FAQAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

What's wrong with me ? | Ft Belle

avatar
Messages : 37

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t362-ahimsa-shankara-si-l
Mar 30 Aoû - 18:24

What's wrong with me ?
Ft Belle

« Court Bagheera, court comme si c’était le dernier jour de ta vie… Fuit, comme tu n’as encore jamais fuit, et tu sauras ce que c’est, d’être la proie et non le prédateur. »

J’avais entendu ces mots il y a bien des années. Ils avaient été prononcé par Kaa, une personne pleine de sagesse de qui je m’étais fait un allié. Il en allait de même pour Baloo et pour la meute de Akela. Nous formions une sorte de conseils et nous prenions donc les décisions quant à la jungle. Cette petite politique avait été mise à mal par le retour de Shere Khan coïncidant avec l’arrivée de Mowgli. En effet, cet être que j’avais recueilli voyait sa vie mis à mal par celui qui fut naguère mon frère et mon élève. Aujourd’hui… Rien n’était pareil. J’avais traversé un portail qui m’avait envoyé directement dans cette ville. Mowgli était introuvable, et j’étais persuadé que Shere Khan m’attendais quelque part, tapis dans l’ombre. Mais pour l’heure… Ce n’était pas lui qui me forçait à fuir. C’était ces hommes armés de fusils. « Une bête rôdait », ils l’avaient tous vu et étaient bien décidé à s’en débarrasser, cette bête c’était moi. Pourtant quand j’avais croisé Daemon, un humain chevauchant une bête de métal, il n’avait pas donné l’impression d’en vouloir à ma vie… Je fuyais les hommes, le pelage hérissé. Je m’étais bien rendu compte que la nuit, ma malédiction reprenait ses droits. Humain le jour, panthère la nuit. Là était mon fardeau. Les rumeurs s’étaient rependus comme une traînée de poudre, me forçant à changer de cachette chaque nuit. Cela faisait en tout 3 nuits que je dormais à peine 2 heures, je me rattrapais la journée en dormant sur un banc. J’avais trouvé une cachette parmi de vieux cartons dans une ruelle, mon passage avait suffi à faire feuler les chats de gouttière avant de les mettre en fuite, et j’avais donc caché ma masse impressionnante derrière cartons et autres poubelles, me couchant à même ce sol que je répugnais tant. J’avais vécu avec honneur dans ma jungle, et me voilà réduit à me cacher derrière les déchets des autres pour pouvoir espérer survivre. C’était vraiment dégradant. Mais il fallait voir le bon côté des choses. D’une part… J’avais connu pire, oui j’avais vécu des jours terribles lorsque j’étais esclave, et d’une autre part… J’étais en vie et en bonne santé. Cette rengaine tournait en boucle dans ma tête. Je fixais l’obscurité, dans l’espoir de ne voir personne arrivé, mon pelage sombre me permettant un minimum de camouflage nécessaire à une certaine forme de survie. Mais bien sûr… Rien ne se passe jamais comme on l’espère. Quelqu’un s’approcha de ma cachette. Et je savais très bien que ce n’était qu’une question de temps avant qu’elle ne me découvre. J’étais tellement plaqué contre le mur que j’aurais presque pus m’y fondre…

« Ne tirez pas s’il vous plait, je ne vous veux aucun mal, je le promets… Alors s’il vous plait, ne faites pas quelque chose que je pourrais regretter par la suite… N’ayez pas peur… »

Allez dire ça alors que la personne s’apprêtait à tomber nez à truffe avec une panthère d’une bonne centaine de kilos, je m’approchais d’une démarche féline, sortant des cartons avec toute la fierté dont pouvait se draper les félins dans les pires circonstances… Puis m’asseyant sur mon arrière train juste sous le nez de la demoiselle, car s’en était une, inclinant légèrement ma tête à son intention, une façon de la remercier de ne pas m’avoir tiré dessus, même si je dénotais tout de même l’absence de cet engin de mort entre ses frêles mains, entourant mes pattes de ma queue qui battait un rythme inconnu de tous.


