FAQAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Il était une fois un homme qui [...] avait la barbe bleue (Terminé)

avatar
Invité
Invité

Jeu 28 Jan - 4:03

Barbe Bleue
Barbe Bleue

Barbe Bleue, est né(e) à Withechapel dans le Londres Victorien où il était un riche homme d'affaire (il possédait tout les bâtiments du quartier.) Il est tirée du conte de Barbe Bleue de Charles Perrault où il est le sanguinaire Barbe Bleue.
Il semble avoir 30 ans, mais son âge exacte est 30 ans.
Aujourd'hui il est Barman au Rabbit Hole malgré qu'il cherche à retrouver sa richesse d’antan.
Il est hétérosexuelle et il apparaitra sous les traits de Henry Cavill.



Story


« Je suis né en 1864, c'est tout ce que je connais de mon passé. Le reste, je n'arrive plus à m'en souvenir . Le plus vieux souvenir qui se mélange parfois à mes rêves remontent lorsque j'avais six ans. Il pleuvait et j'étais tout mouillé. Dans mes bras, je portais un petit panier d'osier recouvert d'une petite couverture sale. Je courais aussi vite que je le pouvais. Quelque chose m'avait effrayé, mais je ne peux m'en rappeler. Ma destination était la petite chapelle du même nom que le quartier, WitheChapel. Avec plusieurs coups rapides, je frappais la porte du petit bâtiment qui paraissait si vieux qu'il était presque impossible qu'il tienne debout. C'est une soeur qui me répondit. Elle sursauta avant de crier fortement: «Pasteur Longbridge! Pasteur Longbridge, un autre petit!» Ce dernier, un vieux bedonnant dégarnie se présenta à la porte et me lorgna de son cinq pied et demi. Une petite moue découragé pointa sur ses lèvres. « Encore des parents qui n'ont pas les moyens de nourrir leur enfant...  Comment t'appeles-tu, le jeune?»

- Ludovic, msieur!
- Et bien, Ludovic, je vais te donner du pain et de l'eau pour tes parents. Tu crois que cela conviendra?
- Je n'ai pas de parents...
- D'où viens-tu comme cela, alors?
- Je ne sais plus.

L'homme et la femme se regardèrent à la dérobée jusqu'au moment où quelque chose gigota dans mon paquet bien recouvert. La vieille dame baissa la petite couverture et le visage d'un bébé apparu. Elle dormait d'un sommeil léger.

- Comment s'appelle-t-elle?
- Ma soeur s'appelle Sarah.
- Alors, nous allons vous placer dans un foyer, ta soeur et toi. Cela te va? Vous aurez une famille.

Une famille. J'ai bien peur d'ignorer si cela a vraiment un sens parce que mon séjour chez les Darwin me sembla fort déplaisant pour mon jeune âge. Comme parent, Lord James Darwin était lamentable. Imaginez-vous un homme dans la trentaine, grand, élancé et élégant qui n'avait jamais rien de plus important que sa richesse et sa moustache bien peignée. De son côté, Miss Elizabeth Darwin me paraissait  quelque peu plus sympathique malgré sa froideur du début. Âgée de quelques années de moins que son mari, elle n'aimait point que je cours dans la grande demeure ou que j'approche ses magnifiques roses blanches. Son seul point positif, ses punitions se contentaient à des copies de 1000 mots pendant que son époux... possédait d'autres méthodes. Ces deux-là habitaient dans une immense maison faite de marbre blanc dont le jardin pouvait même concurrencer ceux d'un duc. Placé à l'entrée de Whitechapel, ils se trouvaient prêt des bons quartiers en restant non-loin de leur possession. Il fallait le dire, c'étaient eux qui avaient ce lieu infecte. La seule chose qui me faisait espérer, c'était cette lettre que je possédais. Écrite d'une main élégante, elle exprimait des mots doux à des enfants précieux. La seule signature, L. Williams suivi d'un « votre mère »

Durant 12 ans, j'ai dû suivre des leçons avec des professeurs particulier pour ensuite poursuivre avec les bonnes manières que madame nous enseignaient à ma sœur et à moi. On nous apprenait à devenir de parfait "Darwin" puisqu'il semblait qu'ils ne pouvaient point avoir d'enfants. Nous n'avions pas d'amis. «Pas le temps pour ses balivernes! Les amis, ça n'existe pas! Il faut se méfier de tout le monde, Ludovic», disait Lord Darwin.  À l'âge adulte, il me trouva un poste prestigieux qu'il avait réussi à dégoter grâce à ses liens. Vice-président d'une entreprise multinationale, je restais dans le confort que ce couple me permit de posséder.

