FAQAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

YoHo ! YoHo ! A Pirate Life for me !

avatar
Killinours
Messages : 824

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t15-killian-jones-captain
Lun 26 Oct - 14:05

Merci de poster vos avis ici et non sur ce topic.


Chapitre 1
Quest for Ship
"Alestorm"

Killian ouvre les yeux péniblement. Un mal de crâne sourd le prend et ses tempes tambourinent frénétiquement le prenant en étau. Il y a comme un trou dans sa mémoire, mais pour l’instant il est plus occupé à reprendre ses esprits après se sommeil qui lui semble avoir été interminable et quelque peu forcé. Quand il reprend plus ou moins conscience de son environnement, il se rend compte qu’il bien loin du sol pour quelqu’un d’endormi, que ses poignets le brûlent et que ses bras sont lourds, n’ayant pas souvenir d’avoir bu en excès, ni même d’avoir bu tout court. En réalité il est pendu par les poignets, les pieds encore en contacte avec le sol en pierre, la pièce est sombre et une odeur d’humidité et de moisie est fortement présente, n’aidant pas sa migraine. Killian tente de se redresser avant de vraiment se rendre compte que ses poignets sont entravés par des fers reliés à des chaines fixées au mur derrière lui. Il essaye de se concentrer sur ce qui l’entour, une douleur aigue à l’arrière du crâne, il commence à retrouver une ouïe correct. Des bruits de chaines et des plaintes se font entendre de part et d’autres. Il commence à jeter des regards autours qui confirment ce qu’il craignait. Mais le pire n’est ni les chaines, ni la prison elle-même, mais sa fréquentation. Il ne voit autour de lui que des marins, des hommes peu respectables, des personnes comme lui, des pirates. Un bruit de chaine en particulier attire son attention. Un va et vient irrégulier, plus proche de lui que les autres. Il dirige donc son regard vers son camarade d’en face. Un étrange pirate : cheveux longs crêpés, bandana, multiples ceintures de tissu coloré et yeux cernés de noir avec des bottes en cuir. Ce dernier lance finalement un regard au capitaine Hook après quelques instants, se sentant observé, à moitié surpris, avec une réaction étrange, comme accompagné d’un tic. Il avait l’air d’essayer d’attraper ce qui ressemble à une bouteille, lui qui est alors enchainé plus près du sol. Il s’adresse alors à lui d’un supérieur l’air légèrement ivre.

« Un problème l’ami ? »

Killian le regarde alors avec curiosité, puis ce décide à répondre avec un sourire malicieux.

« Certainement moins que vous je présume.
-Vraiment ? Vous êtes enchainé et sur le point d’être pendu, je pense que j’ai moins de problème que vous puisque je suis sur le point de récupérer cette bouteille de rhum.
-Je ne pense pas. Voyez-vous, je ne compte pas rester croupir ici en attendant de finir la corde au cou. »

Son camarade hausse les épaules.

« Dans ce cas tout va bien je présume ! Nous n’avons aucun problème ! Enfin… si vous arrivez à vous détacher. Et à passer les gardes… Désarmé. Et avec une seule main ! »

Killian grimace légèrement avant de rétorquer, tout en réalisant on ne sait quel tour de passe-passe pour tenter de s’extraire de ses chaines.

« Oubliez les gardes et je me débrouille très bien d’une seule main, merci. Je serais néanmoins curieux de savoir comment vous compter vous en tirer.
-C’est très simple. Je suis le Capitaine Jack Sparrow ! »

Jack prend alors un air triomphant, comme si cette annonce allait éveiller la moindre réaction chez Killian qui reste concentré sur sa manœuvre d’évasion tout en l’observant curieusement avec un certain désintérêt.

« Vous savez qui je suis ?
-Vous venez de le dire, mais je ne vois pas en quoi cela vous aiderait.
-Bien sûr que ça rentre en compte ! Vous le sauriez si vous aviez entendu parler de moi ! »

Killian détache alors un de ses poignets et s’aide de sa main libre, main qu’il possède encore, pour détacher l’autre, le tout accompagné de sa réponse avec panache.

