FAQAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Boys and girls of every age, wouldn't you like to see something strange?

avatar
Guardian of the Well of Wonders
Messages : 219

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 7 Oct - 21:15


Come with us and you will see...
"Happy Halloween"
C'est une soirée d’Automne fraiche. Nous sommes un 31 octobre, soirée ordinaire. Tout le monde est un peu dérouté et un certains nombre de personnes n'est pas accoutumé aux soirées festives d'Halloween entre deux citrouilles et trois paquets de bonbons devant un film d'horreur.

Ce problème va bien vite être remédié. En effet, un vent léger vient briser un silence pesant dehors et les compteurs électriques ne semblent pas l'aimer puisque les lampadaires se mettent à crépiter. Un chat noir traverse la rue dans un miaulement aigu alors que le noir s'installe en un flash dans l'intégralité de Storybrooke.

La lumière revient alors et un silence de mort règne sur la ville. Mais regardez-vous. Qu'est-ce donc que ces étranges costumes et pourquoi avez-vous ces têtes de déterrés ? Ne vous inquiétez-pas. Si vous manquez de lumière ce pirate fantôme habillé d'une veste rouge au teint d'un blanc bleuté semble briller dans l'obscurité. Est-ce un crochet à sa main gauche ?  Parce que vous vous trouvez mieux peut-être avec vos chapeaux pointus et vos robes noires ? Vos vêtements déchirés couverts de sang et votre chaire arrachée ? Vos cheveux en pétards, le visage couvert de suie avec votre blouse blanche en lambeaux ? Il est clair que quelque chose de peu conventionnel vient de frapper cette ville.

Vous les voyez ces silhouettes se déplacer dans l'obscurité ? Ces ombres étranges ? Vous les voyez bouger et sourire ? Ces arbres inanimés à l'écorce creusée. Vous les entendez ces corbeaux croasser et ces cris lointains qui semblent hanter cette ville trop silencieuse ? Vous l'écoutez cette petite musique trop calme et trop enfantine, telle une vielle boite à musique rouillée ? Vous l'entendez le plancher grincer sous vos pas sur le béton solide ? Vous sentez l'odeur du sang et de l’ammoniaque ? Cette brise glaciale qui vous glace le sang ? L'inconnu, l'incompréhension ? Vous vous sentez observé, suivit, les fenêtres claquent derrière vous et les portes se referment. La ville semble se moquer de vous, elle semble vivante.

Welcome to Storybrooke ! And Happy Halloween !



La saison d'Halloween débute ! Merci de répondre en roleplay à la suite de ce message, ceci est un topic unique.
Clôture le 31 Octobre.
Les costumes sont donné par une personne venant du monde des contes affectionnant le look "creepy" (effrayant), ayant lien avec la fête d'Halloween, merci de les choisir en conséquence, vous pouvez demander si vous n'avez pas d'idée.

Règle de rp : Le rythme et l'ordre de rp est libre afin de permettre à l'intrigue d'avancer. Il est possible qu'il y ait des interventions de PNJ.

This, our town of Halloween



avatar
Killinours
Messages : 853

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t15-killian-jones-captain
Jeu 8 Oct - 1:12


Boys and girls of every age, wouldn't you like to see something strange ?
"Come with us and you will see, in out town of Halloween ! ♫♪"
Kilian marchait paisiblement en pleine ville, errant sans trop savoir pourquoi. Il avait eu envie de sortir et à vrai dire il pensait passer assez inaperçu avec sa veste noir. Le problème électrique dans un premier temps lui fait se demander pourquoi ces trucs modernes ne fonctionnent jamais, et le noir complet l'inquiète passablement, ayant pou effet de mettre tout ces sens en alerte. Il y a un truc de bizarre ce soir et Killian n'a pas la moindre idée de pourquoi. Il faut dire qu'Halloween est un concept qui lui est complètement étranger, alors ce n'est pas la date qui l’inquiète. Il craint plutôt à un mage noire ou une autre malédiction improbable ou tout autre intervention de ce genre qui ne font que leur faire perdre leur temps et leur énergie à essayer de survivre et comprendre ce qui ce passe. Allez-donc savoir si tout est lier et à quoi cela fait référence... La tempête ou le coup d'Enchanted Forest ? Ou aucun rapport ? Déjà les deux ont-ils un rapport. Au finale ils n'en savaient rien. En fait ils n'avaient aucune piste quelconque sur ce qui était en train de se passer dans cette ville et là tout seul, la nuit dans le noir... Il faut dire que Killian n'est pas des plus rassurer malgré ce qu'il aimerait bien se faire croire à lui même. Il sort par réflexe son pistolet.

Les lumières reviennent et Killian se sent légèrement aveugler, mais imaginez sa tête quand il a vu sa main, main qui tenait son révolver et qui était actuellement en part soleil devant ses yeux, n'ayant pour effet que de  l'éclairer d'avantage. Il écarquille les yeux et fixe alors sa peau fluorescente reculant un peu sa main pour mieux voir l’étendu des dégâts.

"Bloody hell..."

Ok. Bon alors ça n'annonce clairement rien de bon pour le Pirate qui reste néanmoins particulièrement calme prenant une mine blasé et agacé en soupirant. C'était quoi encore ce bordel. Pourquoi il ressemblait à un "Blood Ghost !". Bon il était sans doute tout aussi fringant avec un teint blafard mais quand même ! Et puis c'est quoi cette veste ! Pourquoi il a une veste ROUGE en VELOURS ?! Il ne porte jamais de velours ! Pour la discrétion on repassera, mais ce qui l'inquiète c'est de savoir comment ses camarades pourraient bien réagir en voyant ça et surtout comment il va expliquer ça. Et puis quand même qu'est-ce qui lui arrive et pourquoi ? Et puis il fait quoi maintenant ? C'est bien beau de briller dans le noir mais ça n'aide pas vraiment pour la suite des opérations.

Il reste alors planter là comme un abruti à fixer son teint bleu Schtroumpf, bien qu'il n'ait pas la moindre idée ce que qu'est un petit homme bleu qui vit dans un champignon, avant de se ressaisir et de soupirer d'un air agacé, sifflant un vague "Merde !" avant de ranger son pistolet et repartir, toujours sur ses gardes et sur les nerfs, pas vraiment d'humeur à plaisanter avec un quelconque lutin farceur, avec ou sans le chaudron d'or. Alors là pas de doute on allait le repérer à des kilomètres et avec la chance qu'il avait tout le monde allait fuir en courant ou essayer de tirer à vu, et difficile de louper une cible clignotante qui ne fait que marcher. Déduction, il fallait qu'il trouve la famille Charming au plus vite pour les informer du problème et voir si tout le monde va bien. Non pas qu'il ait spécialement envie d'aller quémander de l'aide ou même de passer pour le boulet de service. Et encore heureux, il avait la dégaine du pirate fantôme, pas du prisonnier enchainer à son boulet... Il manquerait plus qu'il sonne pour indiquer son arriver là...

Et puis c'est bien beau tout ça, mais il est sensé les trouver où les Charming, perfect familly ? Parce qu'à priori il était question d'une fête familiale pour il ne sait quelle occasion de soirée avec Henry, une histoire de bonbons il croit. Du coup... Killian ne sait pas du tout où les trouver. Super pratique quand on a besoin d'eux... Il sort alors son téléphone, essayant vainement de comprendre comment ça marche, cherchant sans doute le bouton "David" ou même "Emma", il n'était pas encore vraiment décidé. Enfin le temps qu'il trouve il serait peut-être devenu vert comme Beetlejuice. Non celui là non plus il n'a pas la moindre idée de qui c'est, et je ne suis pas persuadé qu'il trouve que les rayures noires et blanches et le costume trois pièces lui soit des plus adapté, bien que ce serait très marrant.






avatar
Invité
Invité

Sam 10 Oct - 17:47



Event Halloween

Boys and girls of every age, wouldn't you like to see something strange?

Gold venait de fermer sa boutique à double tour. Il avait enfin fini de travailler et il comptait retourner chez lui pour retrouver Belle. Il lui avait promis qu'ils iraient rejoindre Emma, Henry et les autres lorsqu'ils iraient passer l'Halloween. Bien sûr, il avait complètement refusé de se déguiser comme Belle souhaitait le faire. Il se faisait trop vieux pour ce genre d'enfantillage. En remontant le col de son manteau, il se dirigea vers sa voiture qui l'attendait depuis le matin même. En regardant partout, il constata quelque chose clochait et le fait que sa voiture ne démarrait pas n'avait rien à voir.

- TU VAS DÉMARRER, OUI?!, cria-t-il dans le vide. Faudra vraiment que je change de véhicule...

Donc, voilà pourquoi il pris le chemin de son chez lui à pied. Étrangement, la rue semblait déserte. C'était pourtant la fête la plus populaire de l'année après Noël et habituellement, les enfants couraient partout pour récolter des bonbons. Cette fois-si, il se trouvait seul et suspicieux. Au plus profond de son être, cette atmosphère ne le rassurait absolument pas. Il frissonnait par la faute du vent glacé. Il lui semblait même que les citrouilles aux sourires mauvais, les fantômes tueurs et les vampires buveurs de sang le narguaient face à son inconfort grandissant.

