FAQAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Piégé par la glace


Moby-Dick
Messages : 347

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t24-le-mythe-du-nautilus-
Sam 7 Nov - 17:42


   

       
Piégé par la glace


       
Elsa d'Arendelle & Nemo


       
C’était long. Très long. Mains croisés dans son dos, faisant les cent pas dans l’antichambre de la salle de réception du palais d’Arendelle, Nemo avait tout du monsieur qui s’ennuie profondément et aurait beaucoup donné pour se trouver n’importe où sauf où il était à ce moment précis. Non pas qu’il n’aimait pas le palais royal, notez, l’endroit semblait plutôt agréable. C’était les circonstances de sa convocation chez la jeune reine qui l’ennuyaient d’avance. Ca avait commencé comme n'importe quel autre retour à la surface. Chargée d'excitation, revoir les terres apportait toujours son lot d'émotions. C'était le retour à un autre monde, une réalité différente. Bien qu’en vérité le capitaine n'en aimait que les premiers instants. Car retrouver la terre ferme avait toujours quelque chose d'agréable mais le lot d'ennuis qu'elle lui rapportait lui donnait irrémédiablement l'envie de retourner voguer sous les mers sans plus attendre.

Il n’avait d’ailleurs au départ nullement prévu de refaire surface à Arendelle, mais un problème technique avait forcé l’équipage à refaire surface rapidement pour permettre le réapprovisionnement des  cuves d’air du Nautilus. Habituellement ils auraient pris la peine de refaire surface dans un endroit isolé où on ne les remarquerait pas avant de rejoindre la terre ferme mais là ils n’avaient pas eu vraiment d’autre choix que de réapparaitre près du palais royal. Ils auraient dû repartir très vite, mais très vite le sous-marin s’était retrouvé entièrement piégé, coincé par de la glace qui s’était étendu autour du navire d’acier comme par magie. Oui c’était de la magie et son expérience personnelle n’avait rien pour le rassurer quant à leur situation. Il fallait donc bien désamorcer cette situation complexe et pour cela Nemo avait déjà eu quelques échanges avec la reine  qui l’avait piégé par ses pouvoirs et le diner de ce soir était finalement l’entrevue décisive pour les deux camps.

Il fut tiré de ses pensées par un domestique servile qui lui indiqua de le suivre à travers les grands couloirs du palais. Ses pieds foulaient le sol dans un large silence, jetant des regards à gauche, à droite, restant à l'affut du moindre bruit qui pourrait être louche et surtout mémorisant son chemin par habitude de ne pas se trouver enfermé dans un lieu dont il ne connaissait pas la sortie. Par réflexe, comme par sécurité personnelle.  Il ne peut s’empêcher d’être un peu sur la défensive en perspective de cette entrevue qui, il en était convaincu, allait lui réserver bien des surprises. Mais l’heure n’est plus à la réflexion et il ne peut plus qu'attendre, parce que de toute façon il ne devrait pas tarder à rencontrer à nouveau la jeune reine. Il préfère donc rester dans un mur de silence qui ne sera brisé que quand il sera en présence de ses hôtes. Prendre son mal en patience, cette phrase n'aura jamais eu autant de sens pour lui qu'en ce moment précis.

-Le capitaine Nemo !

Sur ses paroles d’introduction du chambellan, il franchit les portes, se retrouvant dans une salle immense aux murs d’une clarté majestueuse, l’esprit du marin se trouvant momentanément émerveillé par le luxe de l’endroit, avant de s’avancer jusqu’à la souveraine d’Arendelle et sa jeune sœur pour les saluer.

-Majesté, Milady. Merci de votre invitation.

Se fendant d’une courbette polie pour saluer les deux jeunes femmes. Plus qu’une réelle conversation Nemo, pour l’instant, se contentait d’engager les politesses d’usage.


   



O Captain! My Captain! our fearful trip is done;The ship has weather'd every rack, the prize we sought is won


LonelySiren:
 


Messages : 266

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t58-elsa-la-reine-des-nei
Sam 7 Nov - 18:10


Elsa était reine depuis quelques mois, elle n'était pas encore tout à fait à l'aise avec tous les protocoles. Et puis il faut dire que quelques heures aprés son couronnement, elle avait plongé le royaume dans un hiver éternel, comme entrain en matière, on pouvait sans doute faire mieux. Elle faisait tout ce qu'elle pouvait pour rattraper son erreur, et la présence d'Anna, calmait beaucoup les craintifs. Même si la plupart avait compris son affolement, et son manque de contrôle, ce qui était bien différent aujourd'hui, enfin la plupart du temps. La jeune reine se tenait sur le port, sans cela, elle serait peut-être passait à côté de l'apparition de cette étrange machine dans les eaux de l'océan. Elle se tenait sur le pont, attendant l'arrivée impatiente d'un bateau en particulier, qui transporter le cadeau de mariage de sa jeune sœur, même si le mariage n'avait pas encore de date précise. Elsa ne connaissait pas trop Kristoff, mais c'était tout de même mieux que Hans, donc c'était déjà ça. Et puis sans lui Anna serait morte de froid, et le royaume serait complétement gelé.

Soudain Elsa vit quelque chose faire bouillonnait les eaux au milieu de l'océan, et une étrange machine sortit des eaux. Des cris se firent entendre, certains pensaient à une attaque, et puis même une chose nouvelle pouvait toujours faire peur. La jeune reine sauta du port dans l'océan, qui se gela à son contact, et elle laissa son pouvoir s'étendre sur les eaux, jusqu'à piéger l'étrange machine dans l'océan glaçait. Maintenant, il fallait déterminer si cette machine était dangereuse pour son peuple ou pas. Elle envoya des émissaires au sein de la machine avec un message de sa part. La réponse lui revint et ils discutèrent comme ça un moment, jusqu'à ce qu'Elsa l'invite à un repas. Certains de ses collaborateurs, voulaient plutôt une entrevue dans un cadre plus conventionnel, mais Elsa, enfin surtout Anna, avait envie d'un truc plus sympathique. Et la jeune reine s'était laissé convaincre. Aussi, un repas fut préparer pour son invité, le capitaine Némo.

Anna était excitée, et elle avait mille et une questions à poser à leur hôte, mais Elsa n'avait finalement qu'une seule question. Est-ce qu'il était là dans un but de guerre ou de paix. Elsa et Anna étaient assises à table, quand l'un des serviteurs introduisit le capitaine dans la pièce, annonçant son arrivée. Elsa se leva et alla à sa rencontre.

"Capitaine Némo, merci de l'avoir accepté" fit Elsa en hochant la tête. Prenez place, ajouta la jeune reine Elsa dans un geste de la main, vers un couvert mis à son intention, l'un des serviteurs lui tira la chaise pour qu'il s’assoit. Anna sourit à leur invité, et se décida à engager la conversation.
"Qu'est-ce que c'est votre machine?" demanda la jeune princesse avec son joli minois, et son air sympathique. Elsa, toujours clame et sereine, observait juste son invité.




Winter Is Coming
Ma fiche - Mon carnet de RPs - Ma fiche de liens - Mon book

Spoiler:
 

Moby-Dick
Messages : 347

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t24-le-mythe-du-nautilus-
Jeu 12 Nov - 20:20


   

       
Piégé par la glace


       
Elsa d'Arendelle & Nemo


       
La liberté. La liberté a une saveur sans pareille, mais elle ne se gagne pas sans danger, car en vérité, rien de ce qui vaut le coup sur cette terre ne s’obtient sans mérite. Surtout quand cette liberté est prisonnière aux griffes de la magie. Il en a fait l’amère expérience il y a longtemps déjà. Prendre le large, partir en mer, observer les abysses sans fin. C’était le genre de sensation qui le rendait plus vivant que jamais. La terre ne lui va pas, il a fini par le comprendre. La terre n'est pas faite pour Nemo. La terre est en trop sur ce royaume. Rester trop longtemps les pieds sur un sol changeant ça ne lui plaît pas, tout autant qu'être allongé sans rien faire pendant des jours durant. L’enjeu de ce diner était donc pour lui d’une importance capitale puisqu’il ne pourrait pas reprendre la mer tant que la glace garderait le Nautilus prisonnier. Il devait donc pour cela convaincre la souveraine d’Arendelle de mettre fin à son sort.