« On a du me donner votre nom un jour. Maintenant excusez-moi, j’ai à faire ! »

Sur ces mots il attrape la bouteille de rhum et la lève à la santé de Jack. Ce dernier, n’étant pas vraiment d’humeur, fait tomber Killian d’un croche-pied, attrape le rhum au vol tout en se détachant avec l’aide d’une magouille connue exclusivement de lui certainement. Killian se relève et constate que Jack est debout à côté de lui, libre également. Ce dernier lève alors la bouteille de rhum à la santé du Capitaine.

« Et si nous passions un marché ? »



David se réveille péniblement. Il a un peu la tête qui tourne, mais reprend rapidement ses esprits. Il est allongé sur un lit, certainement dans une auberge. Le bruit extérieur est semblable à un bourdonnement sourd et dense. Il se redresse, regardant autour de lui. Il semble seul et commence à s’inquiéter, se demandant où il est et où est le reste de sa famille, espérant qu’il ne leur est rien arrivé. Il se lève alors et se prépare rapidement voyant ses affaires posées une chaise à côté de lui. On frappe alors à la porte, il se retourne alors, fixant la porte et laisse s’échapper un vrai soupire de soulagement quand il voit sa fille entrer.

« Emma !
-Tu es réveillé ? »

Emma semble aller bien et est relativement rassurée de voir son père réveillé, mais quelque chose semble clocher, David le lit sur son visage et le sien commence à s’assombrir, voyant que quelque chose ne va pas.

« Emma, tout va bien ? Il s’est passé quelque chose ? Henry va bien ? »

Emma se pince les lèvres avant de répondre essayant d’être calme.

« Henry et Maman vont bien, ils sont à côté, en revanche…
-En revanche ?
-On ne sait pas où est Hook. »

L’inquiétude de David commence à grandir légèrement. Non pas qu’il s’intéresse particulièrement du sort du pirate, quoique ce dernier est tout de même ce qui pourrait se rapprocher le plus d’un ami pour lui. De plus, David pense que sa fille tient particulièrement à lui et il ne faudrait pas qu’il ait fait une quelconque gaffe ou qu’il ne les ait trahit, ce qui lui briserait sans doute le cœur. Il faut dire que dernièrement, il est plutôt proche du capitaine, d’autant plus que Snow semble être un peu en froid avec David pour une raison inconnue. Peu importe, il faut qu’ils retrouvent Killian avant qu’il ne lui arrive quelque chose ou qu’il ne fasse quelque chose de stupide. Le prince enfile alors sa veste en se dirigeant d’un pas décidé vers la sortie.

« Il est forcément là, il faut qu’on le retrouve.
-Papa ! Attends. »

Emma attrape son père par le bras, arrêtant David dans son élan.

« On ne peut pas partir comme ça. On essaye de se renseigner, mais pour l’instant on n’a rien. On ne possède également rien lui appartenant, on ne peut pas non plus utiliser la magie pour le retrouver. On va y arriver, mais avant, s’il te plait, reprends des forces. »

David s’arrête et prend une stature plus posée, reconnaissant que sa fille a on ne peu plus raison sur ce coup. Rien ne sert de faire le tour complet d’une ville certainement beaucoup trop grande. David souffle alors un bon coup et commence à réfléchir se posant alors une question on ne peu plus pertinente.

« Où sommes-nous ?
-Port-Royal.
-Et… Comment… Qu’est-ce qu’il c’est passé ?
-Ca c’est une excellente question…
-Comment ça ?
-A priori on a dû… certainement… prendre un portail… on ne sait pas trop… On s’est réveillé là… comme ça. Regina pense que ça peut être une malédiction ou un sort quelconque… On ne sait pas ni qui, ni comment, ni pourquoi… »

David soupire et passe sa main sur son visage. Si quelqu’un leur veut du mal et qu’ils ne retrouvent pas Killian, ça veut dire qu’il est seul contre un ennemi inconnu dans un endroit inconnu. En espérant qu’il ne lui soit encore rien arrivé et surtout qu’il n’y soit pour rien dans cette histoire. David passe sa main dans le dos de sa fille en essayant d’avoir l’air rassurant.