À 22 ans, ma vie changea de tournant. Ce fût à ce moment précis que je rencontrais la seule qui fit battre mon cœur. Elle répondait au doux nom d'Alice Smith. Jeune femme de bonne famille, je l'ai rencontrée à l'opéra. Nous nous entendions pour dire que nous ne comprenions rien des paroles prononcées par les chanteurs. Nous nous fréquentâmes munis de chaperons en discutant de littérature, de politique et de n'importe quoi d'autre.  Deux ans plus tard, je décidais de la demander en mariage. Je m'étais préparé, bague, réservation à un élégant restaurant et faux prétexte. Le soir même, Lors Darwin me convia ainsi que ma sœur à un dîné familial. Sa première femme ayant perdu la vie quelques années plutôt, il s'était trouvé une remplaçante. Arrivant à table, j'eu une mauvaise surprise. La pauvre femme donnée par sa famille n'était autre qu'Alice. À ce moment-là, une colère retenue se libéra soudainement. Me levant précipitamment de la table, pris par une folie soudaine, j'attrapais le couteau destiné à la dinde et je menaçais l'homme avec cette dernière.

- Vous saviez que je la courtisais!
- Et alors? Je vous l'avais bien spécifié! Vous devez ne faire confiance à personne.

Le sang gicla soudainement sans que je ne comprenne ce qui venait de se passer. C'était moi qui lui donna la mort. Une chose à laquelle je ne voulais même pas songer autrefois, mais cela devint une obligation. Fou de rage et d'amour, voilà que j'utilisai le même couteau sur ma propre personne sachant pertinemment que ma chère et tendre ne voudrait pas d'un assassin. Pourtant, je me suis relevé de ma tombe quelques jours plus tard. Une transformation soudaine s'en était prise à moi. Une bête, voilà ce que je devins. Une barbe se mit à pousser d'une teinte bleue comme pour me rappeler le crime que j'avais commis (mais je suppose que la sorcière que j'avais intimidée en chemin avait une part des tords). Puis, une soif indéniablement grande pour le sang me pris au ventre. Voilà, le vampire Barbe bleue venait de naître et Ludovic Darwin de mourir. Alors, tout ce déroula très rapidement à partir de ce moment.

Ma soeur me craignait, mais je la gardais enfermer dans sa chambre. Alice ne revint jamais me voir. Le comble, mon appétit me paraissait tellement féroce que je devais me nourrir vraiment souvent. Au début, les femmes de la rue me suffisaient pendant un temps. Je laissais leurs cadavres dans les ruelles malfamés du quartier. Pourtant, je me lassai vite. Mes sorties nocturnes se firent remarqué de plus en plus par les gens de la haute société que je fréquentais depuis que j'avais repris l'entreprise du macchabée qui pourrissait sous le jardin. C'est pour cette raison que j'épousai ma première femme, puis ma deuxième et pour finir, toutes les autres jusqu'à la sixième. Il me fallait un garde-manger et si je pouvais en trouver une de docile, j'allais pouvoir me servir quand je le voudrais. Pourtant, aucune ne savait obéir à un simple ordre, soit de ne pas ouvrir une fichu porte et il a fallu que je les assassine. Elles ne me donnaient pas le choix! Il y en a seulement une, la dernière, qui survécue et je ne l'ai pas laissé partir de gaieté de coeur. Disons seulement que l'eau bénite et les crucifix m'ont bien ralenti dans ma course poursuite...