Si extérieurement il affichait un calme assuré, intérieurement l’appréhension couvait doublé d’une légère méfiance. Il évitait habituellement le plus possible tout ce qui avait trait à la magie, bien qu’il conçoive parfaitement que toutes les formes de magie n’étaient pas forcément mauvaises. Mais se retrouver piéger ainsi lui rappelait la désagréable expérience qu’il avait eu avec la magicienne Circée au cours de ses voyages et il redoutait que l’expérience ne se reproduise à Arendelle. Mais tout ça il n’en laissait rien paraitre alors qu’il prenait place à table.

-Qu'est-ce que c'est votre machine ?

Et bien ça commençait vite, il venait à peine de s’installer à table, l'hommeayant tiré sa chaise n'étant même pas encore reparti. Surpris d’abord par la question de la jeune princesse il répondit quand même à son tour d'un sourire, remarquant la curiosité qui brillait dans les yeux de la princesse Anna. Le même genre de curiosité qu’on pouvait voir chez lui quand il découvrait quelque chose de nouveau et fascinant.

-Et bien cette machine est en fait mon navire Milady.

Se calant dans sa chaise, le capitaine jeta un regard vers la reine qui semblait l’observer également, mais bien vite de nouvelles question de la part de la jeune princesse fusèrent.

-Vous voulez dire comme un genre de bateau ?

-Ma foi oui, il navigue sur l’eau si c’est ce que vous voulez dire…

Il marqua une pause, légère hésitation quand à ce qu’il allait dire. Révéler la véritable nature du Nautilus ou bien la taire ? C’était en général un secret qu’il protégeait et gardait jalousement pour lui. Une précaution pour éviter que l’on en vienne à lui voler sa machine ou à pervertir son rêve. Alors il lui suffisait de mentir. Car mentir va souvent de pair avec protéger, mentir en général c'est soit pour se cacher, soit pour empêcher à d'autre d'avoir le cœur saignant. Oui en d’autre circonstance il aurait menti et tut les prodiges de son sous-marin mais le regard persistant de la jeune reine sur sa personne le décida finalement à finir sa phrase sans mentir.

-…mais aussi sous l’eau la plupart du temps.

Un léger silence plana, Nemo observant avec attention les réactions de ses deux hôtes, alors qu’autour de la table, un domestique tournait pour remplir les différents verres.

-C’est en tout cas une bonne chose que cette rencontre Majesté, nous pourrons ainsi discuter de notre affaire de manière plus directe et, je l’espère, la régler rapidement. Il faut dire que mes hommes et moi n’avions encore jamais été ainsi piégé par de la glace. Arendelle semble être un endroit plein de surprises.

Sondant du regard la reine, il essayait d’amener la discussion sur la libération du Nautilus avec une certaine diplomatie, malgré les craintes et la méfiance qu’il éprouvait toujours. Et il devait admettre qu’il était assez pressé de connaitre les intentions de la souveraine d’Arendelle concernant le sous-marin et son équipage.



   



O Captain! My Captain! our fearful trip is done;The ship has weather'd every rack, the prize we sought is won


LonelySiren:
 


Messages : 266

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t58-elsa-la-reine-des-nei
Mer 25 Nov - 13:54


Elsa ne disait rien, et laissa sa jeune sœur faire la conversation. Elle avait l'air de faire dire aux gens ce qu'il ne voulait pas toujours dire. Anna posait des questions avec tellement de sincérité,et de curiosité, qu'on lui répondait naturellement pour étoffer sa soif d'apprendre. Elsa n'avait donc pas besoin de le faire pour comprendre ce qu'était cette machine. C'était donc un genre de navire qui pouvait naviguer, sur l'eau et sous l'eau. C'était trés intéressant pour se rendre d'un lieu à l'autre sans être vu dans un bateau. Elle fit un petit sourire et porta son verre à la bouche. Le capitaine de cet étrange bateau, commenta ce qui se passait actuellement. Elsa, il faut le dire, était assez impressionnée, par cette machine, mais aussi par son capitaine. Mais réservée et renfermée, elle ne le montrait pas vraiment. Seule Anna la regardait bizarrement, pendant qu'un silence s'installait autour de la table. La jeune princesse regardait l'un et l'autre des deux protagonistes.

Elsa soupira et se dit qu'elle allait devoir mettre les choses au point avec ce capitaine.

"Si vos intentions sont pacifiques, il n'y aucune raison que votre voyage ne se poursuive pas. En revanche, si votre intention est tout autre. La glace peut encore faire bien des ravages" fit Elsa en reposant son verre sur la table. Le pouvoir de glace d'Elsa pouvait encerclé le bateau étrange avec sa glace pour l'éternité, mais elle pouvait aussi le fendre, comme une pomme, ou bien l’écraser dans un étau. La Reine fit un étrange sourire à son interlocuteur. La question est donc quelles sont vos intentions?"

Anna regarda sa sœur, elle ne l'avait jamais vraiment vu comme ça, d'habitude bien qu'elle soit doté de pouvoirs redoutables, elle ne menaçait jamais personne, elle ne provoquait jamais l'affrontement, bien qu'elle pouvait y répondre farouchement. Anna se racla la gorge et essaya de détendre l'atmosphère.
"Ma sœur ne fera rien contre votre navire, commença Anna, Elsa soupira, bien sur que non, elle voulait juste dire qu'elle en avait le pouvoir si elle voulait. Mais avoir le pouvoir et s'en servir sont deux choses bien différentes. Bien que maintenant, elle savait s'en servir sans causer de dégâts, elle se souvenait parfaitement de la malédiction qu'elle avait causé sur son royaume.
"Racontez-nous plutôt vos voyages" demanda Anna avec son sourire sincère et son regard pétillant de curiosité.




Winter Is Coming
Ma fiche - Mon carnet de RPs - Ma fiche de liens - Mon book

Spoiler:
 

Moby-Dick
Messages : 347

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t24-le-mythe-du-nautilus-
Mer 9 Déc - 22:59


 

     
Piégé par la glace


     
Elsa d'Arendelle & Nemo


     
Qu'on se le dise, l'existence d'un capitaine n'est pas aussi paisible qu'elle y paraît au premier regard. Bien au contraire, en plus d'avoir à diriger des hommes, il y a des paperasses à remplir autant que des tâches à accomplir, certes, ce n'est pas laver les ponts ou les coursives avec toute l'huile de coude possible ou encore dégager la coque des éventuels crustacés qui ont voulu élire domicile. Pour tout dire, être capitaine ce n'est pas rien, c'est avoir des hommes, les diriger, par extension les protéger du moindre mal. Ce que le capitaine a toujours tenté de faire, et qui s’est parfois soldé par quelques échecs. C’est pourquoi quand le Nautilus s’était retrouvé piégé il avait immédiatement accepté les échanges avec les émissaires d’Arendelle. C'est une chose parmi tant d'autres, et quand bien même Nemo voudrait passer son existence les pieds en éventail sur des îles paradisiaques, parfois il doit retomber sur la terre ferme et accomplir avec justesse et rapidité ces devoirs de capitaine. C’est pourquoi alors que le repas n’avait même pas encore réellement commencé il avait voulu connaitre en partie les pensées de la jeune reine qui jusqu’à présent était resté bien silencieuse.