avatar
Messages : 94

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t488-belle-l-french
Dim 4 Sep - 16:58


Belle avait entendu toutes les rumeurs sur la présence d'une bête dans les environs, mais l'absence de corps mangeait, ou de disparition, lui rappelait assez le yaoguai qu'elle avait chassé dans le monde enchanté. Il avait juste était maudit par une sorcière, et courut dans tous les sens espérant que quelqu'un comprenne qu'il était simplement envouté. Il avait eu de la chance de tomber sur Belle, qui avait compris son message, et l'avait aidé à redevenir humain. Si il était tombé sur d'autres chasseurs, le pauvre prince Philippe aurait finit couvert de ... flèches, ou de coup d'épées, de haches ou dieu sait quoi d'autres. Et puis la présence de cette bête, lui rappeler aussi Ruby, et ce qui lui était arrivé quelques semaines plus tôt. Les nouveaux arrivants devaient aussi s'adaptait à une magie étrange à Storybrooke.  Aussi, elle décida bravement de partir elle aussi à la recherche de la créature, pour lui venir en aide.

Elle avait étalé une carte de la ville sur une table dans la bibliothèque, et avec une petit croix, indiquait les liens où on était supposé avoir vu la bête, toujours la nuit d'ailleurs. Ce qui indiqué à Belle que le reste du temps, il devait être un être humain ordinaire. Ce repérage, l'aida à comprendre comment la créature se déplaçait, elle semblait éviter les grandes rues bien éclairés, et où du monde se promenait. Ce qui ne laissait que les petites ruelles dans le bas de la ville, et la forêt et campagne aux alentours. La jeune femme décida de commencer par les ruelles, ce soir. Elle irait peut-être dans les bois plus tard, et sans doute pas toute seule. David, ou Blanche pourraient venir avec elle. La jeune femme sortit de la bibliothèque et la ferma à clef et commença à se rendre dans les petites ruelles.

Au bout d'une heure de cherche, elle soupira de découragement, ce n'était sans doute pas ce soir qu'elle trouverait la créature. Belle décida de rentrer chez elle, enfin peut-être un petit coucou à Rumple, elle n'était pas loin de chez lui. Alors qu'elle marchait dans une petite ruelle, une voix profonde, et grave ce fit entendre. La jeune femme se figea et attendit de voir ce qui allait se monter. Elle vit apparaitre une panthère géante face à elle. Autant dire qu'elle n'en menait pas large, mais elle ne semblait pas vouloir lui faire du mal. Belle s'approcha pour caresser l'animal, enfin l’être magique. Quand un rayon de lumière de braqua dans leur direction, elle était encore loin, mais des cris commençaient en retentir en criant, il est ici.

"Venez" fit Belle en commençant à courir dans la direction opposée, espérant que la créature la suivrait, et éviterait de se jeter dans les pieds des chasseurs et de leurs armes. Elle prit la direction de la bibliothèque.
avatar
Messages : 37

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t362-ahimsa-shankara-si-l
Dim 11 Sep - 12:29

