FAQAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

David Nolan ~ Prince Charming {Finito}

avatar
Invité
Invité

Dim 13 Mar - 6:02

Prince Charming
David Nolan

David Nolan, est né(e) à Enchanted Forest où il était Prince de son royaume et marié à Snow White. Il est tirée du conte blanche-neige des frères Jacob & Wilhelm Grimm où il est le Prince Charmant.
Il semble avoir 30 ans environ, mais son âge exacte est 28 ans environ.
Aujourd'hui il est le shérif de Storybrooke.
Il est bisexuel et il apparaitra sous les traits de Joshua Dallas.




Story

Chapitre I : Il était une fois...

Après une bonne nuit de sommeils, je me réveillai aux côtés de Snow, ma femme, que j’avais prise dans mes bras pendant la nuit. Soupirant, je me retirai et m’allongeai sur le dos. Quand est-ce que tout avait dégénéré entre elle et moi en fait ? Je ne l’a voyais plus du tout comme je l’avais toujours vu depuis que je l’avais rencontrai. Qu’est-ce qui c’était passer entre deux pour que j’en vienne à ne plus ressentir les battements de cœur que j’avais autrefois ? Je ne sais vraiment pas comment c’est arrivé, mais aujourd’hui, je ne voulais plus rien savoir d’elle. Enfin, je restais bien avec elle oui, mais c’était plus parce que je le devais que par envie. M’enfin..

M’étirant, je regardai le plafond. Ce que ma vie pouvait avoir changé en tant d’année. C’était incroyable. En y repensant, peut-être trouverais le pourquoi du comment j’en étais aujourd’hui arrivé à dérivé de tout ce en quoi j’avais toujours cru. Je devais prendre du recul pour moi-même et me retrouver et au plus vite. Je ne savais plus quoi faire et les sautes d’humeurs que j’avais parfois devenaient vraiment dérangeantes. Autant commencer par le début de tout en fait, donc voilà..

Je suis né il y a bien longtemps de ça. Oui, même si je ne fais pas mon âge, je suis né il y a bien au moins 50 ans. Merci à la magie d’avoir conservé mon âge, mais j’y reviendrai plus tard. Ma mère, Ruth, m’avait donné naissance dans la petite ferme qu’elle possédait avec son mari. Pourtant, ce que je n’ai su que bien plus tard, c’est qu’elle donna naissance non seulement à ma pomme, mais aussi, à mon jumeau, qu’ils ont dû abandonné. La petite famille s’occupant de moutons pour subvenir à leur besoin, ce n’était pas suffisant. James, mon cher frère jumeau, du donc être vendu pour que nous puissions continuer de vivre. Je n’avais donc jamais su son existence pendant tout mon enfance.

Enfance qui fut un peu triste au début. Mon père, qui n’avait jamais pu supporter la perte de son enfant, s’enleva bien vite la vie. Je n’Avais que 6 ans à cette époque. Laisser-moi vous dire qu’à cet âge, on a beau ne pas tout comprendre, on comprend simplement qu’on ne reverra jamais le parent que nous aimions, quand bien même s’il n’était pas souvent là pour nous. Il reste tout de même mon père après tout.

Oh, par contre, ne vous en faites pas, hein. J’ai quand même grandit dans ce que tout le monde veut ; l’amour. Oui, ma mère avait dû dès lors me donner et son amour, et compensé pour l’amour de ce géniteur que j’ai perdu. J’étais aussi devenu l’homme de la maison et je me chargeais d’aider le plus possible ma mère dans les tâches ménagères et pour entretenir notre petite ferme. J’étais choyé et j’avais un toit. J’étais donc comblé et heureux, bien qu’un petit peu peureux. Je ne voulais pas finir comme mon père.

C’est par un beau matin, alors que je m’occupais des troupeaux de chevaux, que je rencontrai quelqu’un qui changea ma vie. Une jeune femme, du nom de Joan, enfin, celui qu’elle m’avait donné et lequel je n’avais pas vraiment cru, vint me demander refuge. Je le lui accordé, bien évidemment. Comment aurais pu-je la laisser dehors et vivre avec le fait qu’elle pourrait tomber sur quelqu’un qui pourrait lui faire du mal. En plus que je m’étais bien rendu compte qu’elle était la fiancée d’un vieille ami ; Kristoff.

Parlant avec elle, je n’avais pas fait attention à qui s’approchait cette journée-là. J’aurais peut-être dû. J’aurais pu épargner à ma nouvelle connaissance la rencontre très infortuné avec Do Peep, celle qui me faisait le plus peur ces derniers temps. Elle a réussi à s’approprié nos terre, mais nous oblige à payer le loyer sous peine d’être expulsé. J’étais complètement effrayé de la voir apparaitre et demander la somme dû, que nous n’avions évidemment pas. Mon cauchemar augmenta lorsqu’elle nous marqua tous de son bâton, pour nous repérer facilement désormais.

Joan m’avais alors proposé son aide pour faire face à la bergère, mais je ne m’en sentais pas du tout capable. Elle avait pourtant insisté et j’avais fini par accepter. Son entrainement à l’épée se passa exactement comme je l’avais prédit ; je n’arrivais absolument à rien. Mon pessimisme et ma lâcheté liés à l’histoire de mon défunt père alcoolique me ralentissait grandement. La jeune femme compare alors nos histoire et essaie de me résonner sur la nuance entre survivre en évitant ses problèmes et vivre et s’en débarrassé, mais rien n’y avait fait. Je départageais complètement sa vision des choses et je ne voulais pas m’ouvrir les yeux sur ce qu’elle me disait.