Un silence qui avait finalement gagné la table, Nemo et Elsa se jaugeant du regard comme un début de confrontation. Le capitaine avait fait le premier pas des négociations et avait été des plus courtois, rien ne laissant entendre quelconque menace ou fourberie dans ses paroles. Aussi n’y avait-il rien d’étonnant à ce que la réponse de la reine n’eut pour d’autres résultats que de lui faire froncer des sourcils alors que son menton vrille de gauche à droite, ses lèvres se tordant en une moue contrariée. Le portrait aurait pu être plutôt comique mais rien dans ses informations ne prêtait à rire. Surtout pas quand le marin voyait déjà les parois de métal du Nautilus se faire transpercer par la glace comme si elles avaient été aussi fragile qu’une feuille de parchemin.

-La question est donc quelles sont vos intentions ?

La phrase avait été accompagné d’un sourire, qui dans ces circonstances fut accueilli par Nemo avec une expression des plus froides. Nemo se méfiait des sourires, plus trompeurs que le plus doux des poisons. Un sourire traître était plus oxydant que la rouille sur la coque d’un Nautilus, pourrissant de l’intérieur celui qui le recevait sans le savoir – jusqu’à ce que le coup soit porté. Pourtant il se doutait bien que comme le disait la princesse Anna son navire ne risquait rien puisqu’il n’avait aucune mauvaise intention envers le royaume, mais cela n’empêchait pas qu’il n’appréciait pas du tout la menace. La dernière fois qu’une magicienne avait tenu de tel propos à son égard, il s’était retrouvé prisonnier d’une île pendant une centaine d’année et il n’avait aucunement l’intention de se laisser piéger à nouveau. Des propos qui étaient pourtant insignifiant au fond mais dans un recueil entier de mille et un contes de fées, où la magie s’éveille à chaque souffle, au moindre pas, rien n’est insignifiant. Tout est à prendre en compte et rien ne doit rester en retrait.

-Soyez assurée Majesté, que je n’ai aucune intention mal venue envers votre royaume. Je ne sers aucun roi et ne suis rattaché à aucun royaume si c’est là ce qui vous préoccupe et je ne compte pas mettre mon navire au service de quiconque un jour. Ce n’est pas une armée que j’ai sous mes ordres, seulement un équipage d’hommes qui ont choisi de me suivre dans mes voyages et mes aventures, dans mon mode de vie tout simplement. Cela vous suffit-il ?

La dernière phrase avait été soigneusement articulé, et même si le ton n’avait pas changé, on pouvait sentir le froid dû au manque de confiance entre Nemo et Elsa. A cause de cette confiance en l’être qui est sans cesse remise en cause, face à sa sauvagerie, sa barbarie. Une idée peut déshumaniser le monde. Une idéologie propre n’est pas universelle. Elle n’est pas comprise par tous et c’est la perception de chacun qui compte et fait pencher la balance.

Pourtant leurs intentions étaient exactement les même. La reine souhaitait protéger son royaume et le capitaine lui protégeait simplement ses hommes et surtout son invention. Le sous-marin n’avait longtemps été qu’un rêve d’évasion mais était devenu avec le temps bien plus. C’est fou comme un rien, une infime petite idée peut devenir quelque chose de grand, trop grand pour son essence même. Elle en vient à être déformée, fragmentée, défigurée jusqu’à l’éclatement. Oui tout ceci n’était que malentendu et manque de confiance. Un manque de confiance que la jeune princesse essayait de calmer du mieux qu’elle pouvait en ramenant la conversation vers des sujets moins sensibles.

-Racontez-nous plutôt vos voyages

L’enthousiasme de la jeune femme avait réussi à radoucir un peu l’humeur du capitaine qui après avoir bu une gorgée de son verre se lança dans le récit d’un de ses voyages.

-Vous savez Altesse j’ai effectué de très nombreux voyages et il serait très long de tous les conter mais puisque vous semblez intéressée je peux vous faire le récit de quelques-unes de mes aventures. Mon navire m’a permis de découvrir bien des merveilles qui se cachent sous les océans… tout comme il m’a permis de voyager plus loin que je ne l’avais jamais rêvé.

Un mince sourire un peu nostalgique avait étiré ses lèvres et puisque la princesse semblait boire ses paroles, il continua son récit sans plus attendre et avec une grande passion.

-Mais pour en revenir à mes voyages et bien un jour mon équipage et moi avons atteint une petite ile perdue loin au milieu des mers, ile qui était habitée par une enchanteresse aux grands pouvoirs. Cette magicienne en découvrant que nous avions fait halte sur son ile a transformé tout mon équipage en animaux et nous a gardé ainsi prisonnier de l'ile et de ses danger. Heureusement j'ai réussi à lui résister et nous avons pu nous échapper assez longtemps pour quitter l'ile grâce au secours d'une sirène... Enfin tous mes voyages n'ont pas été aussi mouvementé que celui-ci et je peux vous en raconter bien d'autres si vous le souhaitez ?

Il reprit une gorgée de son verre après ce récit de cette escapade qui était dans celle qui lui avait le plus coûté. Mais ce n'était pas par hasard qu'il avait choisi ce récit précisément, soulignant le parallèle avec la situation actuelle d'une certaine façon. C'était sa façon de glisser à la reine qu'elle n'était pas la première à le privé temporairement de sa liberté, pas plus qu'elle n'était la première à le menacer de sa magie. Il avait d'ailleurs posé un rapide regard sur la reine pour jauger de ses réactions, de ses idées, avant de reporter son attention sur sa sœur. Si la princesse Anna était friandes d’aventures alors elle avait de la chance car Nemo en avait bien des centaines à raconter sur toutes les merveilles qu’il avait pu voir que ce soit dans le royaume enchantée ou dans l’un des autres mondes.




 



Spoiler:
 


O Captain! My Captain! our fearful trip is done;The ship has weather'd every rack, the prize we sought is won


LonelySiren:
 


Messages : 266

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t58-elsa-la-reine-des-nei
Sam 2 Jan - 23:04


Elsa croisa les bras sur la table et observait le capitaine de cet étrange navire. Elle savait que sa sœur était du genre... gentille, et qu'elle allait vite apaiser les choses entre eux, et aussi du genre curieuse... et poser des questions. Et cela ne manqua pas, elle fit les deux choses. Mais Elsa ne savait toujours pas quoi penser de cet homme qui se trouvait en face d'elle. Il n'avait manifestait aucune intention belliqueuse, elle en convenait aisément, mais peut-être est-ce tout simplement parce qu'il était coincée dans la glace et ne pouvait rien faire. Il tenta de la rassurer en lui parlant de son mode de vie, et du fait qu'il ne servait aucun roi, ni aucun maître. Elsa n'avait pas vraiment envie de le mettre à son service, lui et son étrange bateau. Mais le fait qu'il ne serve personne, ne rassura pas la jeune Reine. Si elle le libérait rien ne l'empêcher d'attaquer son royaume, même si elle arrivait à l'arrêter aprés, le mal serait déjà fait. Comment s'assurer qu'une fois libre de ses mouvements, cette étrange navire n'avait pas d'armes pour l'attaquer.

Elsa soupira et Anna proposa qu'il raconte ses voyages, il conta celui d'un séjour sur l'île, où il avait été retenu par une sorcière, est-ce une message pour elle. Et de quelle façon avait-il résister à cette sorcière? Devait-elle comprendre qu'il lui résisterait aussi, si elle insistait un peu trop pour le garder dans les environs. Cela ne plaisait pas du tout à Elsa. Elle le fixa et décroiser les bras pour faire le même geste que lui. Prendre son verre et boire une gorgée, puis elle reposa son verre.

"Est-ce une façon de m'avertir de ce que vous pourriez faire, si vous rester plus longtemps dans mon royaume"? demanda Elsa en fixant le capitaine. Elle sentit qu'Anna la regardait du coin de l’œil, depuis Hans, elles n'avaient pas encore eu à faire à des ennemis. Et Elsa voulait s'assurer que cet homme n'en était pas un. Et pour l'instant, elle était partager, en tant qu'humain, il était bien inoffensif, mais capitaine de cet étrange bateau, c'était une toute autre histoire.




