FAQAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Tous les chemins mènent au rhum ♪♫

avatar
Killinours
Messages : 852

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t15-killian-jones-captain
Jeu 3 Sep - 21:05


Tous les chemins mènent au rhum ♪♫
"Feat. Sindbad"
C'est un après midi calme à Storybrook, malgré que ces derniers jours aient plutôt été mouvementés. Entre le retour de Neverland, les arrivants d'Enchanted Forest et les fana de sciences là, il faut dire que c'est Granny qui était contente. Du coup, comme le restaurant étant bondé et que Killian voulait sortir boire un verre se changer les idées, il avait opté pour le Rabbit Hole. En plus il avait moins de chance de croiser David, ce qui était plutôt une bonne chose.

Le manchot se dirige donc vers l'entrée du bar, espérant que ce serait plus calme. Sans surprise c'était assez fréquenté, mais déjà que ce n'est pas vraiment calme d'ordinaire, on vous laisse imaginer. Killian se fraye un chemin jusqu'au comptoir où il commande, attention, surprise : du rhum ! Un verre lui est servit et il fait signe de laisser la bouteille là. Il sent déjà qu'il va en avoir besoin pour tout assimiler. Alors qu'il porte le verre à ses lèvres, un attroupement attire son attention. Un homme, pas du tout d'ici à en juger par sa tenue, certainement venant d'Enchanted Forest, Agrabah plus précisément, est installé confortablement à une table de jeu, une bouteille de rhum à la main, parlant fort. Des femmes l'entouraient, absorbées par ses paroles. Intrigué Killian se lève et s'approche de l'inconnu, constatant rapidement le tricheur et le note par un haussement de sourcil. Ça aussi c'est l'expérience. Même si selon Killian on triche que si on se fait prendre, là pour le coup, il était prit.

Killian s'appuie lors contre le comptoir à côté et observe la scène en silence. Tricheur, mais bon tricheur. Il semblait avoir du talent avec les cartes, beau parleur, à entendre ses récits, lui aussi était un gars de l'océan. Quand un des participants de retire, Killian se laisse tenter et rejoint la partie. Cela fait longtemps qu'il n'avait pas eu l'occasion de jouer et il voulait voir s'il avait toujours la technique.

"Milady, Messieurs." Il lance un vague regard interrogatif avant de s'installer autour de la table et d'ajouter avec une ironie nom cacher, levant son bras gauche devant les regards des ses partenaires qui observer le nouvel arrivant s'installer sans broncher. "J'espère ne pas avoir perdu la main."

Sérieusement Killian t'es blagues sont nulles... On va mettre ça sur le compte que t'es fatigué et que t'as autre chose en tête. Bref, la partie commence, distribution des cartes, mise, tout ça tout ça, puis la conversation s'engage peu à peu. Killian s'adresse finalement à son voisin d'en face, le mystérieux marin.

"Je ne t'ai jamais vu dans le coin mate ? J'imagine que tu fais parti des nouveaux arrivants ?"

Killian l'observe du coin de l’œil en regardant ses cartes avec malice. Même avec une seule main, c’est quand même toujours un bon tricheur et un fin observateur. 200 ans à Neverland avec Peter Pan ça aide un peu.

Entre temps Killian avait descendu son verre et observait vaguement les autres participants qui lui semblaient particulièrement mauvais en bluff. Surtout pour le pirate qui savait reconnaitre quelqu'un qui ment. Pour sa part, il faut dire qu'il avait l'esprit un peu ailleurs et qu'il y avait plus grave que de perdre au poker, alors il n’aurait sans doute pas l'air plus ou moins sincère qu'à son habitude. De toute façon il n'était pas réputé pour être quelqu'un de confiance avec toutes les fois où il a retournée sa veste. Entre sa réputation et son talent en bluff, pas facile de savoir si le capitaine dit vrai ou non.






avatar
Le Blaireau des Sept Mers
Messages : 270

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t34-du-rhum-des-femmes-et
Sam 12 Sep - 0:38

C’était le bordel. Ces derniers jours avaient été particulièrement étranges, même pour Sindbad qui avait l’habitude des étrangetés. Il se souvenait avoir été dans la taverne habituelle au port. Tout se passait bien jusqu’à ce qu’une violente tempête ne se manifeste et paf ! Le voilà arrivé dans un endroit qu’il ne connaissait pas, allez savoir comment. En général, quand il arrivait sur des terres inconnues, c’est qu’il était parti en voyage en mer. Là, même pas. Si même quand on boit un coup on risque d’atterrir n’importe où, alors où va le monde ? Le monde, d’ailleurs, parlons-en. C’était quoi cet endroit ? Il avait vu milles et un lieux au cours de ses aventures, il avait eu l’occasion de rencontrer des tribus sur des îles inconnues, avec leurs propres traditions, leurs constructions atypiques, leurs tenues vestimentaires… mais là, il fallait avouer qu’ils y allaient fort, les autochtones. Il n’avait jamais rien vu de semblable. Il était arrivé dans un endroit inconnu et bizarre sans savoir ni comment ni pourquoi. Mais comment en était-il arrivé là ?