Nous avions alors chacun pris un chemin différent, jusqu’à ce que je me rende compte qu’elle avait disparue et qu’elle avait été kidnappée par Bo Peep. J’en avais été extrêmement apeuré, mais aussi, j’étais retissant à devoir combattre la femme. Pourtant, je finis bien par vaincre cette peur et, grâce à l’enseignement de mon professeur d’un jour, j’étais parvenu à nous défaire de Bo Peep et de ses acolytes. J’avais ensuite délivré mon amie, grâce au bâton de la bergère qui m’avait grandement guidé. Je la remerciai dès lors pour m’avoir aidé et délivré de cette peur que j’avais et je lui avais confirmé que je partageais maintenant sa vision des choses et que j’allais tout faire pour vivre ma vie et non en avoir peur. Pour vraiment le confirmé, je lui avais offert le cheval de mon père, tirant un trait sur mon passé.

Chapitre II : Le devoir avant tout...

En y repensant bien aujourd’hui, je crois que le jour fatidique qui changea ma vie fut lorsque je rencontrai Rumplestiltskin pour la première fois. Enfin, ce fut la première fois que ma vie changea du tout au tout. Il y en a eu une autre, mais j’y viens bientôt de toute façon. Concentrons-nous sur celle-là en premier. Une étape à la fois, comme on dit.

Alors, ce jour-là, ma mère, oh ma très chère mère, était venue me voir pour m’annoncer une mauvaise nouvelle. Nous n’arrivions plus à joindre les deux bouts pour payer la taxe sur la ferme. Sur le coup, j’en fus bien surpris, puis, la panique me gagna légèrement. Comment allions-nous survivre maintenant ? Enfin, je ne le montrai pas tellement, mais j’étais très anxieux. Elle me proposa de me marier à la fille d’un des marchands, mais je refusai catégoriquement. J’avais moi aussi doit de trouver le vrai amour et je ne voulais absolument pas me marier à la première venu. Nous allions tout simplement trouver une autre solution.

C’est à cet instant que mon monde bascula. Rumplestiltskin apparu derrière nous et m’apprit alors l’existence de mon cher jumeau, mort suite à un combat contre un dragon, que le ténébreux omit de me transmettre. L’homme m’avait ensuite dit que j’étais invité à prendre sa place auprès du roi George en échange d’un confort pour ma mère. J’en fus tout d’abord bien hésitant, ne voulant absolument pas la laisser seul, mais j’avais du finir par accepté. C’était de mon devoir d’aider ma mère comme je le pouvais et si je pouvais lui offrir un confort en échange de prendre la place de mon frère, je le ferai.

Une fois arrivé au château, j’avais dû me jeter rapidement dans un combat. Laissez-moi vous dire que je n’en avais pas été ravi, bien au contraire. Moi qui ne m’était jamais battu avant, à part contre Bo Peep. Là, je devais me battre contre un dragon. Un dragon.. Vous vous rendez compte ? J’en tremblais tellement ce jour-là. Même si les chevaliers de mon frère m’assurèrent que je n’aurais pas à faire quoi que ce soit, qu’ils s’en occuperaient eux-mêmes, j’avais bien vu qu’ils ne s’en sortiraient pas, et moi non plus d’ailleurs. J’avais donc pris mon courage à deux mains et j’avais pu trancher la tête de ce dragon qu’un seul coup d’épée. J’en avais été fier, il faut le dire.

Lorsque nous sommes revenu au château, j’eu la surprise de ma vie. Le roi Midas, qui avait été impressionné de mon exploit, m’avais accordé la main de sa fille. J’allais d’abord refuser, n’aimant vraiment pas les mariages arrangé, mais le roi George me menaça de brûler la ferme de ma mère si je n’acceptais pas la princesse Abigail en mariage. J’en avais ragé intérieurement. Moi qui voulais avoir la chance de trouver le grand amour, me voilà devoir me plier à ce qu’on me disait. Et je n’avais absolument pas le choix, sinon c’était ma mère qui en payait le prix.

J’étais retourné voir ma mère, une dernière fois avant mon départ pour le royaume du roi Midas. J’ai mal en lui annonçant que nous ne pourrons surement plus nous voir, que je devais prendre l’identité de mon frère dès lors. D’un sens, en même temps, j’étais assez content puisqu’elle restait en vie et qu’elle aurait un toit. Ma mère m’avait alors offert la bague familiale, me disant que je pourrais la remettre un jour à mon véritable amour. Je l’avais étreint et j’étais ensuite parti, le cœur assez lourd.

J’étais ensuite retourné au palais pour pouvoir partir avec ma future femme, que je n’aimais pas du tout. J’en étais même vide de toutes émotions à l’époque. Elle me laissait froid et c’était tout ce que je voyais en elle. Le roi George, lui, me félicita et était tout heureux de ma décision, me disant même que j’étais sur la bonne voie pour le Grand Amour. Ouais, comme si je l’avais cru en fait.

Chapitre III : Une rencontre fortuite…

En chemin pour le royaume de ma nouvelle fiancée, j’avais passé le plus horrible des moments. Elle qui n’arrêtait pas de se plaindre de tout et de rien, elle m’irritait au plus haut point. J’essayais bien de la résonné et de lui faire comprendre qu’elle devait se la fermer, mais rien n’y fit. Et je devais passer ma vie avec ça ? Super.. Mais qu’elle chance j’avais encore.