Winter Is Coming
Ma fiche - Mon carnet de RPs - Ma fiche de liens - Mon book

Spoiler:
 

Moby-Dick
Messages : 347

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t24-le-mythe-du-nautilus-
Dim 31 Jan - 21:35


 

     
Piégé par la glace


     
Elsa d'Arendelle & Nemo


     
A son récit de son aventure sur l’ile maudite de Circé, ses pensées s’envolèrent loin, très loin au-delà d’Arendelle, au-delà des mers de la Forêt Enchantée, quelque part hors de portée des Hommes. Et même si ce n’est que la réponse idiote qu’il donne aux menaces voilés de la reine, il ne peut empêcher à chaque fois qu’il évoque ce souvenir de rouvrir ses blessures. Mais ce qui enrage encore plus le Capitaine Nemo que de se perdre dans ses erreurs passés, c’est d’être incapable de parvenir à protéger son équipage. Pour tout dire, à cet instant même, assis à cette table Nemo doit être plus effrayé de ce que pourrait faire la jeune reine à ses compagnons que pour sa propre carcasse.

Dans le monde de la piraterie, il n'y a rien de pire que l'impuissance face à tout et n'importe quoi. Elle peut venir à cause d'un voyage qui n'avait pas été prévu, d'un décès survenu comme d'une mauvaise journée, l'impuissance ça pousse le capitaine à perdre son sang-froid qui peut alors tout tenter pour sauver les siens. L'impuissance. Un seul mot, une seule définition, une seule capacité celle de détruire tout ce qui se trouve sur son passage. Là, face à la reine qui ne semble pas croire en ses bonnes intentions, c'est cette même impression qu'il a dans le bout des doigts, jusqu'au plus profond de son coeur. Et le voilà toujours coincé, lui et son Nautilus. C’est tout ce que Nemo déteste et ne peut accepter. Lui, c'est la liberté, le respect, la vie jusqu'à ce qu'elle décide de se débarrasser de lui. On enferme pas un oiseau dans une cage. On enferme pas un homme dans une cage.

-Est-ce une façon de m'avertir de ce que vous pourriez faire, si vous rester plus longtemps dans mon royaume ?

La voix de la jeune femme le ramène immédiatement à l’instant présent. Il soutient son regard avant de répondre avec le plus grand calme.

-Cela dépend Majesté, y suis-je invité ou prisonnier ? … Vous m’avez interrogé sur mes intentions et je pense y avoir répondu, mais vous ? Permettez que je vous retourne la question.

Elle avait attaqué la première, du moins il l’avait perçu comme ça et avait donc souligné qu’il n’était pas homme à plier devant la menace ou à ne rien dire. La princesse Anna voyant que les choses s’envenimait un peu plus, essaya d’intervenir.

-Ma sœur protège seulement notre royaume, elle n’a rien contre vous et veut seulement être sure que nous ne craignons rien.

-Et c’est aussi mon cas, je tiens seulement à défendre mon équipage.

Il ne doutait pas des paroles de la princesse, mais il voulait quand même entendre les intentions de la reine à l’égard du Nautilus et de ses hommes de sa propre bouche. Aussi continua-t-il quand même de la confronter du regard.

-Je ne suis pas venu à Arendelle pour chercher des ennuis, il y en a bien assez à croiser dans le reste du monde, et je ne cherche qu’à protéger mes hommes. Je ne suis peut-être pas ce que vous appelez un homme civilisé ! J’ai après tout rompu avec la société tout entière pour vivre au sein des mers pour des raisons que moi seul j’ai le droit d’apprécier. Je suis un aventurier, un explorateur qui ne cherche qu’à découvrir toutes les merveilles de ce monde et à assouvir sa soif de connaissances.

C’est à cet instant que les serviteurs revinrent pour apporter les premiers plats du repas, offrant un instant de répit avant la reprise des confrontations entre Elsa et Nemo, bien que le jeu semblait pour le moment s’être légèrement calmé.


 



Spoiler:
 


O Captain! My Captain! our fearful trip is done;The ship has weather'd every rack, the prize we sought is won


LonelySiren:
 


Messages : 266

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t58-elsa-la-reine-des-nei
Dim 14 Fév - 23:17


Elsa posa ses coudes sur la table et croisa les doigts au niveau de son visage, elle se tenait bien droite et observait le capitaine en le fixant du regard. L'homme qu'il était, lui semblait de moins en moins enclin à faire la guerre, surtout contre elle et sa magie. Et Anna semblait pas forcément lui faire confiance, parce qu'elle ne le connait pas, mais depuis son histoire avec Hans, elle semblait avoir un don pour connaître les gens, et savoir si on pouvait ou non leur faire confiance. Anna avait toujours était trés ouverte, même envers elle, qui la repoussait tout le temps. Et peut-être est-ce parce qu'elle avait toujours été seule, qu'elle s'était entiché du premier venu. En tout cas, cette "leçon", si on peut dire les choses ainsi lui avait donner un don, ou la capacité de ... vite juger les gens. Elsa, renfermée sur elle-même ne faisait confiance à personne, et se méfier de tous, surtout des gens qui ne faisaient pas partit des membres de son peuple.

Le capitaine Némo lui rétorqua sa remarque et lui demanda clairement ses intentions envers son équipage. Heureusement Anna lui répondit de manière rapide et simple, elle voulait apaiser les tentions. Elsa se demanda si elle n'aurait pas mieux fait d'inviter tout l'équipage à manger, cela lui aurait permit de tous les connaître, et peut-être de mieux comprendre la situation. Les plats arrivèrent sur la table avant qu'Elsa ait pu répondre, elle laissa le serveur la servit, puis elle glissa à son oreille.

"Préparer des réserves pour ... l'étrange navire" murmura-t-elle en fixant le capitaine du regard, le serveur hocha la tête.
"Bien votre altesse" répondit-il en quittant la salle. D'autres serveurs avaient servit Anna et l'invité. Elsa avait pensé à l'équipage du navire, qui n'avait peut-être plus de quoi se nourrir.  Et elle ne voulait pas spécialement leur mort sur la conscience.

"Mes intentions.... Je ne souhaite que la sécurité de mon peuple. Est-ce que votre...  navire va lui causer du tort?" demanda Elsa. C'était une question assez simple, et trés clair. Il avait répondu plus ou moins à la question, en parlant de son intention de protéger son équipage, mais pas en causant du tort aux autres. Mais il avait dit aussi pouvoir attaquer et de défendre, si il se sentait menacé. Et il était menacé, alors allait-il agir et tenter de faire du mal à son peuple, ou à elle-même. Bien qu'à elle-même, elle puisse le comprendre, c'était aprés tout elle, qui avait causé du tort à son navire, et à son équipage. Mais la guerre, ne fait bien souvent pas grand cas des innocents, qui se trouvent sur son passage. Elsa attendait la réponse du jeune homme en commençant à manger son repas.




Winter Is Coming
Ma fiche - Mon carnet de RPs - Ma fiche de liens - Mon book

Spoiler:
 

Moby-Dick
Messages : 347

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t24-le-mythe-du-nautilus-
Jeu 10 Mar - 18:18



   
Piégé par la glace


   
Elsa d'Arendelle & Nemo


   
Une prison, c'est amusant comme ce mot peut faire peur. Une prison. Une prison qu'est-ce que ça signifie exactement ? C'est l'enfermement, la maltraitance, la fin d'un long chemin vers la mort qui arrive un jour ou l'autre. Au cours de sa vie Nemo s’était retrouvé prisonnier plus d’une fois. Il y avait d’abord eu les geôles sombres du roi, puis l’ile de Circée. Même le temps s'était révélé être une sorte de prison mais aujourd’hui c’était un étau de glace qui avait pris le capitaine dans ses griffes. Oui malgré la politesse et la courtoisie de la reine d’Arendelle il éprouvait quand même au fond ce sentiment d’être une fois de plus prisonnier. Toutefois son jugement semblait biaisé par son expérience passé, aussi ne pu-t-il retenir un regard des plus surpris en surprenant l’ordre murmuré par la jeune femme. Peut-être s’était-il trompé ? Peut-être n’était-elle pas aussi froide et renfermée qu’elle en donnait l’air. Sans doute même n’avait-elle rien à voir avec le despote qu’il avait un jour appelé roi.