Lorsque je croyais mourir avec un pieu dans le cœur, je me retrouvais dans une ville bien étrange. Les réverbères s'illuminaient la nuit grâce à d'étranges objets en vitre qu'on appelaient ampoules. Les carrosses roulaient seules puis les femmes semblent moins enclines au mariage forcé et portaient le pantalon. Alors, je suis forcé de tuer les passants trop idiots pour me craindre lors de nuits noires. Surtout les femmes (c'est mon péché mignon). Jack L'éventreur est de retour, mais pas complètement. Il me manque ma richesse et ce stupide boulot de barman au Rabbit Hole et ce petit appartement miteux ne me plaisent absolument pas. Je vais devoir faire ma place même si cela devra être... sanglant. »






Description Psychologique

Barbe Bleue était un être bon et généreux de base, mais son suicide l'a transformé en monstre. En tant que vampire, il est puissant et adore la violence. Il est devenu rapidement un psychopathe aimant assassiner et déchiqueter les femmes avant de boire leur sang suite à une peine d'amour (oui, encore et toujours l'amour). Il est charmeur avec la gent féminine qu'il souhaite attraper dans son filet. Jeunes, vieilles, célibataires ou mariées, elles sont toutes bonnes à... mordre.

Bien sûr, on le compare au parfait gentleman britannique. De surface, il semble galant et serviable, mais ne le fait que pour avoir la confiance aveugle des gens. Il aime duper et s’immiscer parmi les brebis lorsque celles-ci sont trop occupées à chercher le loup où il n'est pas. Faut le dire, il est rusé tel un renard bleu. Ce qui l'aide, c'est que son accent anglais est à croquer!  Il tient beaucoup à son allure. Oui, même s'il ne voit pas son reflet (c'est un peu pour ça qu'il ne se rase pas, d’ailleurs)! Par contre, pas de cape pour lui. Il laisse ça à Dracula et préfère largement un chapeau haut-de-forme.

Bien sûr, il ne passe pas tout son temps à faire couler le rubis rouge. Il adore les jeux de cartes comme le Poker (qu'il gagne à chaque fois grâce à ses pouvoirs d'hypnotismes). Il aime aussi se transformer en chauve-sourie et parcourir Storybrook les nuits noires. Par contre, il déteste son irritabilité au soleil qui l'oblige à mettre de la crème solaire et des lunettes fumer même en hiver.

Bien sûr, vous voulez surement savoir ses plans. Un méchant à toujours un plan... Bah, il compte peut-être aider certaines méchants à sous-mettre Storybrook à leurs empires. S'il arrivait à faire "copain-copain" avec eux...



Reality


Pseudo : Dyonis
Découverte du Forum : Il y a quelques mois
Feedback :
Double Compte : Mr. Gold and Mary Watson
avatar
Moby-Dick
Messages : 349

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t24-le-mythe-du-nautilus-
Jeu 28 Jan - 12:51

Rebienvenue parmi nous avec Force Barbe Bleue, j'ai hâte de voir ton histoire ^^

Bonne chance pour ta fiche


O Captain! My Captain! our fearful trip is done;The ship has weather'd every rack, the prize we sought is won


LonelySiren:
 

avatar
Invité
Invité

Jeu 28 Jan - 13:22

Merci beaucoup Nemo, en espérant ne pas vous décevoir...
avatar
Messages : 294

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t58-elsa-la-reine-des-nei
Jeu 28 Jan - 14:29

Bienvenue parmi nous.
Amuse toi bien dans le coin.
A trés vite!
Elsa.




Winter Is Coming
Ma fiche - Mon carnet de RPs - Ma fiche de liens - Mon book

Spoiler:
 
avatar
Invité
Invité

Lun 8 Fév - 1:59

Merci Elsa d’accueillir un gentilhomme tel que... moi.
avatar
Killinours
Messages : 853

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t15-killian-jones-captain
Ven 12 Fév - 2:41


Welcome to Storybrooke


Bienvenu à Storybrooke barbichette. On espère que tu te plairas chez nous. (c'est bien trop tard pour le salut de ton âme là). On fait la mise à jour de tes informations, mais tu peux désormais RP. Penses également à remplir ton profil. Tu peux également t'occuper de tes relations ou gérer tes RP.





Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marchens Destiny :: Ever After... :: Archives des Fiches-