Il n’était pas le seul à être dans cette incompréhension totale de la situation. En parlant un peu avec les passants, il découvrit que certains étaient tout aussi perdus que lui. Devant ce manque de réponses, il décida d’aller chercher des informations au meilleur endroit au monde pour faire ça : la taverne ! Parce que peu importe où on est, il y a TOUJOURS des tavernes ! Enfin, il semblerait qu’ici, ça s’appelle un bar. Pff, et pourquoi pas un thon pendant qu’on y est ?

En tout cas, il apprit que l’endroit dans lequel il avait atterrit s’appelait Storybrook. Et donc s’il avait tout comprit, c’était un village qui était apparu dans un autre monde avec la malédiction d’une reine et dans lequel quelques habitants d’Enchanted Forest étaient arrivés il y a 28 ans sans se souvenir de qui ils étaient mais maintenant ils s’en souvenaient et d’autres personnes étaient arrivées, dont lui, et là, pour le coup, personne ne savait pourquoi… Ouais bah avec une bouteille de rhum à la main, ça semblait logique. L’ennui dans toute cette histoire, c’était que pour retourner à Enchanted  Forest, c’était pas gagné. Devant le manque de solutions pour rentrer, le marin s’était un peu baladé dans la ville pour repérer les lieux, mais il avait tout de même passé le plus clair de son temps à la taverne. Enfin au saumon. Euh non au bar. Au Rabbit Hole, voilà !

Et c’est pour ça qu’en ce calme après midi, notre Sindbad se trouvait encore dans ce lieu ô combien fréquenté. Fidèle à lui-même, il était en train de plumer ses adversaires au poker, une bouteille de rhum à la main, tout en racontant ses aventures épiques qui faisaient chavirer le cœur des femmes.

-Et j’ai finalement pu quitter cette île de cannibales ! Mais je n’étais pas au bout de mes peines. Par contre, vous, vous arrivez au bout des vôtres, j’ai gagné !

Et il étala fièrement son carré d’As sur la table, provoquant les jurons de ses compagnons de jeux. Il bu avec allégresse quelques gorgées de rhum. C’était trop facile. Ils étaient tous si mauvais. Ou alors c’était lui qui était un excellent tricheur. Sans doute un peu les deux. Toujours est-il que l’un d’eux -celui qui avait perdu le plus d’argent dans cette affaire- quitta la table pour limiter les dégâts, laissant la place à un nouvel arrivant qui vint s’asseoir en face de lui. Un type avec un crochet à la place d’une main et avec pas mal de maquillage noir au niveau des yeux. Au moins c’était assorti aux cheveux.

-Milady, Messieurs. J'espère ne pas avoir perdu la main.

La blague du manchot eu le mérite de faire sourire Sindbad. Une nouvelle partie débuta au cours de laquelle il ne manqua pas d’observer la manière de jouer de son adversaire. Ah bah en voilà un qui trichait ! Cela promettait d’être un peu plus intéressant.

-Je ne t'ai jamais vu dans le coin mate ? J'imagine que tu fais partis des nouveaux arrivants ?

Et donc lui devait faire parti des anciens. Et visiblement, le pauvre homme ne savait pas encore la chance qu’il avait ! Il ignorait qu’il était en compagnie d’une légende vivante ! Bien évidement, Sindbad allait se hâter de le lui faire savoir. Un large sourire se dessina sur ses lèvres.

-Effectivement ! Je suis le grand Sindbad ! J’ai vécu moultes aventures qui font ma réputation !

Les femmes qui l’entouraient acquiescèrent à cette dernière affirmation. Elles aussi venu tout juste d’arriver à Storybrooke, et par conséquent, elles connaissaient ses exploits ! Sindbad but encore quelques gorgées de rhum, allant jusqu’à vider la bouteille. Il regarda ce pauvre cadavre vide en grimaçant.