Sans qu'il ne s'y attende, les lampadaires s'éteignirent d'un seul coup et seul la pleine Lune éclairait la route.  Sur le qui-vive, il se préparait à jeter un sort. Il regardait de chaque côtés en espérant voir quoi que ce soit. Pourtant, rien ne se présenta à lui et la lumière revint comme si rien ne s'était produit. Il se trouvait encore seul et pourtant, l'électricité avait manqué d'un seul coup.

«Qu'es que c'est que cette mascarade?, se demanda Mr. Gold.»

Il venait de voir son reflet dans l'une des vitrines. L'homme se toucha la joue, frôlant l'énorme blessure qui s'y trouvait. Son œil gauche semblait avoir viré au blanc et sa peau paraissait pourrir vue sa couleur gris-vert. Bon sang, qu'étais-ce que ce maléfice?!
Le sorcier noir n'avait jamais vu la magie produire un tel effet. Étrange, étrange... Il fallait absolument qu'il en sache plus.

Justement, une silhouette lumineuse se dessinait à l'autre bout du chemin. Persuader que cette personne venait de jeter le sort, il se précipita vers lui en criant.

- VOUS, LÀ-BAS! C'EST QUOI CE PETIT JEU!

Lorsqu'il fût plus près, il reconnu la personne. La torche ambulante portait le nom de Killian Jones et il était le pire ennemi de Gold.

- Je suis bien content de ne pas être la seule victime de cette farce idiote, dit-il avec un sourire ironique. Surtout de ne pas être devenu ce qu'Henry appelle un «Schtroumpf». Pour une fois, c'est toi qui a l'air idiot, crochet!





Code by Wiise sur Never-Utopia


avatar
Invité
Invité

Dim 11 Oct - 1:24





















 ❝ Boys and girls of every age, wouldn't you like to see something strange? ❞
Où est passé mon oeil ? ~




En ce soir du 31 octobre, alors que beaucoup d'enfants et des parents étaient entrain de le fêter, Talsuni, elle, avait préférée rester seule à la maison. Bien évidemment, elle avait acheté plusieurs paquet de bonbons en cas où des personnages passeraient dans les parages. La jeune femme que les habitants connaissaient sous les nom d'Anna Moon était derrière son téléscope, près de sa fenêtre. Comme à son habitude, elle regardait les étoiles qui lui faisaient penser à sa petite soeur et sa soeur aînée qu'elle n'arrivait pas à retrouver. Et puis bien sûr, elle surveillait la Lune pour se rappeler qu'elle devait absolument protéger ce pouvoir. Mais alors qu'elle observait dans son téléscope, les lumière de son appartement, ainsi que celles la ville semblaient s'être mise à crépiter. Y avait-il des plombs qui posaient problème ? Les lampes étaient abîmé ? Mais tout a coup, la lumière s'était entièrement éteinte, tandis que la jeune femme avait sentit comme un frisson terrifiant dans le dos. Elle avait pendant un moment froid, avant que tout ne redevienne comme avant, que les lumières reviennent.

Talsuni avait eut comme l'impression que quelque chose clochait, mais finit par penser qu'il ne s'agissait que d'un petit soucis mineur. Regardant l'horloge de son salon, elle ouvrit de grands yeux. Elle devait aller prendre une bonne douche avant que l'on ne vienne sonner à sa porte. L'asiatique s'était donc rendu dans la salle de bain, avait prit sa douche et s'était habillée normalement. Attrapant son sèche cheveux sans regarder dans la glace, elle s'était séchée les cheveux avant de les coiffer rapidement. Mais lorsqu'elle avait attrapé son maquillage et avait regardée dans le miroir, elle ne put s'empêcher de lâcher un grand cri.

- M-MAIS... QU'EST-CE QUE C'EST ? OU EST-IL PASSÉ ?

Paniquant devant son miroir, la jeune femme avait bel et bien perdue quelque chose. Ce quelque chose était son oeil droit, devenu de la peau à la place. Que se passait-il bon sang ? Elle évitait alors le maquillage et sortie de chez elle. Elle devait absolument découvrir ce qu'il s'était passé et découvrir pourquoi elle était dans cet état.

Elle marchait, marchait, et aperçut au loin deux silhouettes. La première était toute bleu et brillait dans le noir, tandis que la deuxième n'était autre que Rumplestilkin dont elle se souvenait très bien. Ce sorcier, ou plutôt, ce ténébreux, elle le connaissait bien avant la malédiction, lui qui avait tenté de s'emparer du pouvoir de la Lune. Et à voir dans l'état dans lequel il était, elle s'était mise à rire et s'approchait des deux hommes tout en lâchant à son encontre :

- Tien tien, un ténébreux constipé ? Intéressant, mais il n'y a pas de toilette publique dans les parages...

Elle se tournait vers le pirate, le regardant de haut en bas. Lui aussi avait l'air stupide, mais vu qu'elle ne le connaissait pas et qu'elle n'avait aucune envie de poser la question à monsieur Gold, elle lui demandait alors à lui.

- Dites-moi... Est-ce que Monsieur Gold nous fait encore des coups bas ?



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
avatar
Messages : 294

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t58-elsa-la-reine-des-nei
Dim 11 Oct - 14:39


Elsa venait d'arriver en ville, et ceux depuis trés peu de temps. Elle avait encore du mal avec certains objets du quotidien pour les habitants de ce monde, et qui étaient inconnus pour elle. La jeune femme avait aussi du mal avec leur us et coutumes, elle marchait dans la ville et les alentours cherchant sa sœur, mais pour l'heure, cela ne donnait malheureusement pas grand chose. Anna était introuvable dans ce monde, qui se limitait à cette petite ville, bien qu'Elsa la trouvait tout de même taille raisonnable. Elle serait bien curieuse de savoir ce qu'est une grande ville. Ce soir là, elle remarqua de nombreuses personnes déguisés, et comme elle disait, elle n'y connaissait pas grand chose. Elle ne connait pas la fête d'Halloween, qu'est-ce qu'elle est censé faire dans des cas comme ça. Finalement, elle décida de ne rien faire, et de se promener dans les rues de la ville, animé par des cris de joies des enfants.

Soudain, sans savoir comment ni pourquoi, elle se retrouva avec une robe de couleur noire au lieu d'être bleue, et ainsi que ses ongles et ses cheveux assombrirent un peu, pour devenir d'un léger roux. Qu'est-ce qui était entrain de se passer exactement. Est-ce normal pour ce monde, ou se passait-il vraiment quelque chose. Les cris des enfants se turent, et d'autres personnes se mirent à parler, à crier. Mais l'atmosphère avait changé, et Elsa su alors que ce n'était pas quelque chose de normal pour leur monde. Elle serra les poings, inquiète et de la glace apparut comment d'habitude. D'une certains manière, elle fut rassurée de les savoir toujours avec elle. La jeune femme regarda autour d'elle pour voir si quelqu'un pouvait l'aider à comprendre ce qui se passait. Elle remarqua un groupe de personnes plus loin, et courut vers eux.

"Excusez-moi fit-elle, elle comprenait pas ce qui était entrain de se passer dans cette ville connus sous le nom de Storybrooke.




Winter Is Coming
Ma fiche - Mon carnet de RPs - Ma fiche de liens - Mon book

Spoiler:
 
avatar
Invité
Invité

Lun 12 Oct - 2:51


Halloween is comming.
Assit sur son canapé en train de regarder "Voyage au centre de la terre." Jackson voulait une soirée tranquille, bien qu'il savait qu'il serait dérangés par les enfants le soir d'Halloween. Il aimait Halloween, parce que c'était en hiver déjà et en plus parce que l'on pouvait se faire des crasses. Le film ne l'intéressait pas tellement, c'était juste un bruit de fond pour donner un peu de vie dans la maison. Jack réfléchissait juste à un moyen de retrouver les Gardiens. Il y a peu, il avait rencontré ou plutôt revu Talsuni la Gardienne du pouvoir de la lune, restait les autres maintenant. Jack se leva de son fauteuil et sortit un paquet de sucettes en prévision. Il en chipa une et commença a en défaire l'emballage si dur à enlever. Goût fraise, sa préférée surement.

D'un coup, la télé frisa et les lumières se mirent à clignoter dans tous les sens. Jackson reposa la sucette, sentant que quelque chose venait d'arriver. Un peu de givre se forma autour de lui, la peur surement et surtout le changement. Il sentait bien qu'il y avait quelque chose d'anormale, rien que par ses vêtements. Son sweat bleu habituel était devenu une chemise tâchée de sang avec une main ensanglanté sur sa poitrine gauche. Jack voulut hurler et manqua de geler sa cuisine. Heureusement qu'il se ressaisit à temps. Et maintenant, qu'est-ce qu'il pouvait arriver de pire ? Sans doute, son reflet dans la vitre de la fenêtre et la fumée verte qui le suivait. Ah et aussi, ses yeux injectés de sang ainsi qu'une couche de peau qui remplaçait sa bouche. Jack sortit en trombe de chez lui avec son bâton de berger, voir ce qu'il s'était encore passé. Décidément, rien n'allait dans cette ville.