En tout cas le capitaine se radoucit considérablement une fois que les serveurs furent ressortis. Après tout ce n’était pas en s’agressant mutuellement qu’ils allaient arranger les choses. Il s’était laissé emporter trop vite, éternel défaut contre lequel il luttait. Et à cause de tout ça la discussion n’avançait pas d’un pouce, chacun des deux partis se retranchant plus encore dans la froideur et les menaces voilés. Et c’était son rôle de capitaine de rectifier la situation.

-Je crois Majesté que je vous dois quelques excuses pour mon emportement et qu’il est de mon devoir de vous remercier pour votre geste généreux. Je ne souhaite absolument pas entrer en conflit avec votre royaume et encore moins avec votre peuple.

Ces propos précédent avaient dû laisser croire à la reine qu’il serait prêt à tout pour que son navire retrouve sa liberté. Même à utiliser la force ou à s’en prendre à des innocents. Pourtant même face à Circée il n’avait jamais cédé à la violence, si bien que s’échapper lui avait pris une centaine d’année. Mais la magicienne était toujours en vie et devait certainement le maudire chaque jour. Il n’y avait qu’une seule fois où il avait fait l’erreur de blesser des innocents par vengeance. Une erreur terrible qui le hantait chaque jour mais qu’il prenait bien garde à ne plus commettre.

-A vrai dire Majesté, nous n’avions jamais prévu de faire escale à Arendelle, mais un problème à bord nous a forcé à refaire surface bien plus tôt que ce que nous avions prévu. Le Nautilus n’est pas une machine de guerre, c’est notre refuge notre maison parce qu’une fois sur le pont nous sommes tous égaux, une fois sur cette galère nous sommes tous au même niveau même si le capitaine s'occupe de donner les ordres, il n'y a pas de traitement de faveur.

Il ne parle plus en son seul nom, il parle pour tous ses hommes qui comptent sur lui. Il abandonne le je pour le nous parce que c’est ce qu’ils sont, une famille. Et peu importe si le supérieur hiérarchique a une cabine un peu plus spacieuse et un peu plus aménagé, quand la famine les attaque ils ont tous le ventre creux, quand il faut boire c'est à la même gourde et quand il faut se battre c'est pour se protéger, tous. Ils sont des frères offerts par la nature, adoptés par le génie qui fait de son mieux pour les récompenser à chaque fois pour leur dur travail, pour cette passion qu'ils ont, en s’assurant de leur offrir le refuge le plus sûr qui soit.

Il avait commencé son repas, réfléchissant à un moyen, une proposition à faire à la jeune reine pour lui prouver sa bonne foi, que tout son discours n’était pas que des belles paroles. Paroles qui semblèrent avoir piqué une fois de plus la curiosité de la princesse Anna, qui profita que les choses soit plus calme entre Nemo et Elsa pour poser de nouvelles questions.

-Pourquoi avoir choisi de vivre sous l’eau ? C’est curieux. Pourquoi ne pas vivre sur un simple navire si c’est la mer qui vous passionne ?

Nemo eu un sourire sincèrement attendrie par la jeune princesse avant de répondre à ses interrogations.

-En effet voyager à travers les océans est une passion. Parce que la mer c’est comme un rêve éveillé voyez-vous. La mer est le vaste réservoir de la nature. C’est par la mer que la terre a pour ainsi dire commencé, et qui sait si elle ne finira pas par elle ! Là est la suprême tranquillité. La mer n’appartient pas aux despotes. À sa surface, ils peuvent encore exercer des droits iniques, s’y battre, s’y dévorer, y transporter toutes les horreurs terrestres. Mais à trente pieds au-dessous de son niveau, leur pouvoir cesse, leur influence s’éteint, leur puissance disparaît ! Voilà pourquoi j’ai choisi de vire au sein des mers, là seulement est l’indépendance. Là je ne reconnais pas de maîtres, Là je suis libre ! Et surtout c’est un monde à part entière, un monde fascinant et unique qui se cache loin sous la surface de la mer.

Il s’était laissé entrainer par la passion dévorante qu’il ressentait pour la mer, cela se voyait aussi bien dans ses yeux que dans le sourire qui pointait au coin de ses lèvres.






O Captain! My Captain! our fearful trip is done;The ship has weather'd every rack, the prize we sought is won


LonelySiren:
 


Messages : 266

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t58-elsa-la-reine-des-nei
Sam 19 Mar - 15:49


Elsa fut contrariée, non pas par l'attitude du jeune homme, ou ses paroles, mais parce qu'il avait entendu son ordre, elle aurait voulu qu'il n'en sache rien. Bien qu'une fois les provisions livrées, il se serait bien douté que c'était elle, mais ce n'était pas la même chose. Elle croisa les bras et resta silencieuse pendant qu'Anna et le capitaine Némo, parlait de navigation. Qu'il soit dessus ou dessous, ou bien ailleurs, la jeune Reine s'en fichait un peu à vrai dire. Qu'est-ce que ça pouvait faire qu'il navigue à bord d'une navire ordinaire, ou cette espèce de machine.
"Si vous aviez naviguer comme tout le monde, rien de tout cela ne serait arriver"rétorqua la jeune femme sans décroiser les bras, et d'un ton sec. Et puis elle avait raison, si le capitaine avait eu un bateau comme un autre, il aurait pu accoster au port, le repérer et repartir sans qu'elle n'en sache rien. Mais voir ce monstre de métal sortir de l'océan, avait fait paniquer tout le monde, y compris la jeune Reine qui avait aussitôt emprisonné le navire dans une épaisse couche de glace.

Maintenant la situation était coincée, est-ce qu'elle devait détruire ce navire? Est-ce qu'elle devait croire à la parole du capitaine qu'il ne leur ferait pas de mal? Elsa avait ses pouvoirs magiques pour la protéger, elle ne doutait pas de pouvoir rester vivante dans une attaque de ce navire. Mais qu'en serait-il de son peuple, c'était là, la vraie question. Elle ne pouvait pas non plus détruire ce navire alors que ses occupants n'avaient rien fait pour nuire à son royaume. Elle sera les dents, ne sachant pas quelle décision prendre, elle jeta un coup d’œil vers sa sœur qui observer le capitaine avec une certain fascination, et discuter avec lui avec passion. La jeune femme se mit à manger sans rien dire, leur repas était principalement composé de poissions, de crudités, de légumes. Et elle ne doutait pas que les cuisiniers du palais avait préparé un repas de roi.




Winter Is Coming
Ma fiche - Mon carnet de RPs - Ma fiche de liens - Mon book

Spoiler:
 

Moby-Dick
Messages : 347

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t24-le-mythe-du-nautilus-
Lun 4 Avr - 23:23



   
Piégé par la glace


   
Elsa d'Arendelle & Nemo


   
La jeune princesse semblait vraiment très curieuse du mode de vie du Capitaine, cherchant à comprendre ce qui avait pu le pousser vers un tel choix. Et Nemo aurait pu ainsi discuter avec elle des heures durant tant son histoire était longue à raconter. En tout cas il pouvait aisément reconnaitre l’éclat qui brillait dans les yeux de la rousse, parce qu’après tout c’était ce même regard qu’il avait eu la première fois qu’il était monté sur un bateau, ce même regard que la première fois où il avait pu contempler la faune sous-marine. C’était la fascination, la curiosité, la soif de découvrir ce qui se cachait au-delà des limites. Tout le contraire de la jeune reine à première vue, cette reine qui se murait dans le silence, dans la méfiance. Comme une carapace entre elle et le reste du monde, une carapace attribué par son rôle de dirigeant du royaume ?

