FAQAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Did you want to play with the devil ?

avatar
Messages : 131

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 25 Avr - 0:52



Did you want to play with the devil ?


Ruby Lucas & Daemon McDonalds



Aujourd’hui est un soir tranquille au Rabbit Hole. Seuls les habitués et quelques nouveaux habitants perdus ont osé franchir la porte du bar. Et puisque le showman attitré à décider de prendre sa soirée, le propriétaire des lieux a choisi de le remplacer sur scène. C’est donc derrière le splendide piano à queue qu’on trouve Méphisto ce soir. La patine noire reflète la faible lueur des lampes du bar. De ses doigts longs et agiles, le diable appuie avec assurance sur les touches ivoire. Ses mains tressautent, le mouvement est maîtrisé. Ses phalanges se contractent et se détendent avec assurance. Pas de partition sur le pupitre et pourtant aucune hésitation ne se fait sentir dans la mélodie, aucune erreur ne vient entacher l'écoulement d'accords et de notes qui se déversent dans la grande salle où les clients profitent de leurs verres. Certes, le morceau n'est pas de lui, mais il le joue avec maestria. Il le connaît par cœur, il pourrait le jouer les yeux fermés. D'ailleurs, c'est ce qu'il est en train de faire. Les paupières closes, les sourcils parcourus de quelques tensions, parfois froncés, les lèvres légèrement entrouvertes, oh, imperceptiblement... Il vit la musique qu'il joue. Ce ne sont pas que ses mains, mais son corps tout entier qui joue. Tous ses muscles sont tendus dans cet effort. Bien sûr, un verre de whisky est posé près du pupitre, à portée de main, pour compléter le tableau, style dandy pianiste. Un peu à l'image de sa façon de vivre. Alcool, drogue et femmes ... Le cocktail détonnant. Attention, cocktail de qualité: alcool rigoureusement choisi et libertinage assumé. Enfin ce soir, c’est surtout ambiance jazzy à l’honneur comme souvent. Le liquide légèrement ambré joue avec les rayons lumineux, donnant l'impression de briller par lui-même. Ce petit coin de scène aménagé au Rabbit Hole est une cathédrale, dont le dieu se nomme Musique. Et son meilleur apôtre ce soir est appelé Jazz. C'aurait pu être le parfait tableau du pianiste de bar blasé, stéréotypé à souhait, mais le petit sourire en coin montre à quel point le génie s’amuse dans cette ville et surtout dans cette vie obtenu grâce à la malédiction.

Oui ce soir, comme beaucoup d’autres soirs Méphisto il vit la musique qu'il joue. Ce ne sont pas que ses mains, mais son corps tout entier qui joue. Il ne pense qu'à la musique, cette bon dieu de musique, l'invention humaine de ce monde la plus formidable qui soit. Cette musique qui détend, et entraine les clients à mesure que le rythme se fait plus … endiablé. On aurait pu difficilement trouver terme plus approprié. Son auriculaire gauche touche une noire. Dièses et bémols s'enchaînent, un triolet se fait bousculer et les simples croches deviennent doubles. La musique s'accélère, précipitée, malmenée. Son pouce droit se contracte et glisse sur la touche suivante. Finalement il rouvre les yeux et observe la salle, un brin arrogant. C’est là qu’il la distingue parmi les autres clients, grâce à ce rouge si caractéristique qu’elle trouve toujours le moyen de porter. Ruby Lucas. Un sourire se dessine lentement sur son visage. Légèrement amusé, presque tendre. Ses yeux quittent un instant l’éclat rouge de la jeune femme qui retient son regard pour se porter sur l'éclat jaune du whisky. Tendant sa main vers le verre en avalant une gorgée qui réchauffe sa gorge.