« On va le trouver !
-Je l’espère…
-C’est un survivant. Il va bien. »

Emma lui sourit plus rassurée. En réalité, elle est surtout pus tranquille de savoir son père déterminé et calme, elle qui craignait de le voir paniquer au vu des circonstances. Circonstances que seul elle, Henry et Regina semblent avoir remarquées. Bien que vu la réaction de sa mère, Snow doit se douter de quelque chose. En outre, David semble bien être le seul qui ne soupçonne absolument rien, et ce, alors qu’il est le premier concerné.

Père et fille sortent de la petite pièce pour rejoindre le cœur de l’auberge et le reste de la famille. Tous regardent David qui à l’air calme. Regina soupire lascivement, David est vraiment quelqu’un de long à la détente, d’autant qu’il n’a pas l’air de saisir toutes les subtilités de leur situation. C’est Snow qui prend la parole avec une certaine hésitation.

« Charming… ça va ?
-Snow ! »

David semble heureux de voir tout le monde en vie, et se dirige vers Snow s’apprêtant à la prendre dans ses bras, mais cette dernière l’interrompt d’un geste discret, un simple mouvement de retrait et un regard presque désolé, avant de continuer.

« Ca va ? »

Charming prend un air surpris et inquiet avant de répondre.

« Oui, enfin je crois. Il y a un problème ? Pourquoi vous faites de telles têtes ? »

Regina enchaine afin d’abréger la conversation qui commence à l’ennuyer et leur faire perdre du temps.

« Et bien nous pensions que le sort du Capitaine en détresse t’inquièterait plus que cela à vrai dire. Mais enfin, aux dernières nouvelles j’ai bien peur qu’il ait de vrais problèmes… Espérons que ce ne soit pas son cas.
-De vrais problèmes ? »

David prend un air concerné alors que Regina ne lui tend un prospectus que David commence à lire, son visage s’assombrissant. Emma, qui n’est alors pas encore au courant commence à lire par-dessus l’épaule de son père et lui arrache le prospectus des mains avec un visage qui tente vainement de garder son calme. David reste en état de choc quelques instants alors qu’Emma commence à prendre la parole.

« C’est vraiment mauvais signe…
-C’est ce que je m’efforce d’expliquer à ton père… »

Regina semble à court de sarcasme, mais pas spécialement stressé ou inquiète, du moins, pas en apparence. David sort finalement de sa rêverie.

« Il faut qu’on retrouve Killian. On ne peut pas le laisser !
-Je m’attendais déjà plus à une réaction de ce genre de ta part. Vous savez au moins qu’il va sans doute y avoir tous les gardes de cette île pour surveiller cette exécution ? Au cas où vous ne seriez pas au courant, les pirates sont une de leur première menace, et pour cause, on est au beau milieu de l’océan ! Enfin, j’imagine que te convaincre que c’est de la folie serait vain de toute manière. »

David reprend le prospectus et vérifie un élément.

« Elle aura lieu demain après-midi, sur une île voisine… Il nous faut un navire !
-Personne ne voudra te prêter un navire, surtout pour sauver un pirate. En plus il vaudrait mieux qu’on ne nous voit pas avec lui si tu vois ce que je veux dire. Je ne risquerais pas la vie d’Henry pour une mission suicide.
-Opération Méduse.
-Quoi ? »

Regina prend un air étonné et inquiet face à la réaction d’Henry qui prend la parole pour la première fois. Comme si elle avait l’intention de le laisser prendre part à une telle excursion.

« On va appeler cette opération, l’opération Méduse.
-Non Henry, toi tu restes ici. Regina s’occupera de toi.
-On ne peut pas se séparer c’est trop dangereux. Vous savez où on est ? C’est comme dans Pirates des Caraïbes ! »

Emma, David, Snow et Regina se regardent et après quelques minutes tous acquiescent et Regina reprend.

« Ok Henry mais tu restes avec moi et on essaye de rester à distance.
-Et… on fait quoi une fois qu’on l’a trouvé ? »

Snow à alors l’air sceptique sur ce plan peu construit, certainement pris d’une certaine forme de jalousie.

