FAQAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Always Gold feat Ruby-chou

avatar
Piranha Cannibale
Messages : 223

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t278-victoria-o-donnel-si
Dim 24 Avr - 23:31

  • Ruby
  • Victoria
Always Gold

Gamine, j’avais peur du noir. J’avais peur de la nuit, puis j’ai levé les yeux, et j’ai vu, j’ai finalement vu l’astre lunaire, et toutes ses filles les étoiles transformer ce ciel d’infinie obscurité en feu céleste. Et je me suis mise à aimer le noir, aimer cette communion unique qu’il y avait entre moi et le ciel. Encore aujourd’hui je me surprends de temps en temps à sortir dehors pour admirer le ciel étoilé. Je l’avais encore fait hier soir, armée d’une couverture, je m’étais installée contre la bâtisse, et j’avais enfilé la couverture sur mes frêles épaules. J’avais levé mon regard lilas, et l’avait plongé dans l’insondable silence de la nuit, vers le spectacle nocturne qui s’offrait à moi. Et, alors que les étoiles brillaient au fond de mes pupilles, je m’imaginais nageant dans une mer d’étoile. Peut-être était-ce pour ça que ce matin, je m’étais levée avec cet étrange sentiment de sérénité. Ce sentiment qui dit que peu importe ce qu’il nous arrivera, nous serons prêt à faire face avec un calme infini. C’est ainsi que j’avais attaché mes longs cheveux en chignon, que j’avais glissé chaque piercing à sa place. J’en avais quelques-uns, en plus des tatouages qui recouvraient ma peau là où les cicatrices de mon passé devrait faire surface. J’avais ensuite enfilé ce débardeur trois fois trop lâche, le tout accompagné d’une brassière de sport et d’un pantalon de yoga, et je m’étais rendue dans une étendue herbeuse, non loin de ma boutique. C’était mon rituel du matin. Le Dr Hooper disait souvent que j’avais besoin d’un sport pour me détendre et évacuer toute la rage que j’avais en moi. Que je ne m’autoréalisait pas. J’avais beau lui dire que pour moi c’était de belles conneries tout ce qu’il me disait… Pour tout avouer, je suivais quand même ses précieux conseils. Après diverses positions, j’avais décidé de prendre une douche. Bien que mes cheveux, en ce moment, soient vert pastel (Vous pensez sans doute que le cout de mon coiffeur est faramineux, mais absolument pas. En réalité j’utilisais des teintures semi permanentes, qui duraient quelques jours tout au plus.) Une fois sortie, je m’habillais. Un de ces hauts qu’on retrouve partout, vous savez ? Celui avec l’icône de Nirvana, il m’arrivait à peu près aux genoux, j’accompagnais cette étrange panoplie d’un short. Laissant voir les tatouages qui couvraient mon corps. Oui… J’étais devenue une étrange créature avec le temps. Une pauvre petite chose, pourtant je ne me laissais pas abattre, je n’en avais pas le droit. Je finis par aller ouvrir le salon. Celui-ci jouissait d’une réputation pas très féerique. En effet, à Storybrooke les habitants n’étaient pas du genre à se faire tatouer le nom de leurs chéris sur les bras. C’était bien dommage. Je sortis de la porte, faisant sonner le petit carillon, puis allumais ma clope dehors, adossée à ma vitrine. J’étais une enfant dans un corps d’adulte. Une enfant ? Non… Pas tout à fait. Puisque en fait je n’étais même plus une enfant. J’étais une sirène ayant passé des siècles à courir après les humains dans l’espoir d’en apprendre plus sur eux. Mais ces humains m’avaient trompé. Non je ne parlais pas de Nemo, le premier humain à avoir croisé ma route… J’évoquais plutôt ce que j’ai rencontré après lui. Un souvenir restera à jamais gravé dans ma mémoire, celui des cachots du château dans lequel j’ai été torturée durant des mois, symbolisé par une cage à oiseau sur mon poignet. Voyant une personne s’arrêter devant le salon, j’écrase mon mégot à ma botte et me dirige vers la dite jeune femme, jetant mon cadavre de cigarette à la poubelle en passant.