Ca l’amuse de la voir ici ce soir. Ca annonce une soirée amusante de jeu de séduction et de défi. Comme ils l'ont parié quelques temps plus tôt. Enfin, non, ils n'ont pas vraiment parié que lui Daemon devait la draguer. C'était juste arrivé comme ça. Un soir, alors qu'ils discutaient au bord d'un verre, tard dans la nuit. Il avait juste essayé comme à son habitude et ça avait fini par l’entrainer dans une sorte de défi à relever. C’est comme ça qu’il l’avait vu du moins. Reposant le verre sur la patine noire, il l’observe de nouveau un peu à la dérobé quand ses yeux ne se focalisent pas sur les notes, ces derniers roulant malicieusement dans leurs orbites alors qu’il se demande qu’elle stratégie utiliser ce soir. Il réfléchit tranquillement, il prend son temps, la laissant peut-être déjà approcher, alors qu’il penche la tête sur le côté d'un air appréciateur, sa main droite égrenant doucement la fin de cette ritournelle jazzy... La dernière note résonne dans l'air avant de s'éteindre timidement sous le bruit des verres. Alors il se lève, attrapant son fond de whisky, passant derrière le bar où sa collègue la baronne officie, en attrapant un second qui n'est de toute évidence pas pour lui. Il faut dire que depuis les débuts de ce petit jeu il a appris à connaître les gouts de la demoiselle rouge. Finalement il s'approche discrètement dans son dos pour mieux la surprendre, ses deux verres en main, avant de souffler sa présence à la jeune femme.

-Hello Miss Lucas.

Un sourire charmeur fend ses lèvres alors qu'il poursuit son petit numéro.

-Me voilà, je serais bien arrivé plus tôt mais j'avais un morceau à finir. Alors dis-moi quels sont tes deux autres vœux ?

Il s'amuse déjà, lançant directement ce petit jeu habituel entre eux. Et ça le faisait rire d'autant plus qu'il en profitait pour plaisanter sur ses capacités de génie du briquet.

◈ ◈ ◈











♦ If you don't make a choice, the choice makes you ♦


avatar
Invité
Invité

Lun 25 Avr - 17:48



Did you want to play with the devil ?
Feat. Daemon

Le soir était tombé à Storybrooke, les rues était quasimant vide et les magasins commençaient à fermer leur portes. Comme à son habitude, Ruby décide d'aller boire un verre au Rabbit Hole. Celle-ci enfile donc une robe rouge accompagnée d'une veste en cuir noir et pars vers le bar. Une fois las bas, Ruby se dirige instinctivement vers le bar et un commande un verre de whisky et s'assoit sur un canapé. Ce soir là, le jazz est à l'honneur et le pianiste qu'elle ne voit pas directement joue une mélodie entraînante qui en fais danser plus d'un. Puis elle reconnut se musicien, Méphistophélès ou Daemon Mcdonald's à Storybrooke ce diable avec qui elle entretient une relation plutot particulière. En effet, Ruby est lui c'était rencontré dans ce même bar et avait commencé un jeu de séduction assez spécial, surtout de la part de Daemon qui essayer continuellement de draguer Ruby. Cela ne déranger pas plus que ça la jeune louve, elle aimait être désirer et trouve cet homme amusant. Ruby aimait lancer des défis et Méphistophélès était le candidats parfait. Il faut avouer qu'elle lui trouve un certain charmes. La musique arrive à sa fin et Ruby comprend que Daemon viendra certainement la voir après son morceaux. Quand il l'a regarde pendant qu'il joue, Ruby lui lance des petits regards respirant le défis. Son jeux marche, il arrive deux verres à la mains et que le meilleure gagne. Il commence d'entrer par plaisanter sur ses capacités de « génie ». Ruby ricane

« Mes deux vœux ? Mhh je dirais pour au moins le premier que tes techniques d'approche évolue ! Le coup du verre de whisky ? Sérieusement Daemon sa fais bien longtemps que cette technique ne fonctionne plus ! Il faudrait innover de temps en temps. »

Ruby le taquine et elle adore ça. Elle prend un des verre qu'il tient dans ses mains et le boit d'une traite.