-C’est jamais assez grand, ces bouteilles… et toi, on peut savoir ton nom ?
avatar
Killinours
Messages : 852

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t15-killian-jones-captain
Sam 12 Sep - 19:00


Tous les chemins mènent au rhum ♪♫
"Feat. Sindbad"
"Je ne t'ai jamais vu dans le coin mate ? J'imagine que tu fais parti des nouveaux arrivants ?"

L'homme en face de lui semblait ravi de cette question et son visage s'illumina, sans doute trop heureux de parler de lui. L'ennui c'est qu'il ne se rend sûrement pas compte à quel point Killian est ailleurs, bien qu'il tente actuellement de s'occuper l'esprit. Et même s'il n'était pas ailleurs, il y a fort à parier qu'il s'en moque complètement des aventures lambda d'un quidam moyen. Lui aussi à eu sa dose d'aventures, il semble être connu dans ce monde, pas de la manière qu'il aimerait mais beaucoup on entendu parler de lui. Et même s'il a beaucoup à se reprocher et qu'il lui arrive de faire des remises en question plus ou moins intense, il s'aime bien. On pourrait se dire qu'il dit ça à la légère pour se donner l'impression d'être cool, mais quelqu’un soit la raison il a fini par y croire en tout cas. Il se trouve beau gosse, certainement à raison d'ailleurs, même si dernièrement les filles qu’ils croisent ne semblaient pas fan du style mauvais garçon. En même temps quand on essaye de les tuer ou qu'on leur à pourri la vie c'est pas super comme approche... Et puis vu le chemin qu'il avait parcouru, tous les efforts qu'il avait fait et la capacité d'adaptation dont il a dû faire preuve à plusieurs reprises dans sa vie, oui, on peut dire qu'il s'en sort relativement bien et il n'est pas peu fier de ce qu'il a accompli, bien qu'il apprécierait un peu plus de reconnaissance spontanée de la part de ses proches, enfin de ce qu'il en est puisqu'il est longtemps resté seul. Enfin Bref, le nouvel arrivant à l'air prétentieux prend la parole avec empressement.

"Effectivement ! Je suis le grand Sindbad ! J’ai vécu moultes aventures qui font ma réputation !"

Le "grand" Sindbad ? Soit. Il avait eu un avant goûts des aventures de la "légende" qu'il ne connaissait absolument pas et hausse vaguement les épaules à son nom en observant son jeu dessinant son léger sourire amusé plein d'arrière pensés en jouant avec sa langue. C'est son jour de chance à priori. Il répond très vaguement à son vis à vis qu'il ne regarde d'ailleurs pas vraiment. Où s'il le regarde c'est du coin de l’œil pour surveiller ses mouvements de manière discrète.

"Jamais entendu parler."

Entre temps le voyageur avait vidé sa bouteille de rhum, les femmes l'entourant en admiration complète devant lui. Celles-là n’étaient pas du tout son genre, il faut dire qu'il les préfère caractérielles, enfin, si on peut dire qu'il préfère un certain type de femmes en ce moment, mais en général il les préfère caractérielles. Ce qui tombe plutôt bien parce qu'il tombe dessus quotidiennement et c'est pris plusieurs coups part certaines d'entre elles. Surtout qu'il n'y en a qu'une qui l'a vraiment eu intéressé dans le lot, mais s'il arrêtait de jouer avec les sentiments et les sous-entendus plus ou moins déplacé ça irait mieux. Surtout que quand c'est pas une femme qui lui en colle une c'est David et il faut dire ce qui est, le Prince n'est pas du genre délicat quand il décide de passer à l'action. Cela dit, connaissant sa femme et ayant eu le droit à un avant goût de sa fille, il vaut peut-être mieux que ce soit de lui que vienne les coups...

"C’est jamais assez grand, ces bouteilles… et toi, on peut savoir ton nom ?"

Et oui, ça on confirme, selon Hook aussi les bouteilles son trop petites, d'ailleurs entre deux cartes il en profitait pour se resservir un verre, parce que oui, du coup il avait toujours un verre avec sa bouteille... Comment il a transporter les deux avec une main, ça on sait pas trop, mais on va dire qu'il est très fort... Surtout pour ce qui concerne l'alcool...

"Je confirme mate."

Killian jette un œil à ses cartes avant de répondre à la question avec naturel, l'air de rien.

"Killian Jones."