Alors que j’allais finalement perdre patience, le carrosse dans lequel nous étions c’est arrêter en plein milieu de la route. Me demandant ce qui se passait, j’étais sorti et j’avais pu voir un arbre qui s’était effondré sur la route. En le regardant de plus près, je pu voir que c’était une embouche. Me retournant pour aller protégé Abigail, un voleur en avait profité pour voler le sac contenant les bijoux que je transportais. Ni une ni deux, je me suis emparé d’un cheval rapidement pour poursuivre ce sale rat qui osait nous voler. Je l’avais bien vite immobilisé, mais ma surprise fut grande lorsque je vis le visage de mon cambrioleur. Une femme.. C’était une femme. Et elle m’avait bien eu sur ce coup. Elle en avait profité une nouvelle fois pour m’échapper. J’en avais été furieux sur le coup, mais j’étais maintenant déterminé ; je la retrouverais. Je le devais. Elle avait la bague de ma mère et c’était le seul bijou que je voulais récupérer. Le reste, je n’en avais strictement rien à faire.

Mes recherches durèrent bien quelques jours, peut-être semaine même, je ne me rappelle plus trop. Mais une fois que j’avais réussi à avoir une piste où cette voleuse ce cachait, j’appris un détail important sur elle. Elle était recherchée par la reine. J’étais tombé sur Snow White. J’en avais de la chance moi qui n’aimais pas du tout le chantage par un quelconque moyen. J’étais déjà sous un chantage en ce moment et je devais maintenant en user d’un pour obtenir ce que je voulais. Enfin, j’espérais tout de même ne pas devoir en arriver jusque-là, mais je n’aurais surement pas le choix.

Me préparant alors à la fois mentalement que concrètement, j’installai un piège dans la forêt où je savais que Snow passerait, l’attrapant plutôt facilement, je dois l’avouer. Ce que j’avais apprécié de la voir à ce moment-là dans la toile pendu à l’arbre. Nous nous étions d’abord moquer l’un de l’autre, enfin, jusqu’à ce que je lui dise que je savais qui elle était et qu’elle devait me redonner la bague de ma mère sans quoi, je la livrerai sans pitié aux gardes de la reine. J’en avais eu moi-même mal de devoir avoir recours au chantage, mais je n’avais pas trop le choix. Elle ne voulait pas m’aider à récupérer ce qui m’appartenait, me disant qu’elle avait déjà échangé le tout aux trolls. Mais, voyant bien que je ne plaisantais pas, elle finit par accepter de me rendre la bague.

En chemin, j’avais, malheureusement pour moi, baissé ma garde. Je m’étais mis à discuter avec Snow et j’en avais appris un peu plus sur elle. J’avais cru qu’on pouvait se faire confiance, mais j’avais été naïf pendant une fraction de secondes, pendant laquelle la femme en avait profité pour essayer de fuir. Pourtant, elle n’était pas allé bien loin ; les gardes de la Reine l’avait encerclée et la menaçait. Sur le coup, je n’avais pas du tout réfléchit. J’avais simplement foncé et j’étais venu à son secours. Je nous avais débarrassés d’eux en un rien de temps. Nous avions ensuite pu poursuivre notre chemin tranquillement.

Les trolls.. Je n’en avais jamais vu de ma vie avant d’être arrivé à leur pont. Je ne voyageais pas beaucoup aussi, il faut dire. Snow m’avait demandé de ne rien dire et de me contenter de la suivre, ce que je fis. Mais, bien sûr, tout ne se passa absolument pas comme prévu. J’avais oublié que le poster de Snow était dans mon sac et ils avaient découvert son identité par ma faute. Cette fois-là, c’était ma douce qui m’avait sorti du mauvais pas dans lequel je nous avais mis.

Nous avions récupéré les bijoux et j’en fus joyeux. Je pouvais reprendre la bague de ma mère, que ma tendre m’avait un peu taquiné avec le sujet. Elle n’était pas très bijou, m’avait-elle dit, alors qu’elle avait essayé la bague. Je ne sais pourquoi, à ce moment-là, quelque chose en moi se passa. Je restais absolument bloquer à la regarder portant mon héritage et j’avais envie de lui laisser, mais je ne le pouvais pas. Ce n’était pas ma promise et ce n’étais pas non plus la personne que mon cœur avait choisi, enfin, je n’en savais rien, je dois avouer. Tout ce que je savais, c’est qu’à cet instant, il avait raté un battement. Elle m’avait finalement rendu mon bien et nous nous étions séparés, nous disant que l’on viendrait toujours en aide à l’autre.

Chapitre IV : Les espoirs s’envolent…

Je regardai une nouvelle fois en direction de celle qui partageait présentement ma vie. Elle était toujours endormie à mes côtés et c’était tant mieux. Me rappeler de tout ce que nous avions vécu jusqu’à présent me faisait mal. Alors si je devais la regarder dans les yeux à ce moment-là, c’était mal parti pour moi. Surtout qu’elle était celle qui m’avait brisé le cœur en premier, mais que j’avais découvert que bien plus tard le pourquoi. Oui, sur le coup, je lui en avais voulu, mais que voulez-vous. La vie est ainsi faite. Je l’avais finalement retrouvé, c’était sa le principal.

Je me rappelle encore cette fameuse nuit où elle m’avait brisé le cœur. Je devais participer à des festivités qui avait été organisé en l’honneur de mon futur mariage avec la très chère, et ennuyante, Abigail. Mais je n’y avais jamais mis les pieds. Je ne pouvais pas sortir de ma chambre. J’étais chamboulé complètement. Je repensais beaucoup trop à Snow. Mon cœur se serrait à chaque fois que je me rappelais de son visage, de sa voix. J’avais mal de la savoir loin de moi et que je ne pourrais jamais la revoir.