« Mon second vœux serait que … tu t'assoit avec moi pour … discuter »








avatar
Messages : 131

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 25 Avr - 23:46



Did you want to play with the devil ?


Ruby Lucas & Daemon McDonalds



Il a bien remarqué les quelques œillades de la jeune femme alors qu’il était encore sur scène. Il avait vu l’étincelle de défi brulante à l’image de toute leur relation. Alors bien sûr sitôt qu’il avait terminé son morceau il n’avait pu résister à l’envie de continuer sans attendre ce jeu de retrouvailles qu’ils affectionnaient chacun de leur côté. Et il y avait trop de mots désormais pour définir tout ce qu’ils étaient et sans doute eux-mêmes ne le savaient pas exactement. Flirt, amis, chat, souris, réconfort, soutiens, proie, gibier ? Ils étaient tout ça et plus en même temps, sans pour autant s’en inquiéter, sans même s’en formaliser, sans forcément aller plus en avant. Parce que jouer aux équilibristes sur la corde qu’était leur relation avait un côté charmant. Et même avec le temps aucun des deux ne semblait vouloir véritablement céder. Peut-être que la prochaine fois il s’amuserait à la faire languir un peu, se faisant désirer pour voir si elle était capable de l’aborder d’elle-même, bien qu’il ait toujours eu l’habitude d’engager la partie.

-Mes deux vœux ? Mhh je dirais pour au moins le premier que tes techniques d'approche évoluent ! Le coup du verre de whisky ? Sérieusement Daemon ça fait bien longtemps que cette technique ne fonctionne plus ! Il faudrait innover de temps en temps.

Il lui arrache un rire, un sourire victorieux s’affichant déjà sur son visage, du moins avant qu’elle ne formule son premier vœux. D’abord une expression outré sur ses traits, il finit par mimer d’un geste de la main, il fait comme si ces mots venaient de le poignarder en plein cœur. Car oui le diable sait être mélodramatique jusqu’au bout des ongles.

-Méchant ça, méchant… Tu me déçois … Tu sous-estimes les classiques ! Mais je suis sûr que je peux encore trouver une fille avec qui ça marchera.

Un faux air boudeur sur le visage il boit une gorgée de son verre alors que Ruby attrape celui qu’il lui a gentiment apporté. Parce qu’il a beau être le diable il n’en reste pas moins un gentleman, du moins à sa façon. Un verre, un sourire, une remarque, il n’en fallait pas plus pour que la partie démarre, pour que chacun tourne autour de l’autre, jouant, piquant, s’amusant, poursuivant dans la provocation de l’autre ou non, sans forcément dépasser les limites instaurés. Bien sûr il fait semblant de râler, mais s’assoit quand même à ses côtés, ajustant sa chemise anthracite pour ne pas la froisser. Après tout ça fait toujours du bien d’avoir un peu de compagnie, plus encore quand il s’agit de sa partenaire de jeu préféré.

-Je savais bien que tu aimais ma compagnie ! Voilà tes vœux exaucé. Tu es sûre que tu tiens seulement à discuter ?

Comme à son habitude il profite de chaque occasion pour continuer ce jeu de séduction voilé ou non. Il répond du tac au tac. Bien sûr, il est sincèrement content de la voir. Sincèrement heureux de boire, un verre ou plus. De boire avec elle, une compagnie plus qu''agréable, à travers les chamailleries bricolées. Inclinant légèrement la tête, un sourire taquin sur les lèvres, il s’amuse à faire tournoyer le fond de whisky dans son verre avant de l’avaler cul sec tandis que ses iris scrutent les réactions de la jeune femme, cherchant la première faille où s’engouffrer pour continuer son numéro de charme coutumier. Mais d’abord, il fait signe à l’un des serveurs pour que celui-ci vienne prendre une nouvelle commande.

-La première tournée est pour moi… Ta soirée se déroule bien sinon ?

◈ ◈ ◈











♦ If you don't make a choice, the choice makes you ♦



Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marchens Destiny :: Ever After... :: Archives des RP-