Il marque une pose et regarde alors son camarade dans les yeux, sachant déjà que certains pourraient réagir avec plus ou moins de surprise en apprenant son identité, même si nombreux sont ceux qui le connaissent avec les dernier événements, il faut dire qu'il ne c'est pas faire remarqué par sa fiabilité avant de quitter Storybrooke, et même si certains savent qu'il s'essaye au bon côté, sa réputation le précède et la méfiance reste de mise. Il brandi vaguement son crochet.

"Mais on me connait sous le nom de Capitaine Hook, et tout particulièrement dans cette contrée."

Certains se tournent vers lui à l'annonce de son nom, bien que la plupart des clients n'y prêtent pas attention ou son trop loin, autour de la table quelques regards inquiets lui sont lancés, mais il n'y prête pas attention. Au moins on a entendu parler de lui. Ce qui lui décoche un sourire amusé et assuré, plutôt fier d'ailleurs. Il faut dire qu'être un pirate n'est pas un mal pour lui, il en est même fier. Il a fait de mauvais choix, mais finalement être un pirate ne fait pas parti de ses regrets, et comme il semblerait qu'il soit connu comme méchant pour ça en particulier... Sans compter que Peter Pan, qui est sensé être un héro, est sans doute le pire de tous.






avatar
Le Blaireau des Sept Mers
Messages : 270

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t34-du-rhum-des-femmes-et
Mar 22 Sep - 18:22

Sindbad. Voilà un nom qui avait fait le tour du monde ! Si tout le monde ne savait pas à quoi ressemblait la légende qu’il représentait, son nom, lui, n’était un secret pour personne. Le nom de l’homme qui avait parcouru les Sept mers, et qui continuerait encore une fois qu’il aura trouvé l moyen de se tirer de cet endroit. Le nom d’un homme qui a affronté multiples dangers, et qui s’en sort à chaque fois, grâce à son talent, son instinct de survie, sa force, son courage ! Le type maquillé n’avait pas eu l’air de réagir lorsqu’il lui avait révélé son identité sans doute le temps que l’information monte au cerveau. Il allait bientôt réalisé qu’il était en face du plus grand aventurier de tout les temps ! Du meilleur marin que ce monde ait connu, du plus fantastique-

-Jamais entendu parler.

…Ok, bon, pas la peine de déprimer. Pour le coup, le grand Sindbad était étonné, complètement dérouté et sans doute un peu vexé. Jamais entendu parlé ? De lui ? Mais comment…pourquoi… what !? Il se demanda si l’autre n’avait pas dit ça juste pour le déstabiliser. Mais bon, pour le déstabiliser, il en fallait plus, beaucoup plus ! Aussi, ne laissa-t-il rien paraître de son désarroi et continua-t-il de sourire. Il valait mieux faire ça plutôt que de répondre un truc bête qui trahirait son état d’esprit. Voilà, faire comme s’il s’en fichait, c’était la meilleure des choses à faire. Et puis avec un peu de recul, ce n’était pas si étonnant que son nom ne soit pas si connu que ça ici. Après tout, au court de ses aventures, il avait rencontré des indigènes sur des îles isolées qui n’avaient pas entendu parler de lui. C’est tout le principe du mot « isolé » d’ailleurs. Et cet endroit n’était pas si différent d’une île isolée. Sauf que les habitants n’allaient pas essayer de le manger. Oui voilà c’était ce qu’il fallait se dire. Forcément si ces gens ne s’informaient pas de ce qui se passait dans l’autre monde, c’était logique qu’ils ne le connaissent pas. Pas la peine de se torturer d’avantages l’esprit pour ses incultes, d’autant plus qu’il y a des problèmes plus importants dans le monde, à savoir la taille des bouteilles de rhum ! La sienne était déjà vide c’était inacceptable !

-C’est jamais assez grand, ces bouteilles… et toi, on peut savoir ton nom ?
-Je confirme mate. Killian Jones.

Et bien voilà, il avait enfin un nom à mettre sur cette tête maquillée à l’excès. Mais Sindbad se doutait qu’il y avait un peu plus que ça derrière ce simple nom. Ce qui lui mettait la puce à l’oreille ? Peut-être le fait que le fameux Killian était en train de le regarder dans les yeux, comme s’il s’apprêtait à révéler quelque chose d’important. Il reprit en mettant le crochet qui lui servait de main en évidence.

-Mais on me connait sous le nom de Capitaine Hook, et tout particulièrement dans cette contrée.