« Je suppose que notre seule issue est de fuir à bord d’un navire en attendant que je trouve une solution. A moins que vous ne contiez sur Rumpelstiltskin et son fils pour nous venir en aide… Non pas que je doute que Neal ne vienne au secours d’Henry…
-On avisera. On va commencer par trouver un navire. »

David à l’air plus que déterminé, il faut qu’ils retrouvent Hook vivant coute que coute, l’option de le revoir pendu à un gibet n’est nullement dans le programme, et attendre les secours avec le temps qui leur reste reviendrait à abandonner Killian à son sort. Mais c’est avec grande surprise qu’une voix se fait entendre, aussi basse que la leur, une personne s’immisçant dans leur conversation.

« Vous cherchez un navire ? »



Killian observe le fameux Jack de haut en bas avec un regard intrigué. Ce type essaye d’attraper cette bouteille depuis des lustres et là en à peine trente secondes le voilà debout, libre, la bouteille en main. Après quelques instants de réflexion Killian se décide enfin à lui répondre, croisant impatiemment les bras. Ce n’est pas le tout mais il faut qu’il retrouve quelqu’un.

« Quel genre de marché ? »

Jack boit une gorgée de rhum, l’air ailleurs, alors que Killian l’observe curieusement. Le Capitaine Sparrow se retourne vers lui afin de lui faire pas de ses explications avec un air de drogué qui ferait douter n’importe qui.

« Voyez-vous, si nous voulons sortir d’ici, il va nous falloir un navire. Hors… le navire que j’envisage de réquisitionner nécessite d’être minimum 2 personnes. Donc je me disais que nous pourrions nous allier.
-Qu’est-ce que j’y gagne ? Pour ma part je peux très bien quitter cet endroit seul, maintenant si vous voulez m’excuser, je cherche quelqu’un.
-Oh ! Vous cherchez quelqu’un ? Et vous savez où il se trouve ? »
Killian marque une pause. Touché. Il ne sait pas grand-chose il faut dire, puisqu’actuellement il vient de se réveiller ici sans aucun souvenir. Jack note le doute et enchaine.
« Je poursuis donc. Nous nous extirpons de cette île à bord d’un navire emprunté à la garde. Ensuite, vous m’aider à retrouver mon bâtiment et en contrepartie moi, je vous aide à retrouver votre quelqu’un ? »

Killian semble dubitatif à cette proposition. On ne peut pas faire confiance à un pirate, il est plutôt bien placer pour le savoir.

« Et comment compter vous m’aider à retrouver la personne que je cherche ?
-C’est très simple, je dispose d’un objet qui pourrait vous permettre de le retrouver. Et puis, avez-vous bien le choix Monsieur… ?
-Capitaine Hook.
-"Capitaine"… Hook. Soit. »

Jack semble sceptique sur son titre, mais tente un nouveau coup de bluff afin de pouvoir sortir d’ici. De toutes manières ce n’est pas comme si son camarade avait le choix, s’il voulait sortir d’ici vivant.

Killian reste pensifs quelques instants, les cris des prisonniers les suppliant de les faire sortir couvrant le silence, il fini par se décider, presque à contrecœur sachant déjà que c’est une mauvaise idée.

« Vous me donner votre parole ? J’espère que vous êtes un homme d’honneur.
-Je vous la donne. En revanche… Je suis un pirate, pas un homme d’honneur ! Mais bon… Allons-y  camarade ! »

Jack se dirige alors vers la sortie, Killian lui emboitant le pas, mais des cris d’alerte indiquent rapidement que leur évasion n’est pas vraiment passée inaperçue aux yeux de la garde et des hommes semblent déjà être à leur poursuite. Jack jette un œil en arrière, se fige avec un air surpris, puis coure en sens inverse.

« Oho… Bon euh… Mon plan… FUYONS ! »

Killian semble déjà s’en vouloir d’avoir accepté de suivre un tel personnage, mais devant les bruits des pas il ne décide de ne pas réfléchir et le suit dans les couloirs plus ou moins sombres et étroits des cachots, se repérant aux lueurs des torches et aux bruits de pas pour choisir leur chemin, avançant à moitié à tâtons, espérant se diriger vers une sortie sûre. Cette course-poursuite pour la survie et la liberté est loin d’être gagné d’avance.





avatar
Killinours
Messages : 824

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t15-killian-jones-captain
Dim 13 Déc - 22:29


Chapitre 2
Ships in the night
"Mat Kearney"

« Vous cherchez un navire ? »Les regards de tous se tournent vers la personne les ayant apostrophés. Un homme de corpulence et de taille moyenne, les cheveux bruns plutôt longs et souples, attachés en catogan et vêtu d’une chemise blanche ample leur fait face. Il continu devant les regards interrogateurs.