« Je peux vous aider jeune demoiselle ? »

...



If you'll be my boat I'll be your sea


I live to make you free But you can set sail to the west if you want to And pass the horizon, 'til I can't even see you Far from here Where the beaches are wide Just leave me your wake to remember you by  | ©️ Vent Parisien






Spoiler:
 
avatar
Invité
Invité

Lun 25 Avr - 11:58



Always Gold
Feat. Vicky

Le jour venait de se lever sur la ville de Storybrooke, la ville était devenus un refuge de gens qui ne savait pas ce qu'il fessait ici. Ruby à son habitude était au café, elle ne s’arrêtait jamais avec tous ses nouveaux arrivant le nombre de commandes avait considérablement augmentées. La jeune serveuse était fatigué de tous se travail et décida de partir du café prendre l'air. Il fessait beau à Storybrooke, le printemps venait de faire son apparition, les premier arbre et les premières fleurs commençaient à dévoiler leur beauté de milles couleurs encore faibles mais ne garantissant que beauté. Ruby marcha longuement dans les rues, toute ces histoires l'a rendez malade, serait-elle tranquille et heureuse une bonne fois pour toute ? Bien sur Ruby adorée aider ses amis dans n'importe qu'elle circonstances mais elle voulait surtout avoir une vraie vie à leurs cotés, une vie sans problème. Après quelque minutes de marche Ruby arriva devant un batiments qu'elle connaisait peu, un salon de tatouages, elle passait souvent à coté quand elle allait au Rabit Hole mais elle ne s'était jamais attardait devant celui-ci. A vrai dire Ruby n'avait jamais pensée à se faire un tatouage, elle n'en voyait pas l'utilité. Elle s’arrêta un moment et vit une jeunes filles devant l'entrée fumant une cigarette, elle portait un tee shirt bien trop grand pour elle et ses cheveux blonds étaient rassemblé dans un chignon. Elle avait déjà vus cette fille quelque fois, elle ne lui avait pas vraiment parlé depuis leurs arrivé a Storybrooke, tous ce que Ruby savait d'elle est qu'elle aime son café avec beaucoup de sucres. Sur un coup de tête et sur une envie de changer le quotidien, Ruby s’avança vers le salon et la jeune fille blonde lui adressa la parole écrasant sa cigarette. Ruby ne savant pas quoi répondre répondit :

« Hum, salut je viens pour un tatouage tu pense pouvoir me prendre maintenant ? »



avatar
Piranha Cannibale
Messages : 223

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t278-victoria-o-donnel-si
Mar 26 Avr - 0:40

  • Ruby
  • Victoria
Always Gold

« Hum, salut je viens pour un tatouage tu penses pouvoir me prendre maintenant ? »

C’était une phrase toute simple, et pourtant … pourtant je redressais la tête pour fixer mon regard violet dans celui de la jeune femme. Arquant un fin sourcil. Je ne saurais ce que j’éprouvais à ce moment. De la surprise ? Ouais. Généralement on entrait dans un salon de tatouage pour prendre rendez-vous, c’était une décision mûrement réfléchie, et on discutait pendant des heures avec les clients. Cette fille, je l’avais déjà vu, c’était la gérante, mais aussi le fameux GRAND chaperon rouge, grande copine de Blanche Neige dont le nom restait dans la bouche de bien des habitants et ne parlons pas de sa fille Emma. Je ne les connaissais pas, certes. Je hochais la tête.