Les regards qui se tournèrent vers Jones n’échappèrent pas à l’œil avisé de Sindbad. Lui, visiblement, il n’était pas inconnu au bataillon. Certains semblaient le craindre. Ce Killian Jones était sans doute un homme charmant. Mais Sindbad n’était pas homme à laisser son avis se faire sur celui des autres. Il préférait se faire son propre opinion des choses. Et pour l’instant tout ce qu’il avait vu c’était une personne avec, certes, des lacunes dans sa culture générale, mais qui n’avait pas l’air si méchant que ça. Bon, le noir autour des yeux, ça faisait pas vraiment lutin bienveillant mais chacun son style. Loin du lutin, il devait être un pirate. Quelqu’un qui se fait appeler Capitaine, qui boit du rhum et qui fait flipper les gens rien qu’en balançant son nom en plein milieu d’une partie de carte. En tout cas, ça avait eu le mérite de plomber l’ambiance. Plus personne n’osait parler et les gens à la table semblaient avoir des sueurs froides. Olala, il faut se détendre les gars ! Sindbad regarda Hook dans les yeux l’espace d’une seconde ou deux avant de se laisser aller contre le dossier de sa chaise en laissant paraître un sourire en coin.

-Jamais entendu parler.

Il laissa quelques secondes de silence s’écouler avant de rire aux éclats. Il avait dit ça juste pour rigoler. Ça pouvait avoir un petit air de vengeance par rapport à ce que Killian avait dit plus tôt mais il n’en était rien, c’était juste pour la blague. Notre Sindbad n’était pas très rancunier après tout. Et il avait le don de détendre l’atmosphère aussi. Il avait peut-être l’air pas très futé à rire tout seul mais il s’en fichait. En plus, mis à part sa petite blague, il y avait autre chose qui avait eu le mérite de le faire rire.

-On ne peut pas dire que tu ais choisi un surnom très original. Et si tu avais eu une bouteille de rhum à la place d’un crochet à disposition le jour où tu as perdu ta main, tu te serais appelé comment ? Cela dit, une bouteille de rhum greffée sur le bras, ça peut être pratique, t’es sûr de toujours en avoir sur toi.

Nouvel éclat de rire. C’est pas bien de se moquer. Ouais mais c’était pour la blague, il n’y avait rien de méchant. Un peu d’humour que diable ! Même si certains le regardait en mode « mais il est fou, il va se faire tuer », Sindbad était sûr que Hook savait rigoler. Un marin, un pirate, ça a le sens de l’humour. Et sinon bah tant pis. Ce n’était pas dans ses habitudes de se soucier des conséquences de ses actes. Plus important, il se tourna vers une des filles qui étaient à ses côtés.

-D’ailleurs en parlant de rhum, tu veux bien aller m’en chercher une nouvelle bouteille ? Prends-en même deux, ça fera un peu d’avance.

Et il lui donna quelques pièces qu’il avait gagnées au cours des parties précédentes en ajoutant un clin d’œil charmeur à cette délicieuse créature. La jeune femme rougit en prenant l’argent et alla chercher sa précieuse boisson. Ah que c’était agréable d’avoir de si bonne et serviable compagnie. Sindbad appréciait ce genre de femme. Pas contraignantes, pas d’ennuis, juste de quoi passer un peu de bon temps. C’est pas comme s’il cherchait à établir une relation de couple stable et à long terme. Non, les femmes, c’est bien pour la diversion mais il ne fallait pas que ça aille plus loin. Sinon bonjour les prises de tête. Il reprit à l’intention des personnes à la table.

-Il n’y a rien de pire que de ne plus avoir de rhum à disposition. Et je sais de quoi je parle.

Oh oui il le savait. Combien de fois il s’était retrouvé sur une île sans rhum ? C’était désespérant. Presque autant que son jeu. Mais ça, c’était rattrapable.
C’est bien parce qu’il avait aussi souvent des jeux pourris qu’il était devenu un tricheur de talent.
avatar
Killinours
Messages : 852

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t15-killian-jones-captain
Mar 22 Sep - 21:40


Tous les chemins mènent au rhum ♪♫
"Feat. Sindbad"
Le marin semble passablement vexé que Killian n'ai entendu parler de lui. En tout cas un léger blanc s'installe à cet instant. Mais qu'importe, Killian le remarque à peine, savourant juste l'instant où il pourrait entrapercevoir son adversaire quelque peu déstabiliser. Il semblerait d'ailleurs que son vis à vis n'ait pas entendu parler de lui non plus. Cela dit, il n'en était pas mécontent et en avait un peu rien à faire. En fait il aurait préféré que certaines personne n'ait pas entendu parler de lui, ou du moins, pas en ces termes, cela aurait facilité leurs collaboration. Il faut dire que ses actions n'ont pas aidé et que maintenant il faut réussir à gagner une confiance de manière précaire. Néanmoins, ce genre de relation ambigüe à l'avantage de créer des liens et de baser une relation sur une confiance construite et gagnée plus que sur une première impression trop bonne pour être vraie ou durable. Finalement ré-apprendre à connaitre d'anciens rivaux a du bon aussi.