Une fois dehors, il vola vers le centre-ville. En général, l'action se trouve ici si ce n'est pas dans la forêt. Il se posa loin des regards et aperçus un groupe visiblement comme lui, dans la totale incompréhension, il reconnut Mr Gold ou Rumplestilskin, la réputation qu'il avait en même temps, comment ne pas le reconnaître... Et Talsuni, la fille de la lune. Il courut dans leur direction et malgré la fumée verte qui s'échappait de ses chaussures, il fut rassuré de savoir qu'il n'était pas le seul à avoir une odeur désagréable en regardant l'antiquaire. Jack ne pouvait pas parler, la membrane de peau qu'il avait sur la bouche le lui empêchait, ainsi, il se contenta d'arriver avec un cri.

Paniqué, ses pas laissaient une petite trace de glace, en même temps, impossible ou presque de parler. Il sentait bien qu'il avait encore sa bouche, pourtant, quand il voulait parler, ça lui tirait la peau. Le pauvre Gardien s'agita dans tous les sens et cogna contre l'homme bleu.

© CN.JUNE, NEVER UTOPIA
avatar
Killinours
Messages : 853

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t15-killian-jones-captain
Mer 14 Oct - 20:05


Boys and girls of every age, wouldn't you like to see something strange ?
"Come with us and you will see, in out town of Halloween ! ♫♪"
"VOUS, LÀ-BAS! C'EST QUOI CE PETIT JEU!"

Killian relève la tête à cette voix familière venant troubler sa concentration avec son appareil de communication. Telle est sa surprise quand il voit s'approcher un crocodile... toujours vert, il y a des choses qui ne changent pas. Sauf l'odeur peut-être ?

"Oh... Crocodile... Toujours vert à ce que je vois..."

"Je suis bien content de ne pas être la seule victime de cette farce idiote. Surtout de ne pas être devenu ce qu'Henry appelle un «Schtroumpf». Pour une fois, c'est toi qui a l'air idiot, crochet!"

Un sh- un quoi ? Killian prend un air perplexe, réfléchissant à ce que le crocodile vient de dire. Ça y est il perd la tête. Déjà que sa peau commence à lui faire défaut... Le cerveau ne va pas tarder à y passer. Et L'air idiot ?! Non il est toujours fringant ! Et ça il le voyait à son reflet, plutôt très prononcé, dans les vitres des commerces environnants. Il secoue vaguement la tête ignorant la référence qui semble lui manquer et reprend un air satisfait et suffisant.

"'Pour une fois' ! Tu admets donc que tu as l'air ridicule la plupart du temps ! Que de progrès !"

Il fait une moue moqueuse avec un air méprisant, en profitant pour gonfler le torse, levant les bras faisant son coq. C'est bien il a es couleurs il manque juste les plumes. Bref, il se moque de lui, tentant de le ridiculiser en ce mettant en avant. Ce mec doit avoir un truc à compenser pour être aussi prétentieux et rabaissant...

"Cela dit, je suis juste encore plus brillant que d'habitude, toi en revanche j'ai de plus en  plus de mal à te sentir..."

Il fait bien sûr référence à l'odeur de cadavre pas vrai allant avec la tête décomposé du ténébreux. Mais il n'a pas vraiment le temps de passer plus de temps à ridiculiser son vieil ennemi qu'une inconnue déboule de nulle par, l'air encore assez normale comparer aux deux hommes.

"Tien tien, un ténébreux constipé ? Intéressant, mais il n'y a pas de toilette publique dans les parages..."

Le pirate ne pu s'empêcher de rire à la remarque de la jeune femme. Il avait cherché aussi. Il avait essayé de pourrir la vie de presque tous les habitants de la ville pour obtenir leur respect. Pas vraiment malin, malin pour un type comme lui. Mais la nouvelle arrivante le dévisage alors en le scrutant des pieds à la tête et il la fixe alors d'un air interrogateur. Elle veut son portrait ? Elle ne s'est pas regardée ! Mais avant que Killian ne puisse dire quoi que ce soit elle prend la parole.

"Dites-moi... Est-ce que Monsieur Gold nous fait encore des coups bas ?"

Killian tourne alors son regard vers Rumpel avec un sourire défiant et accusateur, le genre crispé qui aurait bien envie de l'étrangler.

"Ça ne m'étonnerait pas, Crocodile !"

Il croise les bras sur son torse et le fixe alors un moment. Une autre personne arrive ensuite complètement perdu. Cette personne Killian la reconnait, c'est le jeune femme qui l'avait changé en glaçon... Au moins il a toujours la couleur... Il s'avance vers elle essayant d'avoir l'air rassurant, même si quand on est bleu et qu'on brille dans le noir.... c'est compromis....

"Hey milady ! Ne vous inquiétez on gère la situation !"

Il lance un regard à Rumpel. Il le détestait mais vu sa tête il était peut être innocent pour une fois et à priori c'était le plus apte à leur donner un coup de main, non pas que la collaboration avec le Crocodile pour une seconde fois ne lui fasse particulièrement envie...

Avant même qu'il n’ait obtenu une réponse, une autre personne complètement paniqué arriva droit sur eux en essayant de communique et Killian le regarde curieusement avant de ne se faire rentrer dedans. Il l'arrêta en essayant de le stabiliser, le tenant par l'épaule d'une main, son crochet placé de l'autre côté. Bon as beaucoup de risque de se faire mal avec de cette manière, il maitrise le Capt'ain.

"Hey mate ! Du calme !"

Voilà que Killian tente le coup du mec rassurant de la bande, genre grand frère tout ça... En même temps c'est surement le plus vieux si on ne compte pas ce Bloody Crocodile qui à tout sauf la carrure d'un mec protecteur, déjà que c'est un père lamentable... Enfin, Killian à peut-être le coup avec les gosses, mais là c'est pas des gosses, c'est juste des habitants aussi embrouillés que lui, sauf que lui il a 200 ans, il a vécu à Neverland et il a tendance à tout prendre le plus calmement et objectivement possible. Il intériorise beaucoup et il n'est plus vraiment à un ou deux problème prêt. Même si là tout de suite maintenant l'arrivé de Regina ou Emma serait bienvenu... Ou David mais ça c'était plus personnel... Bien qu'il faut avouer que dans la famille ils ont cette faculté innée pour être des leaders charismatiques en temps de crise. Enfin là Killian essayant bien de faire leader de substitution, mais c'est un pirate, pas un héro. Et là c'est même un pirate fantôme c'est pire...






avatar
Invité
Invité

Sam 17 Oct - 13:43



Event Halloween

Boys and girls of every age, wouldn't you like to see something strange?

- Cela dit, je suis juste encore plus brillant que d'habitude, toi en revanche j'ai de plus en plus de mal à te sentir...

Gold fronça les sourcils avec indignation. Il disait carrément sans aucune gène qu'il sentait mauvais! Comment pouvait-il oser s'abaisser à de telles insultes de bas étages? Bien qu'une étrange odeur de cadavre planait depuis l'extinction des lumières... Non, mais sérieusement! Un mort-vivant? Pourquoi il avait ce costume hideux?! Une mauvaise comparaison pour montrer qu'il est complètement pourri de l'intérieur?

- Tien tien, un ténébreux constipé ? Intéressant, mais il n'y a pas de toilette publique dans les parages...

Pendant que son pire ennemi riait aux éclats, Rumple serrait des poings et observant la nouvelle arrivée. Non mais!!! Elle n'avait pas de culot pour le traiter de ténébreux constipé! Pour cette seule insultes, ils seraient tous les deux morts écrasés pour sa propre botte, mais... les temps avaient changé. Il ne pouvait pas tuer les gens comme ça, il se savait. Ni Belle ni Bealfire n'aimeraient  apprendre la disparition de deux innocents. Il tenta de se calmer, en se vidant la tête de toutes pensées hostiles.

- Dites-moi... Est-ce que Monsieur Gold nous fait encore des coups bas ?

- Ça ne m'étonnerait pas, Crocodile !

Des coups bas? Quels coups bas? Croyaient-ils vraiment qu'il se jetterait un maléfice à lui-même? Ils devaient avoir perdus leur cerveaux au passage! Le sorcier noir se tourna vers une vitrine pour observer à nouveau son reflet. Oui, il ressemblait vraiment aux cadavres dégoûtant qu'on pouvait voir marché lentement dans les films d'horreurs. S'il attrapait la personne responsable de cette farce idiote... ce dernier le payerait très cher!

- J'ignore pourquoi vous m'insulter de la sorte, mademoiselle, mais je ne rirais pas, à votre place. Ce n'est pas du tout mieux d'être un cyclope! De plus, je crois que vous l'avez remarqué, j'ai aussi été victime de ce sort. Je sais que j'ai eu le teint vert à une époque, mais je ne pourrissais pas!