« Tout dépend de ce que toi tu veux, mais oui, je peux te prendre maintenant, entre tu payeras pas plus cher et au moins tu seras au chaud. »

Je m’avançais vers ma porte de salon, lui ouvrant la forte afin de la faire rentrer dans mon petit sanctuaire. L’invitant à s’asseoir sur un fauteuil en cuir. De nombreux magazines beautés étaient installés sur la petite tablette en verre juste en face. Je finis par aller chercher sous le comptoir un classeur avec de nombreuses photos, mes tatouages. Ho mais elle avait pas mal de modèles, j’avais des tatouages sur tout le corps. Je posais le classeur sur la table avant de le laisser glisser vers la jeune demoiselle, puis me posant sur le canapé en face du fauteuil de miss rouge.

« On fait les présentations, moi c’est Victoria, mais la plupart des gens m’appellent Vic. Si tu le veux bien je vais te faire ce fameux tatouage, mais avant tout j’ai besoin de savoir quelques petits trucs le concernant, tu sais déjà ce que tu veux faire ? J’ai un style assez particulier qui entre dans pas mal de cases, mais je fais toujours tout pour satisfaire mes clients. »


J’avais bien tous les défauts du monde, mais AU MOINS je m’occupais convenablement de mes clients. J’étais une gamine forte qui savait dessiner correctement et maniait les aiguilles comme un chef. Si je posais tant de questions, c’était déjà pour appréhender l’humeur et le type de personne que j’avais en face de moi, ce qui, il fallait bien l’avouer, n’était pas toujours simple. Mais je ne crachais jamais sur un ou deux nouveaux clients.

« Il est aussi extrêmement important de rappeler qu’un tatouage est indélébile… Normalement. Alors je te conseilles de bien réfléchir à ce que tu veux, cette chose aura sans doute du sens pour toi. Ça, ça ne fait aucun doute. »


Chaque tatouage sur mon corps était un souvenir dont j’aimais me souvenir. Bien sûr avec la malédiction je n’avais jamais fait le rapprochement, mais avec la récupération de ces derniers, j’avais pus reconstruire les pièces du puzzle, et je n’avais pas trop apprécié ce que j’y avais vu. Mais comme beaucoup de choses, il fallait vivre avec. Toujours vivre avec son passé même s’il pèse. Scout toujours prêt !!


...



If you'll be my boat I'll be your sea


I live to make you free But you can set sail to the west if you want to And pass the horizon, 'til I can't even see you Far from here Where the beaches are wide Just leave me your wake to remember you by  | ©️ Vent Parisien






Spoiler:
 
avatar
Invité
Invité

Mer 27 Avr - 15:11



Always Gold
Feat. Vicky

La jeune fille au cheveux blond fit rentrée Ruby dans son salon.Celui-ci n'était pas très grand, mais il dégager une certaine aura que Ruby ressentis. On pouvais y ressentir de la mélancolie mais à la fois quelque chose de chaleureux et d’accueillant.Les murs étaient recouvert de photos montrant les différents tatouages que la jeune fille avait pus éfectuer. Une douche musique était joué via un petit poste radio, Ruby se sentit à l'aise. La louve se rendit compte que sa première approche envers cette jeune fille avait été un trop brutal et direct.
Mais Red savait très bien pourquoi elle était là, elle ne voulais pas effrayer la tatoueuse, tous ce qu'elle voulais c'est son tatouage son premier et son dernier. La blonde se présenta à Ruby sous le nom de Victoria. Elle se rendit compte que elle même de s'était pas présentée.

« Enchantée Victoria, moi c'est Ruby. Je suis désolé pour cette première approches qui n'est pas tellement dans les normes mais j'ai passer une très mauvaise nuit et j’étais donc un peu contrariée. »

En effet, Ruby avait passée sa nuit à faire des cauchemars, ou plutôt un seul. Cette illusion dans son cerveau revenait chaque nuits et la terrorisé de plus en plus. Elle se transforme et dévore tous ce qu'elle trouve sur son passage, elle est incontrôlable. Voila ce qui se passe chaque nuits dans sa tête. Victoria lui demanda si elle avait une idée de tatouage.