What's wrong with me ?
Ft Belle




L’être qui avait pénétré la rue n’était autre qu’une jeune femme. Elle ne semblait pas rassurée ni même armée. Bon l’un des deux était un bon point. L’autre l’était moins. Si elle criait j’étais fichus. Elle s’approcha et je me figeai, comme si j’étais fait de pierre. Elle posa sa main sur mon pelage. Mes yeux se fermèrent instantanément alors que ma face venait se coller contre cette main rassurante et fraîche. Je rouvris les yeux, la pupille de ces dernières se fit rectiligne alors que je captais une lumière au loin, quand à mes oreilles, elles n’étaient pas inutiles, elles percevaient les pas des hommes s’approchant. Peut-être bien six ? Sept ? Non… Six. Ils m’avaient vu, je le savais. Je le savais très bien. La voix de la femme claqua dans l’air, m’enjoignant de la suivre, ce que je fis, bien trop heureux de m’éloigner de la folie ambiante des hommes, le pelage ébouriffé, je la suivais telle une ombre dans la nuit, mes pas étaient étouffés par mes coussinets, les personnes extérieures auraient pus croire que je pourchassais la demoiselle dans le but de la dévorer. Je remontais jusqu’à sa hauteur, trottinant à ses côtés bien que je ne sois encore qu’à une vitesse de croisière. Quatre pattes c’est toujours plus rapide que deux… Elle me mena devant un bâtiment alors que les voix se faisait entendre au loin. La course était lancée. Les chasseurs en avaient après nous. J’avais appris à connaître leur arme dont j’ignorais encore jusque très récemment l’existence. Car ici… Ce n’était plus les lances et les épées qui fonctionnaient, mais ces étranges choses qui lançait des projectiles meurtriers. C’était sans honneur, mais qui s’intéressait à l’honneur de nos jours ? Tant de monde l’avait renié… Et ainsi, en un clin d’œil, nous nous retrouvions à l’intérieur du bâtiment, dans un certain cocon de sécurité, l’odeur de vieux papier m’emplit les narines alors que je me tournais vers elle.

« Merci de votre aide… Laissez-moi me présenter demoiselle : on m’appelle Bagheera. Excusez du grabuge provoqué… Il est purement involontaire… »

Oui, CERTES, Daemon m’avait prévenu. Les hommes ne seraient pas tous comme lui dans ce pays, mais j’étais loin de me douter de la chasse à l’homme que cela allait provoquer. Je levais la truffe, regardant le plafond de l’endroit, avant de chuchoter :

« Mais… où sommes-nous ? Quel est cet endroit ? Un temple de la connaissance ? »

Je ne bougeais pas, restais figé sur place telle une statue, ne souhaitant pas effrayer la demoiselle. Avoir une panthère face à soi était une chose, la voir s’agiter sous son nez en était une autre. Et je le savais fort bien. Envers et contre tout, une part de moi restait humaine. Et je savais pertinemment l’effet que j’étais susceptible de provoquer. J’étais l’étrangeté, j’étais l’animal « sauvage » et mangeur d’homme. C’était l’image qui nous était alloué, à nous, grands félins. Ma voix profonde se fit hésitante.

« Je n’ai besoin d’une cachette que de nuit… Le jour je reprends forme humaine, c’est plus facile de passer inaperçu… »


avatar
Messages : 94

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t488-belle-l-french
Mer 28 Sep - 17:06


L'étrange duo composé d'une jeune fille et d'une grosse panthère arriva tant bien que mal à la bibliothèque. Ils avaient du faire des détours pour éviter les chasseurs dans les rues de la ville. Belle ne comprenait pas trop ce désir de chasser avant de savoir, depuis qu'elle avait sauvé le Prince Philippe de cette malédiction qui l'avait transformé en Yaoguai, elle faisait trés attention avant de juger sans preuve. Le duo venait donc de franchir les portes de la bibliothèque et la jeune femme referma la porte à clef derrière elle, on ne sait jamais une chasseur peut entrer et tirer sur la créature avant de poser des questions. La panthère se tourna vers elle, et se présenta sous le nom de Bagheera. Évidemment, la jeune femme aurait dû y penser tout de suite en voyant une panthère noire comme elle.
"Euh ... enchantée, moi c'est Belle" fit-elle en fronçant les sourcils, ils devaient être parmi les nouveaux arrivants, sinon il aurait subi ses transformations en même temps que Ruby, d'ailleurs, ce serait bien de les présenter l'un à l'autre, ils pourraient sans aucun doute se comprendre et s'aider mutuellement.