« Veuillez m’excuser, j’ai vaguement suivit votre conversation. Je me nomme William Turner. J’ai également besoin de me rendre à cette exécution pour une raison semblable à la vôtre. Et j’ai un navire si vous accepter de m’aider. »

Bien que suspicieux, David lance un regard au reste de sa famille. Regina semble plus que dubitative, mais David à plutôt l’air décider à saisir l’occasion. Néanmoins c’est Henri qui prend la parole avec une certaine fascination.

« Wow cool ! Vous avez le Black Pearl c’est ça ?! »

Regina et ses grands-parents lui lancent un regard perplexe, mais Emma le regarde en haussant un sourcil. Elle n’avait pas fait le rapprochement, il faut dire qu’elle ne s’attendait pas spécialement à cela. Pourtant ce n’est pas comme si après tout ce qu’elle avait vécu s’était particulièrement étonnant. Will quant à lui semble passablement inquiet de cette réponse et se penche vers lui pour de lui répondre à voix basse.

« J’ignore comment tu es au courant pour le Pearl, mais c’est exact.
-Ne vous inquiétez pas, on ne vous causera aucun soucis ! Et c’est d’accord on accepte votre offre ! »

David le coupe, bien que très intéressé il y a deux ou trois petites choses à régler au préalable.

« C’est fort aimable de votre part mais comment savoir que l’on peut vous faire confiance ? Et qu’attendez-vous de nous ?
-Je suis un homme d’honneur et je tiens toujours ma parole, parole que je vous donne. Il semblerait également que nos intérêts convergent. De plus, je ne peux pas manœuvrer le Pearl seul et je ne serais pas d’un grand secours une fois sur place sans aide. Et puis, il se trouve que j’ai un plan. En avez-vous un ? »

David échange un regard avec sa fille et sa femme avant de revenir vers Will. Non ils n’ont aucun plan, et cette option reste actuellement la meilleurs qu’ils aient.

« Et qu’est-ce qui vous fait croire que vous pouvez nous faire confiance ?
-Je n’ai pas vraiment le choix, ni même le temps d’envisager une meilleure option. Mais je ne pense pas que nous ayons la moindre raison d’agir l’un contre l’autre. »

David semble perplexe, mais Snow l’attrape par le bras et le fait reculer pour lui  parler en privé.

« David, je ne pense pas que ce soit une bonne idée !
-Snow, nous n’avons pas le choix. Si on ne fait rien, Hook va-
-Hook est un pirate, ce type cherche un pirate, c’est peut-être un pirate, qui sait, il a un navire. Et même si Hook a changé, même si c’était quelqu’un de… de bien, et bien ça ne veut pas dire que tous les pirates le sont. Et puis, s’il nous avait trahis ? Tu penses vraiment qu’il en vaut la peine ? Pense à Emma et à Henri ! On ne peut pas prendre ce risque.
-J’y pense justement ! Tu ne crois pas qu’Emma aimerait autant que possible qu’on ramène Killian en vie ? Et puis Henri l’adore et-
-Tu le fais pour elle ? Ou tu le fais pour toi ? »

Entre les deux questions, Mary Margaret a baissé les yeux vers le sol, marquant une pause et fuyant le regard de David, essayant de chercher une explication. Avant même que David ait pu répondre, elle s’était éloigner, laissant David à sa réflexion et faire son choix. C’est Will qui le sort de sa rêverie.

« Alors ? Que dites-vous ? Pardonnez-moi d’insister, mais nous n’avons pas l’éternité devant nous.
-Je euh… »

David reste quelque instant à chercher à répondre, mais c’est Henri qui prend le relais.

« C’est d’accord ! Moi je vous crois ! Et puis c’est notre ami, il faut faire quelque chose. »

Snow soupire devant l’attitude d’Henri. Non pas qu’elle veuille abandonner Hook, mais une partie d’elle semble croire qu’il serait mieux qu’ils ne le revoient pas. Le jeune garçon sert alors la main de Will sous les regards de Regina et Emma, l’une assez sûre de ce que son fils fait, l’autre plutôt dubitative, bien qu’ayant une grande confiance en son fils, il reste un enfant. Henri se penche alors vers Will avec un sourire malicieux.