La porte de ma chambre s’était alors ouverte pendant que j’étais dans ma contemplation du royaume par ma fenêtre, me morfondant en moi-même de l’amour que j’avais pour la fugitive. J’avais soupiré discrètement lorsque je m’étais rendu compte que c’était le roi George qui était entré et, avant même de savoir ce qu’il voulait, j’aurais bien voulu l’envoyer balader et le faire sortir pour me retrouver seul. Mais, il m’avait présenté une couronne dorée, offerte par le roi Midas. C’était supposer m’impressionner peut-être ? Je n’étais en rien superficiel et je n’avais que faire des cadeaux d’un roi que je ne voulais pas pour beau-père. Je n’aimais pas sa fille et, une erreur de ma part, le roi George le découvrit bien vite.

Il m’avait alors confronté à ce sujet, me menaçant de bruler la ferme si je n’épousais pas la princesse. Ce qu’il pouvait me tomber sur les nerfs lui. Je voulais m’enfuir et aller retrouver celle que mon cœur avait choisie. Je voulais pouvoir vivre mon grand amour, le véritable, pas un qui m’avais été obligé pour la simple cause que je devais remplacer mon frère qui était mort. Je rageais intérieurement contre le roi. De quel droit pouvait-il me menacer comme si de rien était. Lui qui disait qu’il m’avait permis d’accéder au pouvoir. Mais je n’en avais que faire de son pouvoir. Ce que je voulais, c’était vivre ma vie tranquille sans que personne ne m’imposte quoi que ce soit.

Une fois qu’il m’eut quitté, m’affirmant que je devais oublier celle que j’aimais parce que rien n’empêcherais mon mariage, je ne pus résister plus longtemps. J’écrivis une lettre à Snow et lui révélai mes sentiments à son égard. Au diable ce que le roi pensait. Je pouvais avoir celle que j’aimais à mes côtés et je défendrais la ferme de ma mère. Dans le pire des cas, j’amènerai ma mère ailleurs et j’essaierai de lui avoir une meilleure vie, loin d’ici.

Dans ma lettre, je demandai à Snow de venir me rejoindre au palais pour qu’elle me prouve qu’elle partageait ce que je ressentais. L’attente fut extrêmement longue pour moi. J’avais peur d’un sens qu’elle ne partage pas mes sentiments et que ma lettre ne servirait à rien. Je tremblais un peu et j’étais impatient lorsque je vis ma porte s’ouvrir. Mes yeux s’agrandirent pendant quelques minutes. Je ne pouvais y croire. Elle ressentait la même chose que moi finalement. J’en fus bien heureux, mais cela ne dura pas longtemps. À voir son expression, la mienne changea rapidement et je devins inquiet. Elle m’apprit alors qu’elle était venu me voir pour me dire simplement qu’elle ne m’aimait pas et que je devais trouver l’amour ailleurs, puis reparti tout aussi vite qu’elle était venu.

Chapitre V : Plus rien à perdre…

J’avais finalement craqué quelques temps plus tard. Je ne pouvais absolument pas épouser la princesse Abigail. Mon cœur ne lui appartenait aucunement et je ne me marierai jamais avec quelqu’un que je n’aime pas. Il était hors de question que je laisse le roi George ou n’importe qui d’autre dicter ma vie et me dire qui je devrais prendre à mes côtés pour le restant de mes jours. Ce n’était pas dans ma nature et j’avais moi aussi droit au même bonheur que tous les autres.

J’avais à peine fait quelques kilomètres, d’accord, plusieurs en fait, que je m’étais fait attraper rapidement par des gardes. Soupirant, j’attendais patiemment qu’ils me ramènent au château pour recevoir mon châtiment. J’en avais plus que marre d’être la marionnette de tout le monde. La femme que j’aimais ne m’aimait pas en retour en plus, le comble du comble. J’étais désespéré et je voulais en finir au plus vite avec ma vie.

Mais quel ne fut pas ma surprise lorsque les gardes m’amenèrent, non pas au roi George, mais à Abigail. Qu’est-ce qu’elle me voulait encore cette prétentieuse ? Si elle croyait que j’allais la laisser faire de moi sa catin elle aussi, elle pouvait se mettre le doigt dans l’œil et bien profond. Qu’elle me tue sur le champ pour qu’on en finisse une bonne fois pour toute de cette histoire et que le royaume n’entre pas en guerre avec le sien.

Je fus encore plus surpris lorsqu’elle m’apprit qu’elle n’avait pas l’intention de m’épouser elle non plus. Les gardes me lâchèrent enfin et je pu alors marcher comme j’en eu voulu. C’était au moins un soulagement. Elle m’invita alors à la suivre et me présenta l’amour de sa vie : Frédérick. Un peu sceptique au début, elle me raconta son histoire et m’indiqua qu’elle n’arrivait pas à le ramener parmi eux pour le simple fait du masque qu’il portait. Elle ne pouvait pas lui donner le True Love Kiss, ce qui me rendit triste pour elle. J’aurais bien aimé l’aider à retrouver celui qu’elle aimait. Et la chance me sourit. Elle me parla alors d’une source d’eau non loin qui redonnait la vie, mais personne n’était parvenu à en ramener. Très confiant de moi-même, je lui promis d’aller lui en chercher, au risque de mourir là-bas. Qu’au moins, si je réussissais, l’un de nous avait droit à sa fin heureuse avec la personne qu’il aimait.