Bagheera demanda où ils se trouvaient, un temple de la connaissance, Belle fit un petit sourire à cette idée, c'était un peu ambitieux de parler de sa modeste bibliothèque en ses termes.
"Non ce n'est qu'une bibliothèque, là où on rassemble les livre pour que les gens puissent les lire. Vous pouvez rester ici, jusqu'à demain matin. Est-ce que vous transformer toutes les nuits, où certaines nuits?" demanda la jeune femme, elle pouvait sans doute l’accueillir cette nuit sans souci, mais peut-être que les autres nuits seraient un peu plus compliquée. A moins qu'il aille dans le souterrain qui se trouve sous la bibliothèque. Ce serait sans doute la meilleure cachette possible pour lui, et qui sait avec Ruby. Une tanière pour tous les deux, se serait bien romantique, quoique un loup et une panthère s'étaient assez bizarre. Belle secoua sa tête, elle était bien trop romantique.
"Nous pourrons sans doute mieux parler demain alors, parce que pour tout vous avouez, c'est assez étrange de voir une panthère parlait, même dans notre monde" fit Belle un peu désolée de confesser cela, d'un autre côté, elle avait vu des choses tout aussi étrange, et elle avait finit par s'y faire. "Mais bon je finirais sans doute par m'y faire" ajouta-t-elle avec un sourire.

"Cela vous ennuie, si je reste avec vous, jusqu'à demain matin?" demanda la jeune femme, qui n'avait pas trés envie de ressortir avec tous ces gens armés dehors, étrange tout de même de préférer rester avec une grosse panthère, qu'avec des êtres humains. Belle s'avança vers le fond de la boutique pour s'installer sur un canapé, entouré par des cousins, un coin que la jeune femme avait aménager pour permettre aux gens de s'installer pour lire, et aussi pour accueillir les classes d'enfants. Elle ne passait pas du tout, que cela finirait par devenir un coin pour qu'une panthère puisse dormir. Belle se pencha et trouva un livre sous le canapé, c'était un conte de fée sur la Belle au bois dormant.
"Est-ce que vous voulez que je vous lise une histoire?" proposa la jeune femme avec un sourire.
avatar
Messages : 37

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t362-ahimsa-shankara-si-l
Ven 28 Oct - 9:22

What's wrong with me ?
Ft Belle


Je lui fis une profonde révérence féline, ayant remarqué qu’elle avait refermé la porte à clef derrière elle, plein de gratitude envers cette jeune femme assez maline pour ne pas se lancer dans une chasse au fauve sans preuve de la culpabilité du dit fauve… D’ailleurs, j’avouais ignorer de quoi on m’accusait. Je hochais la tête à son adresse.

« Belle… Moi de même. »


Mon regard glissa sur la structure, ce dernier effleurant le moindre recoin, cet endroit sentait le livre plus ou moins ancien, mais aussi le mystère. J’avouais être curieux. Un peu tout me fascinait ici, bien que je ressente une mélancolie sans borne. Ici tout était sympathique, a part les chasseurs qui me collait au train. La forêt me manquait, et j’étais toujours à la recherche de l’enfant que j’avais recueillis, en ignorant si Shere Khan nous avait suivis. Mais je continuais mon petit chemin, inlassablement. Je regardais la jeune femme, curieux.

« Une « Bibliothèque »… D’accord ! Donc c’est ce qui s’apparentait chez nous à un « temple de connaissance » nous stockions tout notre savoir au sommet d’un phare… Je suis sûr que l’endroit vous aurait plu ! »

Je penchais à nouveau la tête, lui offrant un sourire purement félin, ce qui est, il faut l’avouer, assez étrange.

« Je vous remercie pour votre gentillesse. En réalité… Il semble que ma malédiction ait été modifié à mon arrivée ici. Je reprends forme humaine le jour, et toutes les nuits, je reprends ma forme de panthère. Enfin… C’est un assez grand changement, je viens de passer plus de 25 ans dans la peau d’une panthère jour et nuit… C’est un grand changement ! »

La demoiselle eut la franchise de m’avouer que de converser avec un animal était étrange. Je ne pouvais que la comprendre… C’était une réaction presque rassurante ! Enfin… Elle n’était pas encre choquée au point de me tirer une balle entre les deux yeux. Je fis preuve de compassion envers elle, hochant la tête.