-Si vous aviez navigué comme tout le monde, rien de tout cela ne serait arrivé

Il avait retourné un regard plus grave sur la blonde et si il était facile de répondre à la provocation et de repartir dans les joutes verbales, le capitaine du Nautilus n’en fit rien, laissant le simple silence gagner la table. Il n’allait pas reperdre si facilement son sang-froid, bien au contraire, et son visage au lieu de se fermer demeurait à la fois impassible et bienveillant. C’était la une réaction bien enfantine dans cette phrase. Mais au fond c’était cela non ? La jeune reine n’était qu’une enfant comparativement au capitaine du sous-marin. Non pas qu’il se considérait supérieur à elle pour ça mais c’était simplement la réalité. Comparé à lui la plupart des vivants n’étaient que des enfants. Et les enfants n’écoutent jamais, aussi n’avait-il pas répondu à la provocation pour ne pas à nouveau envenimer les choses comme il l’avait fait au début du repas. Il apprenait de ses expériences, en tirait des morales ou non, finalement la vie qu'il s'était imposée n'était pas si mal. Cependant il restait toujours un bien grand ignorant, ne sachant comment s'approcher d'une fillette sans lui faire sortir les griffes.

Alors il avait continué de satisfaire la curiosité de la jeune princesse tout simplement, réfléchissant au moyen de convaincre la reine qu’ils n’étaient pas une menace en même temps qu’il commençait à déguster son assiette. Au moins ce repas ne changeait pas beaucoup de ce qu’il avait l’habitude de déguster à bord du Nautilus. Quoique les plats des cuisines royales étaient sans doute bien plus fins que ce que les marins préparaient à bord. Toutefois ce n’est pas en restant le nez plongé dans son assiette ou en discutant avec la princesse qu’il allait réussir à convaincre la reine que le Nautilus et ses hommes n’étaient pas une menace. Il n’avait pas voulu la vexer ni jouer les espions. Mais il fallait croire que le silence reposant du fond des mers avait rendu son ouïe plus fine avec le temps. Aussi reprit-il doucement, après avoir savouré une partie de ce début de repas.

-Ecoutez Majesté, je souhaite sincèrement trouver une solution au différend qui nous oppose et qui n'a pas lieu d'être. Alors …

Il marqua une légère pause, reposant ses couverts pour sonder du regard la jeune reine. Il avait pensé à lui proposer de venir visiter d’elle-même le Nautilus, permission qu’il n’accordait certainement pas au premier venu, mais vu ce qu’elle semblait penser du navire de métal blanc, il doutait sans mal de son refus. Après tout elle allait certainement pesé que c'était là un piège qu'il lui tendait, ou pire une tentative de prise d'otage. Sans doute que si la proposition avait était faite à sa cadette la réaction aurait été tout autre. Alors finalement il se décida à formuler la seule chose qui lui paraissait raisonnable et surtout à même d'être accepté et qui, il l’espérait plus que tout, serait une assurance suffisante aux yeux de la souveraine.

-Si vous pouvez m’assurer de laisser mes hommes libre de partir et de quitter votre royaume sans qu’il leur soit fait le moindre mal, alors je suis prêt à rester, moi ainsi que mon navire prisonnier de vôtre royaume.

Elle n’avait pas répondu explicitement quand il avait demandé si ils étaient prisonniers ou simples invités, alors vu la tournure qu’avait pris la suite des évènements il avait fini par choisir que c’était certainement la première option.

-Je suis même prêt à rester sous surveillance constante si cela peut vous assurer que je ne compte rien tenter contre vous et votre peuple. La seule chose que je demande en retour c’est que mes hommes soient libre de retourner chez eux.

Il n’avait pas lâché la jeune femme des yeux une seule seconde .Pouvait-elle maintenir l’étau de glace autour du Nautilus jusqu’à la fin de ses jours ? Il l’ignorait mais puisqu’elle avait pu le garder prisonnier plusieurs jours alors il avait pris parti de croire que c’était possible. Et il était prêt à attendre jusqu’à la fin que le sous-marin soit libéré. Et c’était loin d’être de gaieté de cœur qu’il en arrivait à prendre cette décision. Mais c’était son rôle de capitaine de se sacrifier si cela pouvait permettre à ses hommes de continuer à vivre libre. Et puis c’était une chose qu’il avait apprise au cours de ces deux cent dernières années. Car ce qui était, c'est qu'il était tout bonnement fait pour perdre ses proches, s'attacher n'était pas de mise pour le Nemo, même si quelque part les fantômes continuaient et continuent toujours de le hanter.

-C’est une offre raisonnable il me semble.

Raisonnable pour elle oui mais pas pour lui. Car Neptune seul savait ce que ce sacrifice représentait et lui coutait à la fois. Lui nouant le ventre au point de lui retirer tout appétit. Parce qu’il offrait là à la reine tout ce qu’il était et tout ce pour quoi il vivait. Lui qui se battait pour la justice et défendait la liberté avec ferveur au fond de son cœur, ne pouvait offrir à la reine chose plus importante et plus précieuse que ce qu'il lui donnait à l'instant. Et il n'avait pour le moment pas meilleur idée pour prouver ses intentions.






Spoiler:
 


O Captain! My Captain! our fearful trip is done;The ship has weather'd every rack, the prize we sought is won


LonelySiren:
 


Messages : 266

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t58-elsa-la-reine-des-nei
Mer 18 Mai - 22:38


Elsa se tenait toujours fièrement au bout de la table, avec le capitaine Némo à l'autre bout, et sa sœur entre eux. Elle mangeait sans rien dire, en écoutant Anna parlait avec le capitaine. Sa jeune sœur ne semblait pas être ... méfiante envers lui, est-ce un signe qu'elle pouvait lui faire confiance et laisser l'étrange bateau libre de ses mouvements. Elle ne savait pas si aujourd'hui, il était le méchant de l'histoire ou pas, mais à force de le garder prisonnier, il ne pourrait que vouloir s'échapper, et là il pourrait faire du mal aux habitants de son royaume pour y parvenir, y compris Anna. Même pire encore, il pourrait peut-être réussir à la convaincre que c'était Elsa la méchante de l'histoire. Elle serra les dents, à la simple idée qu'Anna ne l'aime plus, lui faisait horreur. Elsa leva la tête vers le capitaine quand ce dernier lui fit par de sa proposition. Elle était à la fois surprise par cette proposition, et en même temps, elle commençait à comprendre et à connaitre le personnage. Au fond, il l'était pas si différent d'elle. Elsa aussi serait prête à prisonnière de on navire pour qu'il quitte le rivage d'Arendelle, si cela lui permettait de sauver son royaume.

"Raisonnable!" répéta la jeune femme en fixant Némo du regard. Elsa ne trouvait pas cela raisonnable, quelques choses de raisonnable, était lié à la raison, à l’intellect. Sa décision était lié par son attachement à ses compagnon, était lié à son devoir. Et si elle acceptait, se serait aussi lié à sa peur, et son devoir. Il n'y avait aucun sens de la raison dans sa proposition. Elle fronça les sourcils, de plus, elle n'aimait pas cette idée de le garder en otage pour permettre aux autres de partir, ce serait comme si elle les autoriser à revenir pour délivrer leur cher capitaine, encore le devoir. Elsa jeta un coup d’œil vers sa sœur, qui la regardait avec le sourire. Et c'est comme si la jeune Reine pouvait voir clairement ce qu'elle devait faire dans le regard de sa sœur. Elsa poussa doucement son assiette pour poser ses deux mains croisées devant elle. Puis elle leva son regard vers Némo et dans une grande inspiration, elle commença à parler :
"Comme ma sœur semble trés curieuse d'en connaitre plus sur vos voyages, je vous propose de faire venir votre équipage sur la Terre fermer, pour qu'il puisse raconter de leurs aventures à ma sœur. De plus, ils pourront ainsi récupérer les vivres qu'Arendelle vous fournit. Ensuite, je vous conseille de prendre la mer." fit Elsa en hochant la tête vers le capitaine, puis elle tourna son regard vers sa sœur.