Gold se tourna vers crochet avec colère. Cet idiot était toujours hilare et semblait vraiment trouver amusant le commentaire déplacé de l'inconnue. Il devait avouer que la jeune femme lui disait quelque chose, mais il ne pouvait pas mettre un nom sur ce visage.

- Si tu continus de rire de moi, Jones, je fais disparaitre ton sale crochet! Nous verrons comment tu te défendras avec qu'une seule main!

Une nouvelle arrivée fit son entrer. Il ne l'aurait pas immédiatement reconnu avec son déguisement de sorcière d'Halloween, mais il compris bien vite qui s'était. Miss d'Arendelle et lui s'étaient rencontrés il y fort longtemps pour parler affaire. Le pirate tenta de la rassurer, ce qui piqua un peu les nerfs à vif du sorcier noir. Il était devenu la risée de la soirée pendant que les autres avaient tous droit à de la compassion des uns des autres!

Soudain, un jeune homme arriva en trombe, poussant des cris étouffés. Bon, on moins, celui-là, il n'allait pas pouvoir lui rappeler qu'il sentait la décomposition puisque de la peau recouvrait sa bouche. Gold songea qu'il semblait venir du même lieu que la reine d'Arendelle vue son teint extrêmement pâle. À moins que ce ne soit cette malédiction?

- Je ne connais pas ce sort, dit-il avec sérieux. Peut-être que j'aurais un grimoire en parlant...





Code by Wiise sur Never-Utopia


avatar
Moby-Dick
Messages : 349

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t24-le-mythe-du-nautilus-
Sam 17 Oct - 23:06


   

       
Event Halloween


       
This is Halloween, This is Halloween


       
Ce nouveau monde était réellement fascinant pour Nemo. Il y avait tant de nouvelles choses à découvrir, tant d’objets étranges à examiner, des technologies inconnues… Et puis il y avait le mystère de son arrivée ici à éclaircir aussi. Les idées se bousculaient par dizaine dans l’esprit de l’inventeur à chaque nouveau pas qu’il faisait dans la ville. Rien de plus normal donc qu’en ce soir du 31 octobre le capitaine se trouve à l’intérieur du Nautilus, plongé en pleine expérience plutôt qu’à attendre des enfants en quête de bonbons ou à participer à toutes les autres joyeuseté que pouvait réserver la fête d’halloween. Plongé dans ses recherches, mélangeant et agitant plusieurs fioles alors que sur son établi un alambic chauffait doucement. Tout se déroulait à merveille vraiment, du moins jusqu’à ce qu’étrangement les lampes du Nautilus ne se mettent à trembloter avant de toutes s’éteindre soudainement. Etrange, très étrange, même en pleine tempête une panne général n’était jamais arrivé au sous-marin, même quand ils avaient sombré dans le maelstrom qui les avait conduit ici le bâtiment avait toujours tenu bon, alors là il ne comprenait vraiment pas.

Plongé dans le noir comme dans ses pensées, il  en avait d’ailleurs complètement oublié les deux fioles de solutions qu’il tenait en main, oubliant qu’il devait surveiller la réaction chimique qui se déroulait pendant ce temps. Ce n’est que quand le mélange lui sauta à la figure que le capitaine Nemo se rappela de son expérience qui venait de virer court alors que la lumière revenait de façon tout aussi mystérieuse qu’elle avait disparu. Mettant définitivement fin à son expérience, Nemo avait éteint le feu sous l’alambic, reposant ses fioles dans un coin sûr avant d’attraper un bout de tissu qui trainait sur un autre établi pour s’essuyer en parti le visage. Il s’était ensuite dirigé directement vers sa cabine pour enlever correctement les dernières traces de solutions qui restait sur sa peau mais rapidement un cri de surprise lui échappa quand il remarqua son reflet dans le miroir. Enfin reflet était un bien grand mot puisque aucun de ses traits de visage n’étaient plus du tout visible. Même ses mains avaient disparu !

-Aaaaah mais nooooon, c’est impossible !?

La panique s’empara un court instant de Nemo, rien n’allait plus dans la tête de l’inventeur. A l’image de la ville à l’extérieur qui était plongée dans le chaos, le cerveau de l’inventeur bouillonnait, se retournait dans tous les sens, et hurlait sa confusion sans que le malheureux capitaine n’y puisse rien faire. Oh, il était habitué au monologue ininterrompu qui prenait place à chaque instant dans sa petite caboche. Disons qu’il était plus vivable quand le ton restait calme et cohérent. Or, en contemplant son reflet dans le miroir, c’était finalement le cafouillis total qui avait pris place; le fil de sa pensée s’emmêlant, se tendant, se déchirant presque. Etait-ce son expérience raté qui venait de provoquer un tel désastre ? Et comment allait-il faire pour en annuler les effets alors que l’obscurité l’avait empêché de voir correctement ce qu’il faisait. Pour la première fois de sa vie depuis très longtemps, Nemo se demandait s’il n’avait pas commis une erreur.

-Non, non, non c’est impossible !

Ses méninges tournant à plein régimes pour trouver une explication,  beaucoup auraient surement laissé ce flot de pensée céder à la panique la plus complète. Pas le capitaine du Nautilus. Il était trop habitué à ce brouhaha constant pour s’en passer, même quand c’était la cacophonie : elle valait toujours mieux que le silence. D’ailleurs, l’évidence fini par se faire d’elle-même, car à force de contempler son reflet invisible, il finit enfin par remarquer que ce n’était pas la seule chose à avoir changer chez lui. En effet maintenant que son sang-froid revenait, il était impossible pour lui de ne pas voir que ses vêtements s’étaient également transformés. Son uniforme de capitaine s’était ainsi transformé en un costume de ville bleu marine à rayure blanche… le même genre que ceux que portaient certains des habitants de cette ville. Vraiment étrange. Sans parler de ce chapeau qui était apparu sur sa tête. Non ce n’était clairement pas son expérience qui était responsable de ce … désastre ?

Alors quoi ? Il était bien curieux de comprendre par quelle magie on avait pu le faire disparaitre ou presque. Et puisque ça ne venait surement pas du Nautilus, il allait devoir mener son enquête dans la ville. Sortant discrètement du sous-marin –oui il ne se voyait clairement pas tenté d’expliquer à son équipage que non il n’était pas un intrus et qu’il était simplement devenu invisible, Nemo avait longé les docks, enfilant la paire de lunette de soleil qu’il avait trouvé dans l’une de ses poches avant de prendre rapidement le chemin du centre de la ville. Ca avait d’ailleurs été un parcours fort étrange, entre les décorations toutes plus bizarre les unes que les autres et tous les habitants qui semblait aussi confus et sous l’emprise du même sort que lui. Une vraie foire au monstre. Et avec ça il n’avait toujours aucune réponse sur ce qu’il se passait. Il faut dire qu’être invisible n’aidait pas spécialement à ce qu’on le remarque ou qu’on fasse attention à lui. C’était d’un pratique ça encore. Finalement à force de tourner dans les rues de Storybrooke il allait peut-être finir par trouver un indice qui lui permettrait de trouver comment inverser ce sort.


   



O Captain! My Captain! our fearful trip is done;The ship has weather'd every rack, the prize we sought is won


LonelySiren:
 

avatar
Le Blaireau des Sept Mers
Messages : 276

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t34-du-rhum-des-femmes-et
Dim 18 Oct - 16:12

Halloween. Cette merveilleuse fête où les enfants s’amusent à subtiliser subtilement de manière pas du tout subtile les bonbons du voisinage, déguisé en monstres, fantômes et autres joyeuseté. Une fête formidable où l’épouvante devenait un jeu. Une fête que notre Sindbad ne connaissait absolument pas. C’est pourquoi en cette sombre soirée de 31 octobre, il arpentait les rues en se demandant mais pourquoi les gens avaient creusé des visages dans des citrouilles ? Pourquoi y avait-il des toiles d’araignée géantes et à l’air fort peu naturel qui ornaient les maisons ? Pourquoi y avait-il des squelettes qui n’en étaient pas à chaque coin de rue ? Nan parce qu’il en avait vu des squelettes, dans sa vie, et même si ça se voulait ressemblant, il pouvait affirmer que ce n’étaient pas des vrais. Les vrais sont…moins bien entretenus généralement… Et rarement entiers aussi. Et c’est surtout pas bon signe d’en voir. Tu tombes sur un os dans tous les sens du terme dans ces cas-là.

Evidemment, ce n’était pas les seules questions que Sindbad s’était posé sur cet endroit. Il y avait dans ce monde mille et une choses étranges et intrigantes. Mais ce soir en particulier, il se demandait pourquoi toutes ces décorations macabres avaient été rajoutées. Parfois même, il essayait de déterminer en voyant une chose inconnue si c’était là de base où si c’était rajouté pour la soirée. Ce monde était si étrange, si différent de ce dont il avait l’habitude. Mais bon, il s’y habituerait, il en avait vu des choses dans sa vie. Et puis cela ne durerait qu’un temps. Pour l’heure, il allait mettre tout ces trucs nouveaux sur le compte d’une quelconque coutume locale.