Je m’y rendis donc rapidement et fut étonner lorsque j’y arrivai. Qu’est-ce que voulait dire cette plaisanterie. Une dame gardait le lac, mais elle ne m’intéressait pas du tout jusqu’au moment où elle prit l’apparence de Snow. Mon cœur bondit tout seul. Je ne pus le contrôler du tout. Sans m’en rendre compte, je succombai à son charme, mais revient à moi très vite lorsque le baiser qu’elle m’offrit me laisse de froid. Non.. Ce n’était pas ma Snow et je préférais avoir la vrai qu’une pâle réplique.

Venant à bout de cette sorcière, je revins auprès d’Abigail et lui donnait la petite fiole contenant l’eau pour qu’elle la verse sur Frédérick. Je fus extrêmement heureux pour eux lorsque cela fonctionna et je décidai alors de me rendre à la poursuite de Snow. Je savais très bien que mes sentiments pour elle étaient réels et je devais la retrouver pour lui prouver qu’elle les retournait aisément.

Chapitre VI : Un triste destin…

Vous savez, je n’ai aucune idée du pourquoi, mais le destin avait décidé de nous mettre des bâtons dans les roues de plus en plus. Je crois que c’est un peu la raison pour laquelle je commence aujourd’hui à m’éloigner d’elle. Je ne saurais dire en vérité. Mais ça devenait vraiment épuisant à la fin. Ce « Je te perds, je te retrouve, je te reperds et je te retrouve » devenait lassant. J’en ai plus que ma claque de toujours avoir quelque chose qui nous arrive à cause de qui nous sommes. Nous n’avons jamais un seul moment de repos. Je veux bien que nous sommes les princes et princesses du royaume, mais je n’ai jamais demandé à avoir ce titre. Il m’est tombé dessus sans que je puisse y faire quoi que ce soit. Je voulais pouvoir vivre ma vie tranquille, loin de tout problème, mais cela n’arrivera jamais, j’en ai bien peur.

Vous l’aurez compris.. J’ai réussi à trouver Snow, et juste à temps qui plus est. Je l’ai sauvé d’elle-même et nous avons eu notre premier True Love Kiss. Mais, bien sûre, notre cher destin en avait décidé autrement. J’avais rapidement était appréhendé par les gardes du roi George et échanger pour être le prisonnier de Regina. Je n’avais vraiment pas de chance. Quoi que je fasse, j’étais toujours séparé de l’amour de ma vie. En plus que Regina m’avait utilisé pour prendre sa revanche sur Snow. Je l’avais ressenti jusque dans ma cellule et j’en avais été détruit. Je n’avais aucun moyen de sortir d’ici pour aller la sauver, de ce que je croyais.

Un ami, du nom de Graham maintenant, était venu me délivrer. Je n’avais absolument rien compris sur le moment, mais je l’en avais grandement remercié. J’étais alors parti rejoindre Snow, que je finis de retrouver après mettre débarrasser des gardes qui me pourchassaient. La voyant profondément endormie, je croyais l’avoir perdu pour toujours. Heureusement pour moi, le True Love Kiss me la ramena et nous avons donc pu reprendre les terres du royaume ensemble, en commençant par ceux du roi George.

Pendant notre conquête pour reprendre les terres qui nous appartenait et qui délivrerait tout le monde de l’infâme sort que Regina et le roi George leurs infligeaient, je perdis la personne qui était la plus cher pour moi ; ma mère. C’était ma faute en plus. George m’avait menacé de le faire et je n’avais aucunement écouté, n’en faisant qu’à ma tête. C’était donc à cause de moi qu’elle était maintenant morte. Oh, nous avons essayé de la sauvé, mais ça n’avait pas du tout marché. Au moins, elle avait pu assister à mon mariage improvisé avec Snow. Mais je m’en voudrai toujours du fait qu’elle soit morte par ma faute. Ça va me hanter pour le reste de ma vie.

Après bien des mois et des mois, nous avions finalement réussi à reprendre nos terres et nous avons alors pu commencer à vivre heureux. Nous savions que Regina ne pouvait plus nous faire de mal grâce à Rumpelstiltskin. C’était un bonheur que de pouvoir enfin commencer à vivre notre vie sans avoir le besoin de regarder nos arrières et d’avoir toujours peur que quelque chose nous arrive. Quoi que, c’était ce que nous pensions puisqu’il en fut tout autrement. Le jour de notre mariage, Regina s’est invité toute seule et nous as appris une mauvaise nouvelle ; elle nous menaçait encore que ce jour serait notre dernier où nous serions heureux.

Prenant peur, j’avais tout de suite évoqué le fait que nous devions la tuer, que c’était notre seule chance de survivre. Snow n’avait pas du tout aimé l’idée. Elle était beaucoup trop gentille. Par contre, son idée à elle ne m’avait pas enchanté, mais alors là, pas du tout. Demander de l’aide au monstre qui se trouvait dans les cachots.. C’était la pire idée de tous. Elle avait pourtant finit par me convaincre, mais j’aurais préféré qu’elle ne m’accompagne pas, surtout qu’elle était enceinte lorsque nous avions été le voir. Je savais qu’il était enfermé, mais je ne voulais pas tenter le diable avec lui, surtout qu’il en était le maitre.