Winter Is Coming
Ma fiche - Mon carnet de RPs - Ma fiche de liens - Mon book

Spoiler:
 

Moby-Dick
Messages : 347

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t24-le-mythe-du-nautilus-
Jeu 9 Juin - 17:48



   
Piégé par la glace


   
Elsa d'Arendelle & Nemo


   
La jeune princesse semblait véritablement être tout l’inverse de son ainée. Ouverte, curieuse, passionnée… et il était simple pour le capitaine d’échanger avec elle. Bien plus qu’avec la jeune reine de toute évidence. Elle était si silencieuse que Nemo ne savait quoi dire pour percer cette carapace dont elle semblait s’entourer. Et il craignait toujours que chaque mot qu’il prononcerait, chaque idée qu’il soulèverait puisse être pris comme une menace. Une menace qui les referait plonger dans cette ambiance froide et belliqueuse qui avait animé la première partie du repas. Le capitaine si il était toujours plus ou moins courtois n’était pas forcément le plus diplomate des hommes et manquait parfois d’un certain tact.

-Raisonnable !

Il voit la surprise et l’incompréhension passer dans les yeux de la jeune femme. C’est vrai ça n’a rien de réellement raisonnable, même pour un esprit aussi pragmatique que le sien. Et la reine l’a bien compris, mais il ne voit pour le moment aucune autre issue à ce problème qui les oppose d’une certaine façon. C’est son devoir d’assurer la survie de ses hommes. C’est un sacrifice qu’il est parfaitement résolu à faire à cet instant, et il attend le verdict de la souveraine tandis que les serveurs refont leurs apparitions pour enlever les plats et servir la suite du repas.

Et c’est à son tour d’être saisi par l’étonnement et l’incompréhension, ses doigts se croisant alors qu’il s’enfonce dans sa chaise. Il faut dire qu’il ne s’attendait pas à un tel revirement de la part de la reine. Elle qui semblait toujours se méfier des intentions de Nemo et de ses hommes… la voilà prête à les laisser repartir. Finalement la situation est beaucoup moins bloquée qu’il se l’imaginait et la jeune femme semblait sincère. Il observe d’ailleurs l’échange entre la reine et la princesse, s’accordant quelques secondes de réflexion avant de répondre.

-Et bien Majesté je suis surpris, mais j’accepte votre offre bien entendu… et je suis sûr que mes hommes vous raconteront avec plaisir leurs histoires ajouta-t-il en se tournant vers la princesse d’Arendelle.

Il marqua un instant de pause, se passant rapidement une main au niveau de la nuque, légèrement mal à l’aise avant de croiser à nouveau le regard de la jeune femme.

-Et je suis sincèrement reconnaissant envers vous et votre sœur pour les vivres que vous nous offrez.

La fin du repas c’était finalement déroulé beaucoup plus calmement, la capitaine continuant de discuter avec la princesse Anna et de répondre à ses questions. Il avait apprécié les plats préparé par les cuisines royales, et s’était finalement retiré après avoir salué et remercié la reine et sa jeune sœur comme il se devait. Il avait donc quitté le palais royal après avoir convenu avec la reine de se retrouver sur les quais et était remonté à bord du Nautilus où l’attendait son second avec une certaine impatience.

-Bon retour à bord Capitaine.

Il avait fait le point avec l’homme au visage basané, réglant certains détails, avant de rassembler l’équipage au complet dans le grand salon. Il avait alors résumé son entrevue et avait fait part de l’offre de la jeune reine à ses hommes attentifs et curieux. Une fois tous d’accord et le moment venu, ils avaient donc emprunté l’écoutille supérieure et le pont extérieur pour rejoindre les quais où la reine et la princesse patientait. Le capitaine avait pris la tête de la quarantaine d’hommes sous ses ordres et s’était présenté à nouveau devant la jeune reine, les saluant d’une courbette polie.

-Majesté, Altesse, laissez-moi vous présenter mes hommes.

Il avait d’abord présenté son second et déjà la jeune princesse semblait déborder de questions à leurs encontre. L’équipage du capitaine était constitué d’hommes simples, de personnes qui n’avaient plus de refuges ou qui avaient tout perdu. Certains étaient comme Nemo des aventuriers passionnés d’autres non, mais tous avait cet attrait pour l’océan et considéraient désormais le navire comme leur véritable foyer.






O Captain! My Captain! our fearful trip is done;The ship has weather'd every rack, the prize we sought is won


LonelySiren:
 


Messages : 266

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t58-elsa-la-reine-des-nei
Mar 2 Aoû - 22:52


Le repas était terminé, et la jeune reine se leva de table, Anna semblait approuver son choix de laisser ses hommes partir dans leur étrange navire et ne de plus revenir sur ses terres. Toutefois, elle voulait se laisser encore le choix, et avec l'équipage à terre, elle pourrait toujours détruire le navire, et ainsi les hommes de l'équipage du capitaine Némo auraient tout de même la vie sauve. Mais Elsa le ferait que si elle sent une réelle menace de la part de cet étrange équipage et de ce navire. De toute façon, quand elle les libérait de la glace, même si il l'attaque, ils n'auront l'occasion de tirer une seule fois sur son royaume. Ensuite, elle le réduirait en poussière avec le pouvoir de la glace, il ne resterait pas coincé dans une épaisse couche de glace, il serait .... transpercé par des piques de glaces aussi durs et tranchants que des rochers qui détruiraient la coque d'un bateau de bois. Le capitaine quitta son château et se rendit à son navire. Anna félicita sa soeur d'avoir trouver une solution qui conviendrait à tout le monde, Elsa n'était pas sûre que ça soit le bon choix, mais elle se laissait toujours une marge de manœuvre.

"Oui, sans doute" dit-elle à sa soeur en quittant la salle de restaurant, Elsa rejoignit sa chambre et en profita pour se changer et mettre une tenue plus sportive, composé un pantalon court bleue, et d'un chemisier également de couleur bleue. Puis avec deux conseillers et sa jeune soeur, et ainsi qu'une dizaine de serviteurs, elle rejoignit le port pour voir le capitaine et son équipage venir sur les potons du port. Anna semblait impatiente de pouvoir leur poser tout un tas de questions sur leurs aventures à bord de ce navire étrange. Les serviteurs posèrent les vivres que la jeune femme destinait à l'équipage du ... navire. Elle ne savait d'ailleurs même pas si ce navire avait un nom. Le capitaine arriva devant elle et la salua d'une courbette polie, elle sentit l'un de ses conseillers, se raidir car il n'avait pas les choses comme il faut, mais la jeune Reine décida de passer outre. Némo présenta son second et le reste de son équipage, Elsa pencha la tête pour les saluer, alors qu'Anna commençait déjà à poser toutes ses questions.
"Alors comment c'est de voyager à bord de ce navire?" demanda la jeune princesse avec son sourire.
"Dites-moi, votre navire a-t-il un nom?" demanda à son tour la jeune Reine en regardant le capitaine Nemo, mais Elsa n'avait pas le même sourire que sa soeur, à peine un léger pincement des lèvres. .




Winter Is Coming
Ma fiche - Mon carnet de RPs - Ma fiche de liens - Mon book

Spoiler:
 

Moby-Dick
Messages : 347

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t24-le-mythe-du-nautilus-
Mar 30 Aoû - 18:24


   

       
Piégé par la glace


       
Elsa d'Arendelle & Nemo


       
-Tout l’équipage est là capitaine.