« Je pourrais tenir la barre du Black Pearl ? Juste un peu ?
-Tu sais naviguer ?
-J’ai eu le meilleur professeur ! »

Will lance un regard complice à Henri avant de se retourner vers le reste de l’assemblée pour leur répondre avec un air plus sérieux avant de sortir de la pièce, alors que David acquiesce en réponse.

« Retrouvez-moi ce soir à 10h au port. Je prépare le Pearl. »



Les hommes derrières eux se rapproche et les deux Capitaines se déplacent précipitamment à l’aveuglette dans les couloirs sinueux et étroits en pierre. Au bout d’un moment ils arrivent dans un espace plus grand et légèrement plus éclairé. Ils parviennent alors à discerner des tonneaux, certainement la réserve de vin des geôliers à l’odeur. Une idée vint très rapidement à l’esprit de Killian qui commence à se diriger vers tonneaux, puis s’interrompt quelques secondes constatant que Jack avait pris la même initiative. Ce dernier c’était arrêté tout aussi surpris, mais hausse simplement les épaules.

« En fait c’était mon idée. Mais je vous en prie si vous voulez me donner un coup de main, bien que vous n’en avez qu’une ça devrait faire l’affaire. »

Killian siffle légèrement sur la remarque, mais suit tout de même ce bien prétentieux pirate. Ils n’ont pas vraiment le temps de se disputer, et Killian est plutôt habitué au sarcasme étant donné qu’il n’est pas très bien vu de tout le monde, voir bien vu de personne parmi ses fréquentations. Ce qui ne l’empêche pour autant de relever ce détail alors qu’ils détachent les tonneaux et les laisse rouler dans le couloir où arrivent leurs poursuivants.

« Je n’ai peut-être qu’une main mais je suis plus habile avec seulement une que d’autre avec deux.
-vous m’en voyez ravi, on risque d’en avoir besoin. »

Sur ces mots les deux comparses font volte-face pour reprendre leur route sous les plaintes des soldats se prenant les futs, chutant au sol et glissant sur le liquide alors rependu dans le passage. Cela devrait les ralentir un moment, mais ce n’est pas une raison pour perdre du temps, il faut utiliser cela à leur avantage.

Quelques bifurcations plus loin, ils commencent à apercevoir une lumière légère et un vent frais balayer leur visage. Ils étaient presque sortis d’affaire. En tous cas du moins hors des geôles, ce qui est déjà une bonne chose vu la situation. Il fait nuit et les gardes à l’extérieurs ne semblent pas encore au courant de leur évasion, ce qui ne devrait pas durer, mais il serait bon de profiter de cette accalmie pour avancer le plus rapidement possible. Jack prend alors la parole d’une voix basse tout en avançant doucement mais rapidement, légèrement courbé afin d’être le moins visible possible à travers les fougères et les roches.

« Suivez-moi. »

Killian lui emboite le pas, tentant de rester discret mais efficace. Ils se déplacent silencieusement, évitant les gardes et prenant les rochers comme couverture. Au bout de quelques minutes, ils entendent quelqu’un donner l’alerte. Les gardes s’activent alors.

« Trouvez les prisonniers ! Ils ne peuvent pas quitter l’île ! Ils n’iront pas loin ! »

Jack s’adresse alors à lui-même en réponse au garde, d’une voix basse.

« Et bien mon ami, tu ne connais pas le Capitaine Jack Sparrow ! »

Il repart alors profitant du déplacement des gardes, il faut qu’ils rejoignent le quai le plus vite possible. Killian soupire vaguement, sentant que l’idée était mauvaise, suivant tout de même le Capitaine. Lui non plus ne connait pas le Capitaine Sparrow, ni a quelle point ses plans totalement foireux fonctionnent toujours pour des raisons que l’ont ignore systématiquement. A savoir, prévoit-il toujours son coup ou est-ce toujours dû à une chance plus que manifeste. Dans tous les cas, espérons pour eux que la chance de Jack compense celle de Killian, et que la réputation de survivant de ce dernier les suive.