Nous avions donc appris que notre enfant allait être la clé contre le plan de Regina, mais nous ne voulions pas nous en séparé par contre. Je le refusais catégoriquement. C’était tout bonnement impensable. Je me demande encore aujourd’hui pourquoi j’avais fini par accepter. Pourquoi je n’avais pas tenu mon bout et refuser la séparation avec notre seul enfant. Je m’en veux tellement maintenant quand je regarde ce qu’Emma est devenu. J’ai tout manqué de sa vie et elle nous en veut pour cela. Je la comprends aussi.

Le jour fatidique, je m’étais résolue à laisser aller ma femme avec notre fille dans ce nouveau monde que nous ne connaissions pas, cependant, Emma en avait décidé autrement et était venu au monde beaucoup trop vite. J’avais alors décidé que non, Emma resterait avec nous, mais Snow m’a convaincue de la mettre dans le tronc d’arbre pour lui donner une chance d’avoir une bonne vie et de venir nous sauver par la suite. Je m’étais donc battu pour le faire et je m’étais même fait blesser mortellement avant que le sort nous touche tous.

Chapitre VII : Une nouvelle identité…

À mon réveille, je n’avais absolument rien compris ce qui m’arrivait. Apparemment, j’avais été dans le coma pendant 28 ans.. C’était.. un miracle que j’ai pu me réveiller. Je ne savais pourtant pas qui j’étais, ni d’où je venais. Je ne me souvenais de rien. Pour cause, j’avais même une femme et je n’en savais absolument rien. Toute cette histoire.. je me demandais ce qui se passait.

J’avais donc essayé de reprendre ma vie avec Katrine, mais je n’avais rien ressentit pour elle et, à cette instant, je me demandais bien pourquoi j’étais amoureux d’une autre. On le saura tous pourquoi maintenant, mais à ce moment-là, j’étais complètement perdu et je me détestais pour ne pas aimer ma femme, mais quelqu’un d’autre que je ne connaissais pas.

Lorsque ma fausse femme avait disparue, je m’étais méfié de Snow. Résultat, je l’avais perdu et je lui avais fait mal cette journée-là. Repensant à cela, mon cœur me fit mal à nouveau. Parce qu’aujourd’hui, je lui faisais presque la même chose que j’avais fait à Katrine, ce que je m’étais juré de ne pas refaire. Mais je n’y pouvais pourtant rien. Enfin, je ne sais même pas encore ce que je ressens exactement. Je suis complètement perdu et je ne veux pas me poser de question à ce sujet. Je l’évite donc et je m’en sors à peu près pas trop mal, m’enfin.. je m’écarte du sujet là.

Pour en revenir à Katrine, lorsqu’on l’avait finalement retrouvé vivante, ne voulant pas lui faire de mal, j’avais fait exactement ce que je fais aujourd’hui ; j’avais décidé de rester avec elle et de partir loin de Storybrooke pour que nous puissions reprendre notre vie ensemble et que je ne revois plus Snow. Mais, heureusement ou malheureusement, le sort qui nous touchait vu lever grâce à Emma et je reviens rapidement vers ma famille.

Chapitre VIII : La nouvelle aventure…

Alors que je venais à peine de retrouver ma petite famille, le destin joua encore contre moi et je les perdis après avoir essayé de sauver Regina. Non mais, celle-là, j’allais vraiment finir par la tuer pour me débarrasser de tous ces mauvais sorts qui nous tombaient dessus. Elle en était toujours la cause, de toute façon. Elle ne deviendrait jamais quelqu’un de bien, ça, je pouvais le garantir. Elle aimait beaucoup trop faire le mal autour d’elle vu qu’elle souffrait elle-même et ne voulait pas l’aide de personne.

Entre temps, la ville fut prise d’une grande peur. La reine avait retrouvé ses pouvoirs et c’était mauvais signe pour nous tous. J’avais bien réussi à calmer le jeu, au moins. Les gens avaient donc reprit un rythme de vie normal, comme lorsque nous étions sous l’emprise du sort, mais nous savions qui nous étions. C’était le principal et j’en avais été soulagé. Un problème de moins à réglé. Je pouvais me concentrer sur un moyen de ramener ma famille auprès de moi ou bien, un moyen de tous nous ramener auprès d’eux.

Je n’avais finalement pas eu besoin de rien faire. Ils étaient revenus d’eux-mêmes. Elles avaient trouvé un moyen pour revenir à Storybrooke et j’en avais été plus qu’heureux. Nous pouvions donc vivre une vie normale maintenant, non ? Eh bien, détrompez-vous. La vie d’une famille de héros ne devait absolument pas être tranquille.

Les problèmes qu’Emma et Snow avaient rencontrés à la forêt enchantée les avaient suivis jusqu’ici. Nous avions du nous débarrasser de la mère de Regina, Cora, et nous étions encore et toujours prit avec le deuxième ; Hook. Ce pirate m’insupportait, même encore aujourd’hui. Même après tout ce qui c’était passer, je ne pouvais le supporter.. ou était-ce à cause d’autre chose que je ne pouvais le supporter ? Peut-être, mais je ne veux pas y pensé. Je ne dois pas y pensé. J’ai une femme non de dieu. Je dois absolument rester avec elle. C’est le plus important. Je ne dois donc pas pensé à personne d’autre qu’elle.. Mais c’est assez difficile quand un certain pirate hante nos pensées et nos rêves. Ce que je me déteste pour cela. M’enfin bref..