"Jamais entendu parler."

Killian ne change rien à son attitude, après tout ça l'arrange.

"C'est peut-être pas plus mal comme ça mate. D'habitude ma réputation me précède."

Killian fixe son jeu et observe les joueurs autour de la table, ignorant toujours les regards posés sur lui. Crainte ou mépris, il n'en savait rien. Il faut dire que quand il a quitté Storybrooke il y a peu, il n'était pas vraiment du bon côté et avec toute cette agitation personne n'est vraiment au courant qu'il est de mèche avec les Charming, contrairement à Regina que la ville semble craindre et haïr plus encore que lui-même. Il faut dire que contre la Reine, ils ont un leader d'exception entre Emma et sa mère, sans parler de son père. Ils n'ont pas d'opposants qui les liguent contre lui-même. Et honnêtement il espère ne pas en avoir. Si sa réputation pouvait s'améliorer ce ne serait pas plus mal...

"On ne peut pas dire que tu ais choisi un surnom très original. Et si tu avais eu une bouteille de rhum à la place d’un crochet à disposition le jour où tu as perdu ta main, tu te serais appelé comment ? Cela dit, une bouteille de rhum greffée sur le bras, ça peut être pratique, t’es sûr de toujours en avoir sur toi."

Killian sourit vaguement. Il fixe alors Sindbad droit dans les yeux quelques instant avec un sourire qui ne semblait pas des plus rassurant pour les habitués à priori. Pourtant, Killian n'était pas du genre à s'offusquer pour si peu. Il n'en avait même rien à faire. Il n'avait peut-être qu'une seule main, mais il ne se sentait pas diminué physiquement, et cela lui avait fallu un surnom connu et craint de nombre de personne.

"Si tu veux tout savoir mate, je n'ai pas choisi ce surnom, mais à priori tout le monde semble en être bien informé."

En effet, la popularité ne se mesure pas à tes faits et gestes. A vraie dire, Killian n'est pas connu pour ce qu'il a pu faire en bien ou en mal, tout ce qu'il a fait qui aurait le mérite d'être reconnu n'est pas vraiment ce que les gens retienne. Il n'est connu que pour son statut de pirate et son talent sur les mers et au combats, ainsi que la terreur qu'il inspire après quelques pillages, pour lesquels il n'a pas été si violent. En vérité il est surtout connu dans cette contrée à cause d'une histoire sur sa personne.

"Pour ce qui est de la bouteille de rhum, j'ai peur qu'elle ne m'ait pas été des plus utiles, et puis, il aurait fallut la remplir constamment, n'imaginez-vous pas que cela aurait été lassant ? Je préfère encore en prendre une neuve !"

Killian répond sur un ton ironique et amusé en levant vaguement son verre qu'il descend alors d'une traite. Le capitaine regarde alors ces cartes l'air un peu pensif. Heureusement qu'il est là pour se changer les idées, parce que ce n'est pas très réussi. Il faut dire que les choses ont pris un tournant assez inattendu qui a tendance à l'énerver. Il n'a pas que ça à faire que de se poser des questions stupide sur le pourquoi du comment...

Alors que l'homme en face de lui demande à une des demoiselles d'aller lui chercher une autre bouteille, Killian le fixe avec un air presque accusateur ironique.

"Ce n'est pas vraiment gentleman mate."

Comme s'il était lui-même gentleman. Oui plutôt en fait. Clairement le marin voyait la jeune femme comme une conquête d'un soir, ce qui ne manque pas de lui rappeler les paroles de David concernant sa fille. Il semblerait que ce temps là soit du passé pour Killian, même si s'était sans doute au damne de nombreuses femmes d'ailleurs. En tout cas une chose est sûre c'est que le style mauvais garçon plait, et que Killian n'est pas désagréable à regarder, et qu'il en est parfaitement conscient. Il descend un autre verre de rhum.

"Le rhum rend les gens ivre et l'ivresse fait mauvais genre."

Killian regarde son verre d'un air vide et pensif avant de poser son regard sur l'homme aux tatouages.