Après avoir slalomé entre les gardes et jonglé entre les planques où ils étaient à couvert, ils commencent enfin à s’approcher des quais sans encombre, où seuls quelques gardes sont alors en train de discuter. Ils sont alors à quelques mètres d’un navire, et les gardes leurs tournent le dos, trop occuper à observer un objet quelconque et à parler de leurs femmes.

« C’est le moment ! »

Jack s’élance alors silencieusement vers le navire. Killian s’apprête à émettre une objection face à cette folie,  mais trop tard, Jack est déjà parti.

« Attendez ! On ne- »

Hook soupire profondément, marmonnant tout seul avant de suivre son camarade. Jack se cache alors derrière le navire, jetant un œil aux gardes sans nul doute aveugles et escalade le bâtiment. Killian lève les yeux au ciel en se calant derrière le navire. Ce plan est non seulement suicidaire, mais en plus jusque là il fonctionne. Une fois Jack à bord, ce dernier fait signe à Killian de le rejoindre alors que ce dernier fait le gué en bas. Celui-ci s’apprête alors à monter alors que Jack tente de communiquer avec un semblant de langage des signes en indiquant entre autre sa main avec ironie. Killian grince alors des dents et balaye ses insinuation de sa main droite en commençant à escalader, sans que cela ne lui pose plus de problème que cela, ce qui lui vaut un regard presque admiratif de Jack qui note cette prouesse une fois son camarade sur le navire.

« Pas mal pour un manchot l’ami.
-Je vous l’avais dit. »

Jack hausse les épaules en capitulation. C’est une bonne chose pour lui, il n’aimerait pas vraiment avoir eu affaire à un handicapé pour manœuvrer un tel vaisseau. Jack regarde donc vaguement sur le navire qui à l’air désert.

« Bon et bien vérifions que nous sommes seul à bord et nous partons ! »

Killian acquiesce et ils commencent à faire une bref tour du navire, Jack vérifiant la cabine et Killian la cale. Quelques secondes plus tard, ils se rejoignent sur le pont, et, après un hochement de tête, ils s’accordent à larguer les amarres et lever l’ancre.
Les gardes restés à quais sont toujours en train de discuter, mais un mouvement suspect les sort de leur rêverie.

« Le navire ! Regardes ! »

En effet, le navire commence alors à prendre le large et deux pirates les observent, tout sourire, en leur faisant un salut de la main.

« Mes amis ! Souvenez-vous de ce jour, comme celui où vous avez faillit avoir : le Capitaine Jack Sparrow ! Adieux ! Merci pour le navire !
-Ils s’en vont…
-Avec un de nos navires…
-On est mort…
Il faut prévenir le Capitaine ! »

Sur ses mots, après être resté plantés comme des idiots devant ce spectacle, les deux gardes chargés de garder le port courent vers la prison en donnant l’alerte, mais c’est trop tard à présent, les deux Capitaines ont rejoint l’océan avec un des navires les plus rapide de la flotte.



Le soleil est couché, l’air est plutôt frais et le bruit régulier des vagues bercent les navire. La famille est au complet, prête à embarquer à bord du Pearl. Mais il n’y a aucune trace du navire aux voiles noires, ni même de William Turner. David commence à s’impatienter, espérant qu’ils ne soient pas tombés dans un piège. Henri reste pourtant confiant et tente de rassurer son grand-père.

« Il doit avoir eu un problème, il est sans doute juste en retard. T’inquiètes pas, on trouvera un moyen. »

La voix du jeune garçon est assurée et franche, il est vraiment sincère, mais Régina semble avoir retrouvé son sarcasme.

« Ou alors il n’a jamais eu l’intention de nous aider et tout le plan tombe à l’eau. En espérant que nous ne finissions pas comme se cher Capitaine. »

Sur ces paroles David la regarde à moitié outré, à moitié inquiété, avec comme un nœud dans la gorge, mais Henri  lui attrape le bras et lui fait un signe du regard, lui indiquant visuellement une direction. David suis son regard et aperçoit Will arriver un peu sur ses gardes.

« Tu vois, il était juste en retard. »

David acquiesce et se re-concentre sur l’arrivant.