Toujours est-il qu’à cause de lui, je crois, je ne sais plus, peut-être pas finalement, mais j’ai besoin d’un coupable, nous avons perdu Henry. Décidant d’aller le chercher et de le ramener, nous avons au moins pu compter sur Kil.. Hook, je ne dois pas l’appeler par son prénom sinon je vais perdre la résolution que je me suis fait. Je le déteste.. Je dois le détester.. Il ne peut en être autrement.. Je ne peux pas ressentir ce que je ressens pour lui.. Ce n’est tout simplement pas possible que je sois.. attiré par lui.. C’est une erreur et j’aime Snow..

Chapitre IX : Un pays d’enfant…

Nous avions donc atterris à Neverland. Je n’avais aucune idée  d’où est-ce qu’on était. Je n’avais encore jamais entendu parler de cette endroit et je me demandais si ce que le pirate qui nous servait de guide n’exagérait pas pour nous décourager d’aller chercher Henry. Il se prenait pour qui encore. Il n’avait nullement son mot à dire dans les décisions que nous prenions. Il n’était ici que parce qu’il avait pu nous servir de transport, mais il pouvait tout aussi bien repartir ou juste attendre dans son bateau que nous revenions et nous servir une nouvelle fois pour rentrer. Pourquoi est-ce qu’il avait fallu qu’il nous accompagne.. Pourquoi était-il le seul qui pouvait nous guider à travers l’île..

Enfin, je dois dire.. après avoir traversé ce que nous avions traversé, il avait été d’une bonne utilité. Je lui en serai toujours reconnaissant, surtout qu’il m’a sauvé la vie. Ma vision de lui à changer à partir de là, mais je dois garder notre relation simplement à l’état amical. Rien d’autre ne doit en découler de ce qui c’est passer. Je ne dois pas prendre en compte que j’ai ressenti quelque chose pour lui que je croyais ne ressentir que pour Snow. Le regarder le jour où il m’a sauvé.. j’en ai eu des frissons comme lorsque j’avais vu Snow mettre la bague de ma mère. Mais pourquoi est-ce que c’était arrivé ? Mon grand amour était pourtant Snow, non ? Je ne sais plus maintenant. Je suis complètement perdu, mais je fais comme si de rien était et je reste avec Snow. Je fais comme j’ai fait avec Katrine ; Je me dis que non, je n’aime pas Killian, je ne ressens rien pour lui et que mon amour, c’est Snow et pas lui. Voilà que je pense beaucoup trop à lui, encore une fois. Depuis que j’ai été blessé par l’une des flèches empoisonnées, je ne fais que pensée à lui. Je ne peux pas faire autrement.

Bref.. j’en étais où déjà moi avec tout ça ? Ah oui. Grâce à lui, nous avons réussi à survivre à Neverland. Nous avons même rencontré une nouvelle alliée et quelqu’un que nous avions cru mort ; Tinkerbell et Neal. Nous avons du passé par quelques péripéties pour enfin retrouver Henry et revenir à Storybrooke. J’en avais été soulagé et nous étions tous rentrer chacun chez nous pour une bonne nuit de sommeil, que nous avions tous mérité. La vie reprenait donc son cours et nous étions maintenant tous réunis. Ce que ça pouvait être bien. Pour une fois, rien ne nous tomberait dessus.

Chapitre X : Un bordel monstrueux...

Soupirant, je me levai sans faire de bruit pour ne pas réveiller Snow. Je n’arriverais vraisemblablement pas à dormir maintenant. Il était tôt, mais bon, je commençais à y être habituer. Je ne dormais pratiquement plus depuis que nous étions revenus de Neverland. Je pensais beaucoup trop à lui et ça me déchirait petit à petit. Surtout que je me mentais à moi-même et faisait comme si de rien était. Je me cachais en fait. J’avais de plus en plus mal, mais j’essayais d’agir comme je l’Ai toujours fait. Même si mon entourage commençait à se poser des questions, je faisais tout pour les rassuré et que j’allais bien.

Je m’habillai alors rapidement et me rendit à la cuisine, qui n’était pas si loin que ça. Me prenant un petit déjeuner vite fait, j’avalai le tout en un temps record et sans faire le moindre bruit. Je ne pouvais réveiller personne dans l’appartement. Je devais donc me débrouiller pour sortir le plus discrètement possible et aller prendre une marche pour prendre l’air et réfléchir. Ça me ferait surement le plus grand bien.

Alors que je mettais le pied dehors, ce que je vis me laissa estomaquer. Pas encore une fois. Non, mais on ne pouvait vraiment pas être tranquille dans cette ville, ou cette vie tout court. J’en avais ras-le-bol de tous ses ennemis qui essayait de nous mettre des bâtons dans les roues. J’allais vraiment finir par faire un énorme massacre si ça continuais pour nous débarrasser de tous les méchants de la planète.

Rageant, je m’avançai lentement et regardai les nouvelles habitations qui se trouvait.. en plein milieu des routes. Le bordel que ça allait faire maintenant.. Nous allions encore devoir trouver le pourquoi du comment c’était arrivé.. super.. c’était bien ce qu’il me fallait en plus de tous le bordel que j’avais dans ma tête… Bon et bien.. direction le poste de police, même s’il n’y avait pas grand monde qui était debout..


Description Psychologique

Vous savez, je suis quelqu’un qui n’a pas du tout peur du danger. Si j’ai besoin de me battre contre quelqu’un ou quelque chose, je n’hésite pas une seule seconde. Étant protecteur de nature, je risquerais ma propre vie si le besoin en est. Je n’aime vraiment pas voir ceux que j’apprécie ou que j’aime être blessé et je préfère largement que ce soit moi plutôt qu’eux. Je me jette donc souvent dans la gueule du loup pour que mes proches n’aient pas à le faire.