"Tolérez-vous le mauvais genre ? Vous parlez d'aventures en mer, vous devez avoir un équipage. Le jugez-vous digne de faire voile sous votre commandement ?"

Le rhum n'est pas une boisson noble. Ce n'est pas quelque chose que Killian respecte. D'ailleurs, il semblerait que personne n'aime vraiment cet aspect de sa personnalité. Il n'en est pas fier, mais ça lui permet de tenir. Aussi bien physiquement quand le froid et la fatigue vous pèse, que mentalement quand les choses semblent aller au plus mal. C'est un peu la voie de la facilité. Voilà quelques temps qu'il règle ses problèmes ainsi. Après tout, ça ne peut pas faire de mal... De ce qu'il dit.

"Il n’y a rien de pire que de ne plus avoir de rhum à disposition. Et je sais de quoi je parle."

Killian soupire vaguement et sourit d'un air posé et assuré, bien que légèrement agacé par son addiction qui pourrait être problématique, addiction qui ne risque pas de s'arranger à priori.

"Je ne vous le fait pas dire mate."






avatar
Le Blaireau des Sept Mers
Messages : 270

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t34-du-rhum-des-femmes-et
Dim 11 Oct - 14:25

-Jamais entendu parler.
-C'est peut-être pas plus mal comme ça mate. D'habitude ma réputation me précède.

Ouais, et au vu des regards flippés et de l’atmosphère, ce ne devait certainement pas en être une bonne, de réputation. Le pauvre. C’est tout de même plus fun quand tu arrives dans une taverne et que tout le monde t’acclame et te supplie de raconter ta dernière aventure. C’est la fête, il y a du bruit, tout le monde s’amuse, c’est cool quoi ! Avec une mauvaise réputation, tu arrives dans cette même taverne et…bah silence complet, ambiance toute pourrie, c’est vraiment pas marrant. La vie ne devait pas être drôle tous les jours. Enfin, ce n’était pas son problème et tout le monde ne partageait pas forcément son point de vue. Enfin bref, il reprit la parole en rigolant gentiment de son infirmité, ce qui, certes, n’est pas de plus poli, mais bon.

-On ne peut pas dire que tu ais choisi un surnom très original. Et si tu avais eu une bouteille de rhum à la place d’un crochet à disposition le jour où tu as perdu ta main, tu te serais appelé comment ? Cela dit, une bouteille de rhum greffée sur le bras, ça peut être pratique, t’es sûr de toujours en avoir sur toi.

Haha ! Qu’est-ce qu’il se trouvait drôle. Même s’il était tout seul à rire. Le pirate le regardait dans les yeux d’un air plutôt sérieux, regard que Sindbad n’eu aucun mal à soutenir le plus naturellement du monde.

-Si tu veux tout savoir mate, je n'ai pas choisi ce surnom, mais à priori tout le monde semble en être bien informé.
-Ouais, ça se voit.

Dit-il en regardant vaguement les gens dans les environs qui recommençaient à peine à vivre leur vie dans leur coin. Mais son regard retomba sur ses cartes. Décidément, il ne pouvait pas garder ça en main, il fallait changer un peu la donne parce qu’à ce stade… Enfin, rien sur son visage ne le trahissait. C’était tout de même la base du poker et il l’avait assimilé à merveille.

-Pour ce qui est de la bouteille de rhum, j'ai peur qu'elle ne m'ait pas été des plus utiles, et puis, il aurait fallut la remplir constamment, n'imaginez-vous pas que cela aurait été lassant ? Je préfère encore en prendre une neuve !
-C’est vrai, et puis pour remplacer une main, c’est pas ce qu’il y a de plus pratique, en effet. Mais au moins, ça dépanne en temps de crise.

Et en parlant de temps de crise, il envoya une jolie demoiselle lui chercher une nouvelle bouteille. Là pour le coup, il pouvait consommer autant qu’il le voulait, alors autant en profiter. Ceci dit, sa façon de faire n’avait pas l’air d’être au gout de tout le monde.

-Ce n'est pas vraiment gentleman mate.

Ooooh Gentleman, tout de suite les grands mots. Non, Sindbad n’était pas un gentleman, et il ne cherchait aucunement à le devenir. Dans sa tête, c’était des gens à mourir d’ennuis, qui boivent dans des VERRES en levant le petit doigt. Même si ça doit être très drôle à regarder, ce n’était pas du tout son genre. Mais pour le coup, Killian devait plutôt faire référence à son manque de respect envers la gente féminine. Ce qui était tout à fait faux, Sindbad respectait les femmes… en tant que moyen de divertissement. Et puis bon, ce n’est pas manquer de respect que de demander gentiment qu’on aille lui chercher une bouteille. Et puis, c’était lui qui avait payé. Enfin, si on veut être tout à fait honnête, c’était le type assit à deux tables plus loin avec une barbe qui avait payé mais ça, il n’y avait que lui qui le savait.