« Vous êtes en retard, où est votre navire ? »

Will leur fait signe de parler doucement, puis de le suivre discrètement avant de répondre au prince.

« Restons discret, le Pearl n’est pas le genre de navire à passer inaperçu, c’est pour cela qu’il a fallu le mettre à l’écart, suivez moi. »

Tous emboitent le pas à Will qui essaye de rester discret en empruntant des passages peu fréquentés dans le port.

« Au fait, je ne me rappelle pas que vous m’ayez dit qui vous étiez ?
-C’est peut-être le moment en effet… Cela dit vous ne nous avez pas posé la question. »

Regina répond avec sarcasme et une méfiance non masqué. Mais Emma l’arrête, lui faisant signe de rester calme, faisant confiance à Henri.

« C’est bon Regina. Je m’appelle Emma. Emma Swan, voici mon fils Henri et mes parents, David et Mary Margaret. Et voici Regina.
-On pourrait aussi parler du fait qu’Henri est aussi mon fils. »
Will semble alors perplexe à cette annonce.
« Donc Henry à deux mères ?
-Ne vous faites pas d’illusions, je n’ai en revanche rien à voir avec Emma, si ce n’est Henry. Cela dit, ce serait trop long à expliquer et sans grand intérêt. »

Will hausse les épaules en rémission et note alors un autre point.

« Et donc… vous êtes les parents d’Emma… vous n’êtes pas un peu…
-Jeunes ? Oh, c’est également une longue histoire, disons que le temps c’est quelque peu arrêté pour David et moi. Si on peut dire ça comme ça…
-Bien sûr, racontez-lui toute votre vie, tant que nous ne somme pas certain de ses intentions ça me semble être le moment opportun. »

Regina reste dubitative tout le long du trajet, Henri quand à lui est fortement intrigué et commence à discuter avec le jeune Turner.

« Et vous ? Vous cherchez le Capitaine Jack Sparrow n’est-ce pas ? »

Will est de nouveau étonné que le jeune homme connaisse autant de choses sur sa propre vie.

« Comment sais-tu cela ? Tu connais Jack ?
-De nom seulement. Je sais que le Black Pearl est son navire et que vous avez navigué avec lui. En fait, ce n’est qu’une sorte de déduction, je suis plutôt observateur.
-Oh je vois. Tu es donc bien renseigné. Que sais-tu d’autre sur Jack ?
-Qu’il s’en sort toujours. »

William sourit à Henri, d’un sourire franc et amusé. Il a raison le petit, Jack s’en sort toujours. Ils arrivent enfin dans une crique où une barque les attend, le Pearl ancré un peu plus loin. Henri observe le navire avec admiration. Il est vraiment aussi cool que dans les films, mais encore plus impressionnant.

« Wow… Il est génial !
-Jack serait ravit de te l’entendre dire.
-Killian un peu moins j’imagine. »

David sourit ironiquement à ces propres propos. Non, Killian n’aimerait pas vraiment que l’on idolâtre un autre navire que le sien. Mais finalement tous prirent la barque afin d’embarquer sur le Pearl, prêt à lever l’ancre.

Une fois à bord, il était attendu par un homme à l’air peu aimable, grincheux et de mauvaise humeur.

« Encore des femmes à bord….
-Vous avez un problème avec ça monsieur ? »
David prend alors un air provocateur en se postant entre sa fille, sa femme et l’inconnu. Qui répond alors d’un signe de tête sans bouger, l’air calme, pas du tout impressionné.
« Les femmes à bord ça porte malheur.
-Monsieur Gibbs s’il vous plait. »

Will intervient, regardant Joshamee Gibbs d’un air grave.

« On a déjà parlé de ça, maintenant levons l’ancre, il faut aller retrouver Jack.
-Comme vous voudrez, mais je vous aurez prévenu… »

Sur ces mots, Gibbs retourne à son poste, préparant le navire à repartir. Les nouveaux arrivants se regardent et finalement David se décide à aller lui donner un coup de main pour lever l’ancre. Après quelques manœuvres et une fois tout le monde en place le navire commence à prendre le large en direction de l’île sur laquelle est détenu Jack, espérant également y trouver le Capitaine Jones.





Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marchens Destiny :: Ever After... :: Nous irons au bois :: Coin des artistes-