On peut toujours compter sur moi pour n’importe quelle situation. Je trouve toujours une solution à un problème quelconque. Par contre, on ne prend pas toujours en compte mes décisions et je laisse toujours faire, préférant suivre le mouvement que de devoir dire quoi faire. Je n’aime pas tellement faire l’autoritaire et dire quoi faire. Je laisse donc Snow s’en occuper et moi, je suis derrière elle.

Je n’aime pas non plus lorsqu’on s’approche trop près de ma famille. J’ai tendance à devenir méfiant lorsque je rencontre quelqu’un de nouveau et je juge facilement les autres. J’essaie donc d’éloigné ceux qui ne m’inspire pas du tout confiance et je vais même jusqu’à les dénigré auprès de ceux que j’apprécie.

Si vous avez ma confiance par contre, ne la perdez pas, parce que vous le regretterai. J’ai de la difficulté à pardonner facilement. Je vous en voudrai alors pendant bien longtemps et je fermerai surtout les yeux sur les bonnes actions que vous ferez. Je culpabilise déjà sur mes propres actions et me pardonne déjà pas, alors imaginez les autres.

M’enfin.. je dois avouer que.. dernièrement.. je ne me reconnais pas beaucoup. Puisque je me renferme sur moi-même et que j’essaie d’oublier mes sentiments, je deviens méprisant avec mon entourage. J’essaie d’agir comme il n’y avait rien qui se passait dans ma tête ni dans mon cœur, mais parfois, je craque et j’explose, ce qui tombe toujours sur ma famille. J’en culpabilise encore plus et ça me fait mal de les faire souffrir, mais s’ils savaient véritablement ce qui se passe avec moi, ils m’en voudraient encore plus. Je me tait donc et ne dit rien, souffrant en silence..



Reality


Pseudo : Tinkky ou Rukia
Découverte du Forum : J’y étais il y a quelques mois et je n’ai pas perdu le lien vu que j’adore trop le forum <3
Feedback : Je suis contente de voir que le forum a bien  grandit depuis la dernière fois <3
Double Compte : Nope
avatar
Invité
Invité

Dim 13 Mar - 10:06

Hé bien et bien.. Un revenant?
Re bienvenue Nolan et j'espère que tu vas rester cette fois! xD
avatar
Le Blaireau des Sept Mers
Messages : 270

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t34-du-rhum-des-femmes-et
Dim 13 Mar - 12:23

Ooooh Re-bienvenue 8D C'est Killy qu'est content 8D
avatar
Invité
Invité

Dim 13 Mar - 12:28

Ho, mais c'est Charming ! Hello Darling et Bienvenue. C'est Killian qui va être content. Il t’attendait avec impatience. Quand à moi je suis heureuse qu'un peu de bonté arrive sur ce forum. Je te souhaite bonne chance pour ta fiche.
avatar
Moby-Dick
Messages : 349

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t24-le-mythe-du-nautilus-
Dim 13 Mar - 13:09

Rebienvenuuuue
Comme dit sur la CB on est vraiment heureux de te revoir, et en plus tu prends David

Si jamais tu as des questions ou besoin d'aide n'hésite pas à nous mp et courage pour ta fiche


O Captain! My Captain! our fearful trip is done;The ship has weather'd every rack, the prize we sought is won


LonelySiren:
 

avatar
Invité
Invité

Dim 13 Mar - 13:59

Merci à tous :)
avatar
Killinours
Messages : 853

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t15-killian-jones-captain
Dim 13 Mar - 15:02

DAVE ♥ *Killian content*

Re-bienvenu et content de te revoir après tant de temps ça fait plaisir ♥




avatar
Killinours
Messages : 853

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t15-killian-jones-captain
Mer 18 Mai - 4:51

Hello Dave.
Même si je sais que tu passes régulièrement mettre ta fiche à jour et ajouter des morceaux d'histoire, je suis actuellement obligé de relancer ta fiche. Si ta fiche pouvais être fini dans la semaine ce serait bien, on peut accorder un délais supplémentaire maximum d'un semaine si poste la demande à la suite, compte tenu que des ajouts sont postés régulièrement, néanmoins, comme déjà dis, le personnage n'est plus réservé et c'est au premier terminé premier "servi" si je puis dire. sans réponse de ta part à la suite dans la semaine on se verra dans l'obligation de supprimer ton compte, ce qui ne t'empêchera pas de te réinscrire une fois ta fiche terminée.

Bon courage, n'hésite pas à consulter la nouvelle version du PV sur sa fiche, certainement plus complet et pratique.




avatar
Invité
Invité

Jeu 19 Mai - 18:25

Ouip désolé. Le nouveau chapitre de la fiche est en court d'écriture. Je le posterai dès qu'il sera fini
avatar
Invité
Invité

Mar 24 Mai - 1:15

Double Poste Désolé .. mais nouveau chapitre en ligne :)

Édit : Fiche Fini ... ENFIN XDDD J'en suis finalement venu à bout XDD
avatar
Killinours
Messages : 853

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t15-killian-jones-captain
Mar 24 Mai - 5:13


Welcome to Storybrooke


Bienvenu à Storybrooke Dave ♥.
On espère que tu te plairas chez nous (Enfin ça je m'en fou je veux que tu te plaise avec moi surtout /out/).
On fait la mise à jour de tes informations, mais tu peux désormais RP. Penses également à remplir ton profil. Tu peux également t'occuper de tes relations ou gérer tes RP.





Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marchens Destiny :: Ever After... :: Archives des Fiches-