La colonne formé par le dit équipage s’était donc ébranlé, rejoignant d’un bon pas les quais et pontons où la reine et la princesse semblait les attendre. A la queue leu leu, c’est un peu un cortège de pirates, bien que totalement discipliné qui quitte le sous-marin en direction de la ville, traversant le grand port du royaume d’un bon pas pour arriver jusqu’aux dirigeants du royaume d’Arendelle. Nemo et son second menant le petit groupe d’hommes qui émettaient quelques commentaires discrets tout en observant avec œil intrigué et curieux l’endroit. Après tout c’était la première fois que le navire faisait escale dans cette contrée, mais les murmures s’estompèrent dès qu’ils arrivèrent à proximité du petit groupe qui les attendait, avec toujours la même impatience qu’au cours du repas pour la jeune princesse, nota le capitaine. Capitaine qui n’avait pas vraiment l’habitude des protocoles et autres principes de cours, quand bien même il avait servi la couronne de son royaume pendant plusieurs années. Mais tout ceci remontait quand même à plus de deux siècles, aussi était-il sans doute un peu normal, que ses courbettes et politesses soient un peu rouillées et si le conseiller de la jeune reine s’en offusqua, Nemo lui ne le remarqua même pas, préférant présenter ses hommes. Son second d’ailleurs se fendit d’un salut bien plus exemplaire que lui devant les deux membres devant la famille royale, lui faisant un bref instant hausser un sourcil curieux tandis que la princesse Anna commençait déjà à interroger l’équipage.

-Alors comment c'est de voyager à bord de ce navire ?

Dans un sourire bienveillant, le second du Nautilus avait pris la parole le premier pour répondre à la jeune femme.

-C’est vraiment quelque chose d’unique Votre Altesse. C’est comme si le monde n’avait presque plus de limites. En voyageant sous les mers c’est un tout nouveau monde que l’on découvre, un monde pleins de splendeurs que l’on n’imagine pas forcément tant qu’on ne les a pas vu de nos yeux.

Laissant la parole à ses hommes, le capitaine s’était lui mis légèrement en retrait de quelques pas, profitant simplement de l’odeur salée que portait le vent, la laissant emplir ses narines, mais la voix de la reine à ses côtés le tira de ses songes. D’ailleurs la jeune femme semblait toujours emprunte d’une certaine réserve et méfiance à leur égard. Se tournant d’instinct vers l’immense navire d’acier blanc qui attendait, figé au loin, Nemo répondit avec douceur et calme, une certaine fierté et affection dans la voix comme souvent quand il s’agissait de son navire.

-En effet Majesté, il s’agit du Nautilus.

Un éclat de rire général venant du groupe de marin le coupa cependant dans ses paroles, lui faisant détourner le regard du Nautilus et de la reine pour se poser quelques secondes sur la princesse qui semblait se régaler des anecdotes de voyages de l’équipage.

-Y’a quand même des poissons avec des têtes sacrément bizarres, s’vous voulez savoir !

-C’est vrai. Mais il y a aussi des tas de choses surprenantes au fond des océans. Comme cette étrange cité engloutie et abandonnée qu’on a visité une fois…

L’échange entre les hommes du Nautilus et Anna se déroulait à première vue sans encombre, au grand soulagement de Nemo qui lui avait bien plus de mal à faire face à la réserve de la reine. Laissant donc la princesse se régaler des histoires de chacun des matelots du sous-marin, le capitaine se racla la gorge discrètement avant de reprendre la parole face à Elsa.

-Je tiens sincèrement à vous remercier Majesté, rien ne vous obligez à nous fournir des vivres, surtout après l’emportement dont j’ai malheureusement fait preuve au cours de notre entrevue. Et je tiens à m’en excuser… tout comme je tiens à m’excuser de la frayeur qu’a pu provoquer le Nautilus à vos sujets…

Il fit alors un signe discret à l’un des hommes du Nautilus qui s’avança jusqu’à son capitaine, lui remettant une petite caissette de bois qui lui avait été confié en quittant le sous-marin, avant de retourner se mêler au groupe qui entourait toujours la jeune princesse. Nemo de son côté lui s’était de nouveau tourné face à la reine, ouvrant avec délicatesse le petit coffret de bois, révélant ainsi à la souveraine son contenu. Il s’agissait de deux petits automates, deux petits lotus de métal admirablement ouvragé, dont Nemo actionna le mécanisme d’une main, les pétales s’ouvrant et se fermant alors avec délicatesse. Une douce lueur dû à une poudre phosphorescente trouvé au fond des mers brillait à travers une petite coque de métal percé de petits trou et situé au centre des deux fleurs, illuminait ainsi l’objet une fois ouvert, comme si des lucioles étaient enfermées à l’intérieur.

-Et j’espère que vous et votre sœur accepterez ce simple présent en guise de remerciement.

Il avait profité de son retour à bord et du temps laissé par la reine pour réunir ses hommes pour fabriquer et assembler les deux petits lotus dans son atelier, lui permettant ainsi de réfléchir quelque peu. Créer et inventer avait toujours eu un drôle d’effet apaisant sur les pensées du capitaine, qui espérait par ce geste certes fort simple calmer les dernières tensions.


   



O Captain! My Captain! our fearful trip is done;The ship has weather'd every rack, the prize we sought is won


LonelySiren:
 


Messages : 266

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t58-elsa-la-reine-des-nei
Dim 4 Sep - 17:19


La jeune Reine d'Arendelle se dit que les choses prenaient une bonne tournure. La tension redescendait, notamment grâce à Anna, qui savait se montrer ouverte et attentive aux autres, ce qui n'était malheureusement pas le cas de la Reine, qui était plus renfermée. Elle était comme ça, à cause de toutes ses années passaient à se cacher, elle et sa magie aux yeux du monde. Il n'y aurait peut-être pas eu de mort, ou de bataille entre Arendelle et et le Nautilus, mais les choses seraient sans doute resté figer pendant de nombreux jours, voir des semaines avant qu'Elsa fasse assez confiance au capitaine pour le laisser partir avec son bateau. Mais Anna était là, et avait allégé l'atmosphère, l'occasion pour Elsa d'observer le capitaine et comprendre qu'il ne ferait rien contre son royaume.  De toute façon, elle était en position de force dans son royaume, et aussi grâce à sa magie.

Anna continuait de parler avec l'équipage et écoutait avec ravissement et joie toutes leurs histoires. Elsa n'écoutait pas vraiment, les anecdotes des autres ne l'intéressaient pas vraiment tant que cela ne nuit pas à son royaume, sa sœur ou elle-même. Némo la remercia des vivres fournit par son royaume, franchement elle aurait préféré qu'il ignore que ça vienne d'elle, Elsa n'aimait pas ça du tout, elle préférait qu'on ignore qu'elle pouvait se montrer aussi généreuse. Mais bon c'était trop tard pour prétendre le contraire maintenant. Elle se contenta d'hocher la tête. Elsa regardait devant elle, l'étendue de glace qui emprisonnait le navire étrange, il était tant qu'elle lève sa magie et le libéré. Mais avant d'avoir pu le faire, Némo s'avança vers elle, avec un cadeau. Une boite avec à l'intérieur deux petites fleurs de lotus qui brillaient quand il tourna une petite manivelle sur le côté.


"Merci" fit Elsa dans un petit sourire, vraiment sincère pour une fois. Elle trouva l'ouvrage vraiment magnifique. Elle  est vraiment trés belle" ajouta-t-elle, alors qu'elle le prenait en main. Anna qui avait entendu, vint à son tour voir ce qui se passait. Elsa donna l'objet à sa sœur qui actionna le mécanisme et observait les fleurs avec ravissement. La jeune Reine de son côté, s'avança vers le port, et soupira en fermant les yeux pour se concentrer, puis les ouvrant à nouveau, elle fit appel à son pouvoir, et leva les bras, et doucement le froid et le gel qui retenait le Nautilus prisonnier, disparurent. Le port redevint normal, la jeune reine laissa son bras retombait lentement, et soupira de soulagement, avant de rejoindre sa petite sœur.




Winter Is Coming
Ma fiche - Mon carnet de RPs - Ma fiche de liens - Mon book

Spoiler:
 

Contenu sponsorisé

Aujourd'hui à 13:13

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marchens Destiny :: Fairy Tale Land :: Misthaven :: Arendelle-