« Je comprends, ne vous en faites pas… Alors nous discuterons demain ! Aucun souci. »

Elle avait l’air de se sentir mal à l’aise de m’annoncer ce genre de chose, mais bon… Je pouvais comprendre que ça pouvait faire un choc… Après, c’était le tout de s’y habituer ! Enfin… Personnellement ça ne me choquais plus, j’avais passé plus de 25 ans sous forme d’animal, à communiquer avec mes pairs pour gérer « la jungle » sans se laisser envahir par ce côté bestial qu’on avait tous au fond du cœur. Pour moi… La communication était devenue essentiel pour montrer aux autres que je n’étais pas qu’une bête sauvage. J’avais la parole, la culture, et j’usais de ma brutalité, de ma bestialité qu’en extrême nécessitée. J’étais assis bien droit, et je regardais la jeune femme sans rien dire de plus. Encore longtemps après cette entrevue, je m’accrocherais sans doute à ce côté « humain ». Je m’y agripperais avec tout autant de force. Mais je respectais son choix et sa demande. Hochant la tête lorsqu’elle me dit qu’elle s’y ferait, un jour. Elle me demanda ensuite si cela me dérangeait si elle restais ici, je tournais la tête vers la porte de la bibliothèque.

« Vous êtes ici chez-vous… Et il serait dommage de se prendre un projectile perdu, je ne prendrais pas trop de place ne vous inquiétez pas. »


Je m’installais au sol. La moquette était douce sous moi, ça changeait du tapis de feuille et d’humus, du froid et de la pluie. Je me tournais en boule, m’installant confortablement, museau sur mes pattes avant, effleurant du regard la jeune femme. Mon regard… Certains soufflaient qu’il faisait peur, d’autres qu’il recelait la sagesse. Moi… j’ignorais ce qu’on pouvait voir dans mes yeux… Et je ne cherchais pas à le savoir. Elle me proposa une histoire et je penchais la tête, curieux.

« Hé bien… C’est si gentiment proposé… Pourquoi pas. »


J’étais aux aguets, j’avais peur que mes poursuivant ne s’en prennent à elle parce que elle me cachait. Je pense que je n’allais dormir que d’un œil cette nuit, mais demain… Oui demain tout irait mieux.



avatar
Messages : 94

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t488-belle-l-french
Dim 13 Nov - 17:04


Belle se rendit dans un des rayons de sa bibliothèque et posa la main sur le livre de la jungle, il lui avait dit s'appelait Bagheera, et il n'y avait que de cette histoire dont il pouvait venir. Elle hésita à prendre le livre en main pour le lui lire. Mais elle préféra en prendre un autre. Tout comme elle, il n'avait peut-être pas envie de savoir comment son histoire et celle de Mowgli avait pu être raconté dans ce monde sans magie. Elle prit donc un autre conte de fée. Elle revint vers la créature et s'installa non loin d'elle, sur des cousins et ouvrit le livre sur la première page, et se mit à lire l'histoire. C'était un petit conte trés simple sur l'histoire d'une étoile de mer et d'un petit requin, elle doutait de les voir un jour arriver à Storybrooke.  

L'étoile de mer et le petit requin.
Il était une fois une petite étoile de mer qui rêvait de s'amuser avec ses amis, mais tous lui répondait la même chose.
"Tu es collée sur ton rocher, tu ne peux même pas nager" lui disait le poisson clown, ou la tortue de mer.
La petite étoile de mer était vraiment triste, elle demandait toujours de jouer avec elle, mais personne ne voulait, car elle ne bougeait pas de son rocher, elle ne pouvait pas aller anger avec les autres poissons. Elle était condamnée à rester sur son rocher silencieux.