Sindbad continua de se promener un peu au hasard en continuant ses observations un moment. Puis soudain, les lumières commencèrent à frémir et le marin se demanda qui était l’idiot qui s’amusait à allumer et souffler les bougies de toute la ville. Et comment il faisait pour le faire partout en même temps ? Ils devaient être plusieurs, mais vachement synchronisés. Mais son instinct lui disait que c’était peut-être autre chose. Il sentait que quelque chose n’allait pas. Il mit tout ses sens en éveils, paré à la moindre éventualité. Il eu tout juste le temps de voir un chat noir traverser la rue avant que toutes les lumières ne disparaissent pour laisser place à l’obscurité la plus totale. Fichu chat. Ça sentait mauvais cette histoire.

Mais cela ne dura qu’un temps et la lumière revint. Et le premier truc qui frappa le marin fût la fraîcheur de la nuit. Tout d’un coup, il sentait le vent frais passer sur son torse viril. Instinctivement, il baissa les yeux et MAIS QU’EST-CE QUE QUOI !?!? Qu’est-ce que c’était encore que ce délire ? L’espace d’un instant, il oublia le froid devant l’étonnement que lui provoquait sa situation.

-Mais qu’est-ce que…

Il se contempla un instant, un air d’incompréhension collé sur son visage. Pourquoi diable était-il habillé comme ça !? Enfin si tenté que le terme « habillé » puisse être utilisé. Il s’approcha rapidement de la vitre du magasin le plus proche pour voir son reflet. Il se contempla l’espace d’un instant de haut en bas. On aurait dit un indigène. Seulement à moitié vêtu avec du tissus, un collier de plume bien voyant, un autre collier serré autour de son cou et une coiffure… n’en parlons pas. Il lâcha un soupir. Pourquoi ça n’arrivait qu’à lui ce genre de chose ?

Mais est-ce que ça n’était arrivé qu’à lui justement ? Il regarda autour de lui. Bon, il devait être dans un quartier peu fréquenté parce qu’il était seul. Peut-être devrait-il se diriger un peu plus du côté où il se passait de trucs, histoire de savoir s’il trouverait une explication à ce qui se passait. Et s’il trouverait quelque chose à se mettre sur le dos. Non parce que ce petit vent frai n’était pas vraiment le bienvenu. Il se frotta un peu les bras pour se réchauffer. Bon, ce n’était rien d’insurmontable. Courage Sindbad, tu avais connu pire. Nan mais il avait vraiment l’air fin comme ça. Il se mit à marcher énergiquement, plus pour se réchauffer que parce qu’il était vraiment pressé, et il se dirigea vers le centre ville. Apparemment, c’était la pagaille et tout le monde semblait un peu dépassé par les événements. Il n’était visiblement pas le seul dans cette situation et un bon nombre de personnes avait une allure assez glauque. L’ambiance du village avait totalement changé. Même les citrouilles avaient l’air un peu plus menaçantes, et il n’aurait pas été étonné de les voir se mettre à bouger.

Occupé qu’il était à contempler la scène sous ses yeux, il oublia de regarder où il allait et se cogna contre quelqu’un.

-Oh, désolé.

Il regarda la personne qu’il venait de malencontreusement bousculer et… euuuh… bah… ok, il venait de parler à des vêtements… En fait, c’était très bizarre, c’était comme si quelqu’un les portait sauf que…bah il n’y avait personne. C’était très perturbant.

-Euh… Bonsoir… ?

Il ne savait pas vraiment s’il devait s’attendre à une réponse ou pas, là. Soit il y avait vraiment quelqu’un, mais il ne le voyait pas ce qui, au vu des évènements, ne serait pas si étrange que ça, soit il était effectivement en train de parler à des vêtements…

Tout ça à cause d’un fichu chat noir…


avatar
Messages : 107

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t53-ils-vous-appellent-co
Jeu 22 Oct - 18:34

La nuit était tombée depuis un petit moment déjà, mais cela ne dérangeait pas Ichabod qui appréciait les balades nocturnes. Ainsi il pouvait admirer la voûte céleste, spectacle qu'il admirait depuis son réveil, ne souhaitant plus rester enfermé trop longtemps au même endroit, avide de liberté.
Cependant cette soirée dégageait quelque chose de plus mystique, plus mystérieux, sans doute dus aux squelettes pendus dans les arbres, aux citrouilles aux visages plus ou moins effrayants, il apercevait des toiles d'araignées grandeur humaine, et des enfants habillés en monstres. Que pouvait-il donc bien se passer dans cette ville étrange ? Pour le savoir, son coté professoral ne pouvant laisser une chance d'apprendre quelque chose de nouveau, il arrêta un enfant, apparemment déguisé en momie, non pas qu'Ichabod ait fréquenté beaucoup de momie, mais il ne lui semblait pas qu'elles étaient embaumées dans du papier toilette rose.

- Excusez-moi jeune homme de vous couper dans votre activité, mais pouvez-vous m’éclairer sur les étrangetés de cette soirée ?
- Bah enfin, c'est Halloween !
- Halloween ? Quel est donc le but de cette célébration ?
- C'est une fête où l'on décore les maisons et où on se déguise pour ensuite aller chercher des bonbons!
- Je... vois. Merci bien jeune homme.

Il devra chercher de plus ample informations plus tard à la bibliothèque sur cette étrange coutume.

Alors qu'il marchait dans la rue, retournant chez lui, les lumières se mirent à clignoter jusqu'à s'éteindre, puis elle se rallumèrent.
Quelle était encore que cette bizarrerie ? Comment avaient-ils pu soufflés puis rallumer aussi vite les bougies des lampadaires de cette ville ?

Cependant sa surprise ne s'arrêta pas la, car en passant devant la vitrine d'une enseigne, il aperçu quelque changement sur sa personne: il était devenu d'une pâleur assez inquiétante, ses yeux avaient virés rouge, rouge comme le sang, et ses canines semblaient avoir eues une poussée de croissance au vu de leur actuelle taille.  
Ses vêtements aussi avaient subis une modification, il portait un pantalon noir, une chemise blanche et cravate noire, avec un veston noir, et une veste de couleur grise.

- Quelle est cette diablerie ?!

Il aurait bien demandé à quelqu'un si cela était normal, bien que de la magie semblait avoir été utilisée cette nuit. De plus la ville si animée lui semblait déserte.
Il s'avança donc dans la rue, et perçu au loin, deux silhouettes, vers lesquelles il se hâta.

Il trouva donc un homme a la peau mate, habillé assez légèrement pour le frais de cette soirée, il était torse nu avec un collier de plume autour du cou et des braies en peau, il ressemblait à un indien. L'autre silhouette qu'il avait aperçu était... comment dire... invisible ? La seule chose qu'Ichabod voyait était des vêtements volants ayant la forme d'un homme.

- Bonsoir Messieurs, salua-t-il voulant rester poli en la présence d'inconnus qui pouvaient éventuellement l'aider à comprendre ce qu'il se passait.


avatar
Guardian of the Well of Wonders
Messages : 219

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 27 Oct - 20:02


Take a chance and roll the dice
"Happy Halloween"
Un coup de tonnerre assourdissant retenti alors. Un silence de mort s'installe dans la ville. Un silence pesant. Trop calme. Les cliquetis et les murmurent avaient cessés brusquement. Rien. Même pas un chat. Les lampadaires grésillent alors en silence. Vous vous sentez observé. Les citrouilles et les décorations ont leurs regards portés sur vous, des ombres se faufilent. Vous êtes encerclé.

Un temps d'immobilité et de silence trop long, où tout, même le temps, semble être en suspension. Puis, une nouvelle fois, les lumières s'éteignent brusquement, et même les fantômes semblent avoir disparus dans cette obscurité trop complète, trop intense. Mais ils ne se rallument pas. Non, c'est l'éclat de la pleine lune qui vient éclairer faiblement vos misérables existences, vos peaux ectoplasmiques reprenant un éclat phosphorescent. Mais Storybrooke a disparu. Où êtes-vous ? Vous n'en savez rien. Tout est désert et abandonné. Rien ne pousse, le sol est rocheux et inégale. Une chaleur intense et lourde vient charger l'atmosphère et vous pouvez voir des flammes au loin, pourtant tout ceci vous glace le sang.

Mais ce moment de répit ne dure pas puisqu'à présent ce sont des esprits, des fantômes, des ectoplasmes qui volent vers vous, vous tournent autour. Des ombres et des lumières, un mélange délirant qui vous fait tourner la tête d'un air menaçant. Les flammes se rapprochent, comme es feu-follets colorés qui viennent vous hanter. Quel que soit votre pire cauchemar, vous risquer de le croiser, alors n'ayez pas peur des araignées géant, des momies ou des clowns tristes, parce que leurs ombres risquent de vous assaillir.

Vous pouvez essayer de vous débattre, dégainez vos sabre et sortir vos boules de feux, si vous essayer vous n'arriverez à rien, non vous ne pouvez que fuir. Fuir pour vos vies dans cette terre hostile où tout est désolation, où des tombes sont prêtes à vous accueillir et des cryptes vos seules cachettes. Mais n'avez vous pas remarquer les noms inscrits sur les épitaphes ? Ce sont les votre. Bienvenu en Enfers !