« Uhm pour mon tatouage j'aimerai une lune sur le bras, tu pense pouvoirs faire ça ? Je sais que c'est très simple mais ce tatouage est très important pour moi »

Après cette question Ruby feuilleter les pages du livres regroupant les tatouages de la sirène. Ils étaient magnifique, dans un style bien précis que la jeune femme adopta instantanément. Elle avait trouvé la bonne tatoueuse.




avatar
Piranha Cannibale
Messages : 223

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t278-victoria-o-donnel-si
Jeu 28 Avr - 12:34

  • Ruby
  • Victoria
Always Gold
Je la voyais regarder mon salon. Ce dernier était classieux. Du moins c’était mon humble avis. La musique d’ambiance avait été choisi par mes soins. C’était une bâtisse doté d’un parquet flottant très pâle, de poutres apparentes, trois murs étaient noirs et un dernier était blanc. Certains disaient que c’était Feng shui. Je n’en savais rien. Mais j’aimais ce style. J’aimais mon salon… J’aimais ce job. Les tatouages avaient été pour moi d’un réel secours. J’étais couturée de cicatrices diverses et je me demandais bien comment les faire disparaitre. J’avais finalement réussi à trouver le truc.

« Enchantée Victoria, moi c'est Ruby. Je suis désolé pour cette première approches qui n'est pas tellement dans les normes mais j'ai passé une très mauvaise nuit et j’étais donc un peu contrariée. »

Je lui fis un petit sourire amusé avant de croiser gracieusement les jambes. Si j’avais été brusquée par cette approche ? Absolument pas. En effet… Après tout la donzelle que j’étais faisait plus dans le « brute de décoffrage » que dans le « lady outrée ». Je m’exprimais d’une voix claire, sonnante, et étrangement apaisante. C’était le côté sirène qui voulait ça. Croyez-le ou non.

« Ne t’en fait pas, ça arrive à tout le monde d’être mal luné. Mais je savais déjà qui tu étais. Je viens quelques fois au café. »

La jeune femme m’expliqua ensuite le modèle qu’elle souhaitait pour son tatouage. Hochant pensivement la tête, j’attrapais une feuille que je me mis à griffonner fiévreusement. Lorsque j’avais une idée en tête, comme dirait, je ne l’avais pas ailleurs. C’est ainsi avec des gestes précis et graciles que très rapidement, je parvins à deux modèles que je posais devant elle. Les deux représentaient des fleurs. L’un était constitué de fleurs ainsi que de petites perles qui étaient posés négligemment sur la lune, le deuxième était un croissant de lune à l’intérieur duquel on pouvait voir des roses.  

« Une lune c’est bien joli, mais je verrais bien quelque chose d’assez féminin et distingué, qu’en penses-tu ? »

Je haussais les épaules dans un geste de nonchalance qui voulait tout dire et rien dire à la fois. Avant de baisser les yeux vers mes bras. Ils étaient couverts de tatouages. Je décidais ensuite de relever mes longs cheveux en un chignon. Pour travailler dans les meilleures conditions d’hygiène il valait mieux être irréprochable.

« C’est ton premier ? »

Je me découvrais des qualités d’oratrice que j’ignorais, moi qui d’habitude restait dans mon coin à jauger la personne. Mais quelque chose dans le fond des yeux de la jeune femme faisait écho à ce qui se trouvait au fond des miens. Elle aussi avait une bête au fond du corps. Mais j’ignorais si elle était vraiment réelle ou juste métaphysique comme c’était mon cas.

...


Les fameux tatouages:
 



If you'll be my boat I'll be your sea


I live to make you free But you can set sail to the west if you want to And pass the horizon, 'til I can't even see you Far from here Where the beaches are wide Just leave me your wake to remember you by  | ©️ Vent Parisien






Spoiler:
 

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marchens Destiny :: Ever After... :: Archives des RP-