-Qu’est-ce que tu veux ? On ne se refait pas !

Et oui, Sindbad était Sindbad, et ça risquait de rester comme ça. Il s’aimait tel qu’il était, tout le monde ne pouvait pas en dire autant. Et il avait également du succès auprès des femmes, alors il n’avait vraiment aucune raison de changer. D’ailleurs, la demoiselle revint avec les deux bouteilles en mains. Elle en posa une sur la table et tendit l’autre à Sindbad, qui la prit avec joie et commença à boire sans plus attendre.

-Le rhum rend les gens ivre et l'ivresse fait mauvais genre. Tolérez-vous le mauvais genre ? Vous parlez d'aventures en mer, vous devez avoir un équipage. Le jugez-vous digne de faire voile sous votre commandement ?

Sindbad avala sa dernière gorgée de travers et se mit à tousser à plusieurs reprises. Non, ce n’était pas du tout à cause de cette question sur son équipage, mais pas du tout, qu’allez-vous donc imaginer ? C’était un pure hasard s’il avait avalé de travers à ce moment-là… oui, bon, peut-être pas totalement. Sa toux se calma rapidement et il reposa la bouteille sur la table. Son équipage, hein ? Oui, c’est vrai que c’était logique de penser qu’il en avait un. Le hic, c’est que…bah…là, pour le coup il n’en avait pas…enfin il n’en avait plus… ouais, ça c’était encore mal terminé cette histoire. Ceci dit, il n’avait aucune preuve qu’ils soient tous morts. Il ne les avait pas croisé ici, à Storybrooke, mais peut-être étaient-ils encore dans leur monde d’origine, quelque part…et libres avec un peu de chance. En tout cas, c’était tout ce qu’il leur souhaitait.

-Eh bien on va dire qu’on s’est un peu perdu de vue et le fait que j’ai atterrit ici n’aide pas vraiment aux retrouvailles. Mais c’étaient tous de braves hommes.

Enfin presque tous, si on considère la totalité des hommes qui avaient été sous son commandement. Il y avait bien eu cette fois où son équipage avait fait voile sans lui… il s’était bien fait avoir. Mais bon, il était jeune, à l’époque, et ce n’était plus jamais arrivé par la suite. Sur ces pensées, il but de nouveau un peu de rhum avant de dire :

-Il n’y a rien de pire que de ne plus avoir de rhum à disposition. Et je sais de quoi je parle.
-Je ne vous le fait pas dire mate.

Allez et encore un peu de rhum pour la route. Et oui, avec Sindbad, les bouteilles n’ont pas une espérance de vie très élevée. C’est encore plus court que celle de ses navires, c’est pour dire. Mais bon, pas de pensés déprimantes. Pourquoi déprimer alors qu'il était là, dans cette taverne, entouré de jolies filles, une bouteille de rhum à la main et un jeu de carte dans l'autre. D'ailleurs, c'était à lui de parler. Il avait un jeu affreux. N'importe qui se serait couché avec un jeu comme celui-là. C'est exactement pour cela... qu'il doubla la mise ! Allez un peu de challenge ! De toute façon, il avait déjà gagné bien assez d'argent, il pouvait bien prendre le risque d'en perdre. Et de toute façon, il ne comptait pas garder son jeu tel quel, hein, il fallait pas déconner. OK, il faut prendre des risques, mais pas se suicider non plus. J'veux bien sauter du haut d'une falaise, mais seulement s'il y a de l'eau en dessous et que ce ne soit pas assez haut pour le tuer. Enfin il disait ça, mais une fois, il avait eu une mauvaise expérience impliquant justement une falaise et une armée de cannibales. Ouais, on va pas en parler.

Tout ça pour dire que lorsque ce fut son tour, il doubla la mise en rajoutant plusieurs pièces au centre de la table, là où se trouvait les mises déposées par les joueurs précédents. Puis il se laissa aller contre le dossier de sa chaise, l'air satisfait.

Y a pas à dire, la vie à terre, ça a ses avantages.



Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marchens Destiny :: Storybrooke :: Centre Ville :: Le Rabbit Hole-