Ride with the moon in the dead of night



avatar
Killinours
Messages : 853

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t15-killian-jones-captain
Ven 30 Oct - 17:41


Boys and girls of every age, wouldn't you like to see something strange ?
"Come with us and you will see, in out town of Halloween ! ♫♪"
"Si tu continus de rire de moi, Jones, je fais disparaitre ton sale crochet! Nous verrons comment tu te défendras avec qu'une seule main!"

La dernière fois que Killian s'était moquer du Crocodile, ça ne c'était pas très bien fini du tout. En plus il avait eu tord. Et vu les circonstances ce n'est pas vraiment le moment non plus. Cela dit, C'est lui qui avait commencé. Killian lève alors les yeux au ciel en soupirant. Comme si l'absence de son crochet allait changer le fait qu'il n'ait qu'une seule main....

"C'est vrai qu'avec j'ai plus d'une seule main Crocodile... La décomposition a t-elle déjà atteint ton cerveau pour que tu ne sache plus compter ?"

Oui il se moquait encore avec ironie. Surtout que le pirate avait toujours son sabre avec lui. A se demander ce qu'il fait tout le temps avec son sabre sur lui d'ailleurs, il est où paranoïaque ou en quête d’opportunités, voir les deux... Bien que la paranoïa soit assez compréhensible dans les circonstances actuelles, en particulier aujourd'hui où l'atmosphère était pesante et angoissante à souhait. Très étrange pour Killian et apparemment ce n'était pas tout à fait la coutume locale... En tous cas pas de cette manière.

Avant que leurs nouveaux camarades de soirée n’aient eu le temps de répondre, en même temps il faut dire que les chamailleries des deux ennemis n'aidaient pas à en placer une, un nouvel évènement étrange se produit. Cette fois c'est un coup de tonnerre. Ce qui laisse Killian soupirer sur le moment. Il n'aimait déjà pas l'orage, en mer c'est vraiment jamais le bon moment, mais là, pour une fois qu'il est sur terre, c'est toujours pas le bon moment. Il ne manquait plus que ça quoi... Un orage sec en plus ? Ceci dit, le silence lourd qui en a suivit n'avait vraiment rien de rassurant. Killian dégaine doucement son sabre et regarde attentivement les alentours, sur le qui vive. C'était très étrange, c'est comme si un voile invisible planait sur la ville, une épée de Damoclès. Un filet imaginaire semblait se resserrer sur eux et il se sentait acculé. Des ombres semblaient tourner dans leur dos, passant à l'abri des regards, furtivement, se rapprochant, ricanant en silence.

Killian n'était pas effrayé ni paniqué, mais il était inquiet et commençait à sentir monter l'angoisse. Ce ne lui disait rien qui vaille et vu la réaction de sa Némésis, il n'y était pour rien cette fois... Après des secondes, des minutes, qui sait ? Un temps infini faisant monter l'appréhension, les lumières s'éteignent à nouveau. Killian prend la parole essayant d'avoir l'air plus agacé qu'autre chose, mais la réalité était qu'il essayait surtout de faire baisser la tension.

"Bloody hell encore ‽ Il faudrait vraiment songer à réparer vos lumières dans cette ville !"

Enfin, le seul souci c'est qu'elle ne revienne pas. Non, pas l'ombre d'un lampadaire. Seul l'éclat de la peau bleu de Killian revient à la lueur de la lune. Killian soupire. N’y a vraiment rien à faire pour se débarrasser de ça ? Ça agresse un peu la rétine... Mais ce qui commence à sérieusement inquiéter Killian c'est le sol. Caillouteux. Plus de Béton. Plus de route, plus de trottoir. Killian regarde autour de lui en se retournant vivement. Enfer et damnation c'est quoi ces conneries encore ‽ Son pouls commence à s’accélérer. Il garde néanmoins son calme, restant sur ses gardes, sabre à la main. Où ils ont encore atterrit ? En plus s'il est condamné à collaborer avec le Crocodile ça risque d'être marrant encore. Et surtout, où est David ? Ça aussi ça l'inquiète...

Une lourde chaleur commence à les envahir, comme une fièvre virulente, mais Killian et ça sur le compte de l'angoisse, une sueur froide. Ils ont fait face à des situations plus terribles, mais l'atmosphère est alors particulièrement charger. Ils n’ont jamais fait face à un tel climat ou une telle pression. Des ombres passent autour d'eux, des esprits et des fantômes. Ils arrivent droit sur eux, une seule option semble d'offrir à eux. La fuite. Courir. C'est exactement ce qu'il fallait que fasse les petits jeunes. Prendre la fuite. Il allait essayer de s'en sortir.

"Courrez !"

Killian tente alors de découper un ectoplasme et celui-ci s'évapore dans un ricanement strident, passant à travers du sabre sans même effleurer la lame, sans opposer aucune résistance. Killian avait l'impression de faire des moulinets dans le vide et commence alors à prendre la suite du reste du groupe toujours en essayant d'éloigner leurs ennemis à coup de lame dans le vide. Les faire disparaitre pouvoir peut-être leur laisser du temps, mais si les armes blanches ni la magie ne semblait avoir d'effets. Lors de leur course il traverse un cimetière, des pierres tombales, des squelettes, sortant des tombes attrapant leurs jambes, essayant de les faire chuter. Ça au moins on peut les couper. Mais leurs bras squelettique continuaient de s'animer rejoignant le reste de leur corps. Killian est alors surpris par "l'immortalité" de ces choses. En même temps elles sont déjà mortes.

"Bloody hell ! Mais ça ne s'arrête donc jamais ‽"

Et non, ça ne s'arrête pas. C'est votre destin. Trop occuper à tenter de frayer un chemin à travers les dalles funéraires jusqu'à la crypte, Killian ne remarque pas son nom sur l'une d'entre elle "Capitaine Killian Hook Jones, mort un 31 octobre, oublié de tous, personne à son enterrement". Il fallait qu'ils atteignent la crypte. Ce n'était sans doute pas mieux. Mais ça ne pouvait pas être pire... Il faut dire que là tout de suite... C'était un peu le chaos... Littéralement. Et si Killian tentait de garder son calme c'est parce qu'il restait concentrer et occupé. Parce que comment voulez vous qu'il garde son calme ‽ Enfin au moins une fois dans la crypte, ils n'auront pas besoin de lampe torche...






avatar
Moby-Dick
Messages : 349

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t24-le-mythe-du-nautilus-
Ven 30 Oct - 22:54


   

       
Event Halloween


       
This is Halloween, This is Halloween


       
Il y avait au moins deux aspects positifs à constater que toute la ville avait été frappé par le même maléfice. Le premier étant que non ce n’était définitivement pas à son expérience qu’il devait son invisibilité nouvelle. La seconde qu’il n’allait surement pas être seul dans ses recherches pour trouver un moyen d’inverser les effets du maléfice qu’on leur avait tous jeté. Et même si personne ne semblait remarquer un homme invisible, il allait bien finir par trouver de l’aide ou des réponses quelque part. S’arrêtant une seconde, il réfléchissait encore à ce qui avait pu provoquer tout ça quand il se sentit heurter brusquement.

-Oh, désolé.

Se retournant vers le propriétaire de cette voix, il s’apprêtait à répondre vertement que ce n’était pas parce qu’il était invisible qu’il ne fallait pas faire attention, mais fut coupé en reconnaissant Sindbad. Sindbad qui se trouvait être dans une tenue tout aussi bizarre que la sienne. Et il ne devait franchement pas avoir chaud. Ceci dit connaissant la chance du marin il était assez normal de voir que lui aussi avait été frappé par l’étrange sort …  et de façon assez comique. A peu près autant que de voir la tête qu’il tirait face à un homme invisible, comme s’il n’était pas certain qu’un être vivant soit bien présent en face de lui.

Hum c’était vraiment amusant et malgré la situation problématique dans laquelle ils étaient, il avait bien envie de profiter de l’occasion pour jouer une farce au marin pouassard qu’il avait eu l’occasion de sauver d’une planche de bois. Ainsi plutôt que de lui faire part de sa véritable identité et de l’invisibilité qui le touchait, il se lança dans une partie de mime, soulevant son chapeau et s’inclinant légèrement pour répondre à son salut. Il s’était ensuite lancé dans une longue série de mime, essayant de faire comprendre à Sindbad qu’il venait d’arriver des docks et qu’il ne savait absolument pas ce qui pouvait bien se passer en ville. La blague aurait ainsi pu continuer un bon moment, mais un autre homme les rejoignit, laissant échapper à Nemo un cri de surprise.

-Capitaine Crane ?! Vous ici ?

Il n’avait pas beaucoup changé en 200 ans, aussi la surprise de Nemo était compréhensible, lui qui ne pensait pas revoir Ichabod Crane un jour. Déjà que la surprise avait été forte de retrouver Killian Jones. Le destin était décidément bien joueur. C’est alors qu’un coup de tonnerre retentit au-dessus de leur tête, suivi par le silence. Un silence lourd et angoissant, comme une menace invisible qui s’insinuait lentement jusque dans la moelle de vos os. Comme cette sensation qu’on épie le moindre de vos geste, vous faisant retenir le moindre souffle comme si le monde entier était étrangement figé. Et soudain le noir complet, ne laissant que comme éclairage la lueur de la lune, donnant ainsi un éclat encore plus sinistre aux ombres spectrales qui vous entourent. Car non vous n’êtes plus perdu dans la ville.

-Mais quelle est donc cette diablerie ?

Rien qu’un désert immense. Et pourtant la situation sent le danger à plein nez. Soudain les spectres s’animent, les fantômes surgissent et se lancent sur le petit groupe, les encerclant. Et malheureusement le capitaine n’a pas son sabre sur lui puisqu’il l’a laissé à bord du Nautilus. Non pas que cela aurait été des plus utiles, il le sait bien mais il aurait au moins pu tenter de percer une brèche parmi les spectres. Des feux follets se joignent à la partie et soudain une opportunité. Nemo repère une brèche dans la horde de spectre et s’élance sans réfléchir.

-Messieurs il est temps de courir !

Fuyant, une armée de fantôme aux trousses, il slalome entre les tombes du mieux qu’il peut, n’essayant même pas de se retourner pour voir les autres monstres qui pourraient les poursuivre. Mais soudain  des flammes leur barrent le chemin, vives, brulantes, elles se réunissent et prennent soudain la forme d’un immense démon de flammes, stoppant net Nemo dans sa course.

-Par toutes les tempêtes !!! … Il est vraiment grand temps de trouver un plan si nous voulons survivre.

Essayant de ne pas se laisser tétaniser par les flammes, le cerveau du petit génie tournait à plein régime.


   



O Captain! My Captain! our fearful trip is done;The ship has weather'd every rack, the prize we sought is won


LonelySiren:
 

avatar
Messages : 107

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t53-ils-vous-appellent-co
Sam 31 Oct - 22:16

-Capitaine Crane ?! vous ici ?

selon toute vraisemblance, l'homme invisible connaissait Ichabod, qui aurait bien voulu en dire de même mais ne pouvant le voir, cela est quelque peu difficile. Surtout que l'homme, au timbre de voix ça ne peut être qu'un homme, le connaissait sous sous ancien grade de l'armée avant qu'il ne déserte, donc quelqu'un qu'il avait rencontré il y a 200 ans.

- Ex-capitaine Crane, s'il vous plait, je ne tient pas plus que cela à être rattacher à l'armée. Et vous vous-êtes ?

Ce fut aussi à ce moment que le tonnerre tonna, et que les lampadaires s’éteignirent, encore une fois, plongeant la ville dans un écrin de ténèbres, seulement percé par la lueur blafarde de la lune. L'ambiance était devenu sinistre, et peu rassurante car Ichabod avait l'impression d'apercevoir des silhouettes fantomatiques venir dans leur direction, ainsi que des pierres tombale, mais cela est impossible, n’étaient-ils pas en ville à peine une minute avant ?.

- Mais quelle est donc cette diablerie ?

- ça mon ami, j'aimerais aussi le savoir.

Non, car affronter des dangers pour un roi félon, combattre un cavalier étêté et y survivre, il avait déjà donné. En revanche c'est la première fois qu'il se fait encerclé par une armée de fantômes. Il tire un balle sur un des spectre qui lui fonce dessus, mais la balle lui passe au travers, et bien que le spectre change de route les balles ne semblent faire aucun dégâts, et Ichabod n'avait évidement pas de sabre avec lui.

Le cercle était presque refermer sur eux, que l'homme invisible repéra une brèche qui leur permit de courir essayer de se mettre à l'abri, slalomant entre les obstacles avec une armée fantomatiques a leur trousse. Pourvut que le cavalier ne revienne pas en cette nuit, pas Sur qu'Ichy y survivrait cette fois.

Mais ce ne fut pas un cavalier décapité qui leur barra la route, mais de gigantesque flamme prenant la forme d'un démon incendiaire.

- Par toutes les tempêtes !!! … Il est vraiment grand temps de trouver un plan si nous voulons survivre.

- Quelqu'un aurait-il vu un point d'eau dans les environs, ou un éteint feu moderne ?

Un plan, c'est bien beau, mais faut pouvoir y réfléchir, et  la tout de suite il y avait un peu trop de flamme pour Ichabod.


avatar
Le Blaireau des Sept Mers
Messages : 276

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t34-du-rhum-des-femmes-et
Dim 1 Nov - 19:59

C’était à n’y rien comprendre. Le… truc en face de lui s’agitait dans tout les sens. Il y avait décidément bien un être vivant là-dedans, mais qui ne semblait pas doué de parole. Au début, Sindbad avait vaguement reconnu un genre de salutation, mais par la suite, il était parti dans un délire. Il avait crut percevoir une incertitude, comme si le truc avait haussé les épaules, à un moment, au milieu d’un paquet de mimes qui ne voulaient rien dire.

-Nan mais pas la peine de t’agiter comme ça, je comprend que dalle…

Puis vint un homme au teint blanchâtre, aux yeux d’une couleur peu conventionnelle et avec une veste… une veeeeste. S’il n’avait pas autant de fierté, il aurait demandé à cet homme de la lui passer, parce que sérieusement, il faisait de plus en plus froid. Cependant, même s’il avait voulu le faire, il n’en aurait pas eu l’occasion car le tas de vêtements hurla d’étonnement. Apparemment, il connaissait le type pâlot. Bah tient, il parlait maintenant ? Et ça n’aurait pas été plus simple de parler dès le début plutôt que de bouger dans tout les sens pour s’exprimer ? D’ailleurs, sa voix lui disait quelque chose, mais impossible de se souvenir…

Puis le tonnerre se fit entendre. Bah tient, il manquait plus que ça…mais le silence qui s’ensuivit avait quelque chose… d’étrange… le genre de silence qu’il y a avant la tempête. Toute cette histoire de lui disait rien qui vaille. Puis l’obscurité, à nouveau. Il ne restait plus que l’éclat de la lune pour éclairer la ville… La ville ? Ah bah non, la ville avait disparue. Au loin, il pouvait voir des flammes.

-Mais quelle est donc cette diablerie ?
-ça mon ami, j'aimerais aussi le savoir.
-Moi de même…

Non, parce qu’une vile, ça ne disparaît pas comme ça ! Il n’y avait maintenant plus qu’un désert, avec quelques pierres tombales très attrayantes… Et des spectres menaçants aussi. Ils se rapprochaient dangereusement du petit groupe, avec certainement pas les meilleurs intentions du monde. Haha ! Il y allait avoir un peu d’action ! Ce n’était pas quelques trucs fantomatiques qui allaient effrayer le grand Sindbad ! D’un geste ample et théâtral, il tira son sabre.

-Haha ! Approchez, viles créatures ! Venez vous mesurez au grand Sindbad ! Je vais vous apprendre comment- QUOI !? C’est quoi ce délire !?

La raison pour laquelle il avait interrompue sa longue tirade était qu’il s’était rendu compte que ce n’était pas son sabre, qu’il venait de dégainer… mais un calumet de la paix. Sérieusement !? D’où est-ce que ça sortait ce truc !? Sans doute que ça allait avec son déguisement bizarre. Mais du coup…il n’avait pas son sabre… et maintenant qu’il y pensait, il n’avait plus ses dagues, également. Il était complètement désarmé. Il n’aimait pas du tout ça. Rhaaa déguisement à la c** ! Il regarda les spectres qui se rapprochaient toujours plus dangereusement.

-Euh… Et sinon, ça vous tenterai pas de fumer cette chose tous ensemble et de faire la paix ? Non ? Alors prenez ça !

Et il tenta d’assener un coup violent à l’un des spectres, mais cela lui passa tout bonnement à travers. Sérieusement ? Non, là, c’était de la triche…et ça commençait vraiment à sentir mauvais. Ils étaient encerclés. Heureusement, le tas de vêtements muet mais pas si muet que ça repéra une faille par laquelle les trois hommes purent s’échapper. S’ensuivit une course entre les pierres tombales. Sindbad jeta un coup d’œil en arrière pour voir si les spectres étaient toujours à leur trousse, mais il trébucha sur une pierre. Il se releva rapidement et continua de courir, derrière les deux autres. S’il s’était arrêté trois secondes sur cette pierre, il y aurait vu son propre nom gravé dessus. Mais la course dû s’arrêter quelques mètres plus loin, car se dressa devant eux un véritable mur de flammes. Puis elles se rejoignirent pour former un monstre, un démon, une abomination, bref, un truc à défoncer !

-Par toutes les tempêtes !!! … Il est vraiment grand temps de trouver un plan si nous voulons survivre.
-Quelqu'un aurait-il vu un point d'eau dans les environs, ou un éteint feu moderne ?
-J’ai bien peur que nous n’arriverons pas à trouver ne serait-ce qu’une goutte d’eau, ici.

Ceci dit, c’est vrai que ça aurait été bien commode, face à une telle chose. Enfin bon, puisqu’il était là… Il pointa le calumet qui lui servait d’arme en direction de la créature enflammée.

-Tu te crois effrayant, avec tes flammes ? Je suis désolé de t’apprendre que si il y a quelqu’un qui devrait avoir peur ici, c’est toi ! Tu as eu le malheur de croiser mon chemin, le chemin de Sindbad, le conquérant des mers ! Retient bien ce nom, le nom de celui qui va t’envoyer en enfers !

Même si techniquement, ils y étaient déjà. Sindbad faisait le malin, mais dans les faits, il ne savait absolument pas comment combattre ce monstre. Mais à défaut d’avoir un plan, peut-être parviendrait-il à gagner du temps.


avatar
Invité
Invité

Lun 2 Nov - 0:52



Event Halloween

Boys and girls of every age, wouldn't you like to see something strange?

Gold était énervé et vilainement énervé lorsque les lampadaire de la ville se mirent encore à clignoté. Maintenant, Killian leur servait de lanterne dans cet endroit sombre. Le sol était maintenant fait de gravelle et plus aucune trace des bâtiments. Bon sang, où se trouvaient-ils?

D'autres êtres de lumière s'avançaient vers eux. Des fantômes... Gold gardait son sang froid malgré qu'il se doutait que cette histoire se finirait en queue de poisson. Déjà, ces spectres semblaient vouloir s'amuser avec eux. Un peu trop même...

- Courez!, cria soudainement Killian.

Gold se mit à courir avec les autres pendant que Jones asseyait de tuer les âmes avec son épée. Quel idiot ce pirate! Il s'arrêta et se tourna vers la bataille veine.

-  IMBÉCILE! CE SONT DES SPECTRE. TU TE BAS CARRÉMENT DANS LE VIDE!, Cria le sorcier.

Bien sûr, son avertissement était nullement altruiste. Il voulait simplement éviter que les fantômes veulent s'en prendre à eux avec plus de malice. Ainsi, il se remit à courir en suivant les autres qui se dirigeaient vers un... cimetière. Ça ne sentait pas bon.

Justement, cet endroit donnait froid dans le dos. Déjà que des bras de zombies sortaient des tombent pour les faire chuter. Ainsi, Gold en fût rapidement victime et il se vautra avec un grognement sonore. En tentant de se déloger, les autres continuèrent les courses folles sans même lui adresser un regard. Les traîtres...

- On va voir si vous survivez aux flammes!

Il flamba le bras qui le retenait et enfin, il se libéra de son emprise. Rapidement, il se releva, mais quelque chose attira son attention. Une épitaphe qui semblait neuve portait son nom... « Mr. Gold, l'arracheur de cœur, est mort d'une crise cardiaque suite à la découverte de la liaison de sa fiancée. Mais, enfin! Il n'était absolument pas mort! De toute manière, il n'avait absolument pas le temps d'y penser, puisque les spectres reprenaient du terrain. Il se remit à courir, vexé de cette mauvaise blague.




Code by Wiise sur Never-Utopia


avatar
Invité
Invité

Lun 2 Nov - 11:01





















 ❝ Boys and girls of every age, wouldn't you like to see something strange? ❞
Je ne veux pas mourir ! ~




Il était temps pour Talsuni de courir aussi vite qu'elle le pouvait. Les lumières s'étaient remises à clignoter, et la seule lumière qu'ils avaient eut était un Schtroumpfs pirate fantômatique. Et l'instant d'après, elle et les personnes avec qui elle était à ce moment précis étaient poursuivit par des spectres, quelques ombres, et des feu follet. Alors tandis qu'ils prenaient la fuite, la jeune gardienne eut l'idée pendant que les spectre étaient concentré sur le pirate et les autres, de s'enfuir dans une autre direction. Elle n'allait pas en direction du cimetière, mais plutôt en direction du centre-ville. Courant encore et encore malgré le fait qu'elle soit essouflée. Elle cherchait d'autres habitants, mais l'endroit semblait si désert. Où étaient-ils tous passés ?

Au bout d'un certain moment, elle découvrit deux hommes cachés pour rester en sécurité tandis qu'un homme se débattait dans le vide contre des feu follet. Mais alors qu'elle pensait passer à côter incognito, quelque chose lui aggripa la jambe, se rammassant alors par terre. Ce quelque chose semblait la tirer vers l'arrière, et lorsqu'elle tournait la tête, elle découvrait qu'il s'agissait des racines d'une grande citrouille qui ne souhaitait rien d'autre que de la déborer.

La jeune femme commençait à se débattre, à vouloir ramper pour s'enfuir, donnant des coups aux racines de la citrouille. Mais en vain. Elle ne pouvait rine faire. Repensant au fait qu'elle n'était pas seule et que trois hommes étaient dans les parages, elle se mit à hurler « AU SECOURS, AIDEZ-MOI ! » en espérant que l'un d'entre eux bougera son popotin pour la sortir de cet horrible cauchemar.

Peut être que finalement, elle aurait du garder le même chemin que Rumplestilskin, le Schtroumpf pirate, la sorcière ainsi que son ami Jack. Quelle belle connerie venait-elle de faire.



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
avatar
Guardian of the Well of Wonders
Messages : 219

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 3 Nov - 17:50


Our man Jack is King of the Pumpkin patch
"Happy Halloween"


L'anarchie et la panique ont pris place parmi les habitants. Les esprits sont flous, partager entre la crainte, l'inconnu et l'incompréhension. Vous vous sentez seul face à l'adversité, malgré les nouvelles alliances contre cet ennemi commun. Personne ne semble ni savoir, si comprendre. Les flammes semble plus menaçant et les armées de squelettes vous entour, c'est la fin. Vous aller mourir. Tous. Les tombes ne sont peut-être qu'une prédiction de votre avenir après tout. Mais les spectres et les cadavres devant vous, ceux qui vous attaquent, ces citrouilles tueuse, ses démons malins, vous voyez enfin leurs visages. Un visage que vous connaissez, une voix familière. Ce sont les vôtre. Vous êtes mort et vous essayez de vous tuer, vous et les gens qui vous aiment. Vous n'avez pas remarqué ? Au milieu de ces troupe de psychopathes tueur, c'est bien les personnes que vous chérissez le plus qui vous observe avec haine et dédain. C'est un cauchemar. Vous allez vous réveillez, vous le souhaitez, vous l'espérer. Mais il n'y à plus d'espoir, c'est bientôt le coup de grâce quand le décor se transforme, comme un mauvais trip, des yeux énormes qui vous fixent, vous jugent. Tous ces monstres de vos peurs les plus enfouies, toutes ces créatures tout droit sorties d'un film de Tim Burton, plus réalistes et plus terrifiantes encore, vous menaçant dans l’effroi.

Mais c'est apothéose. Un nouveau flash blanc aveuglant, et soudain, le noir complet. Comme un projecteur vieux éclairer votre groupe. Toute la ville est là, rassembler en silence, sur un sol uniforme. Êtes-vous mort ? Tout le monde se relève, se regarde, tout le monde attend quelque chose. Une musique vient se faire entendre et un échassiez en feu arrive. Un homme instable marchant à travers la foule avec une tête de citrouille furax. Il se place face à vous et prend un air triomphant. Des flammes jaillissent sous lui et il semble disparaitre dans les cendres et la fumée. Mais la brume noire se dissipe et un homme pâle, avec un air squelettique, comme tatoué est assis là, il vous sourit, un air machiavélique et suffisant. Il se redresse lentement et recule d'un pas pour se hisser, debout sur son siège, une citrouille imposante. Il écarte les bras d'un air triomphant, toujours ce grand sourire. Il marque une pause en détaillant chacun de vous, puis il prend la parole gaiement.

"Joyeux Halloween mes amis !"

Il avait l'air très fier de lui. D'un coup tout revient, tout ce rallume. La ville est là. Normale. Rien n'a bougé. Vous avez repris votre apparence. Alors quoi ? C'est tout. Tout ceci, tout n'était qu'une blague ? Une vaste farce ? Vous ne savez pas trop, vous regarder autour de vous, surpris, curieux et confus. Vous le regardez avec méfiance, lui qui semble si heureux de sa petite soirée.

"Jack O'Lantern, grand maitre de Halloween, je vous salue ! J'espère que ma petite surprise vous a plu, parce que j'avoue être satisfait de ma célébration cette année !"

Il prend un rire amusé, sincère, un peu sadique, peut-être, mais pas mauvais. Ce type est un grand gamin. Il a un humour particulier, mais semble prendre son rôle très à cœur. Cela semble l'amuser de terroriser les gens. Cette ville était une nouvelle aire de jeu, tout était nouveau, tellement de possibilités. Jack O'Lantern, gardien de Halloween, maitre de l'épouvante, illusionniste de génie, n'avez-vous donc jamais entendu parler de lui ?

Fin de l'évent Halloween !

Everyone hail to the Pumpkin King now!




Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marchens Destiny :: Ever After... :: Archives des RP-