Un jour, des centaines de poissons passèrent trés vite devant elle. Et un petit requin s'arrêta à sa hauteur.
"Tu ne sauves pas?" lui demanda le petit requin. Personne ne veut jouer avec moi, tout le monde s'enfuit." expliqua-t-il avec beaucoup de tristesse. La petite étoile de mer, lui expliqua qu'elle était coincée sur son rocher. Le requin réfléchit.
"Tu n'as qu'à te coller sur mon dos, et on pourra jouer ensemble.

La petite étoile de mer monta sur le dos du requin, et tous les deux nagèrent et se mirent à jouer, heureux de s'être, d'avoir trouver un ami.

FIN.

Belle venait de lire ce petit conte de fées tout simple, mais qui lui plaisait bien car, elle montrait qu'il y avait toujours quelqu'un pour être amis avec soi. Mais il fallait trouver la bonne personne. Elle ne savait pas du tout ce que Bagheera avait pu penser de cette histoire, au milieu de la jungle, il n'avait peut-être pas rencontrer de requin, ou d'étoile de mer, et n'avait donc pas tout compris.
"Qu'en penses-tu?" demanda la jeune femme dans un sourire, impatiente de savoir ce qu'il pouvait penser de son histoire. Même si ce n'était pas elle, qui l'avait écrite. La jeune fille avait prévu d'autres histoires plus longues pour les tenir éveiller toute la nuit, si il faut.
avatar
Messages : 37

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t362-ahimsa-shankara-si-l
Dim 8 Jan - 19:26

What's wrong with me ?
Ft Belle

La tête posé sur mes pattes avant, j’attends, ma queue se balançant doucement au grès de mes pensées. J’étais ici depuis quelques jours déjà… Et j’étais déjà pourchassé par une horde en colère. Comment j’allais faire pour m’en sortir ? J’étais déjà sauf la journée, lorsque ma malédiction ne faisait plus effet. Avachit sur le tapis, un bâillement m’échappa alors que je lissais un peu ma fourrure d’un coup de langue. C’était pas parce que j’étais hébergé que je devais paraître infréquentable. Je finis par fermer les yeux, juste le mouvement de ma queue et de mes oreilles laissait entrevoir que j’étais encore éveiller. Encore que… Sous cette apparence, j’avais tendance à rêver plus que d’accoutumé. Je me laissais bercer par son histoire parlant d’un requin et d’une étoile de mer. J’avais déjà vu des étoiles de mer. Mon tout premier maître avait eut une collection d’étoiles de mer séché, je me rappelais l’aspect rêche et dure qu’elle avait. Mon maître m’avait expliqué que dans l’océan elles avaient un autre aspect. Quant aux requins… Je n’avais pas ouïe grand-chose à leur sujet, puisque je n’avais pas pris la mer souvent. J’avais le mal de mer… Je restais les griffes plantés dans le bois, la fourrure toute ébouriffée, je croyais peut être que la mer allait reculer, en proie à une terreur sans pareil face à un gros chat de ma carrure. La jeune femme racontait bien les histoires, on se retrouvait plongé dedans. Un ronronnement de contentement m’échappa un instant, alors qu’un souvenir refit surface. Alors que j’étais jeune, ma mère me racontait souvent des histoires, les contes qui se soufflaient depuis les temps immémoriaux de bouche à oreille autour du feu. La petite demoiselle me demanda alors ce que j’en pensais.

« Hé bien… c’était une bien belle histoire et pleine de sagesse. Je l’ai apprécier. Il faut toujours tirer les leçons des histoires. »


Je pris une mine songeuse. Avant de contempler les rangées de livres.

« Là d’où je viens… On se racontait des histoires au coin du feu. Le feu c’était le seul moyen de se réchauffer au cœur du désert. En as-tu d’autres ? Cela fait… Si longtemps, que personne ne m’a régalé de belles histoires.»

Dans la jungle… Il ne me restais que le danger, la mort… La violence… Trop de mauvaises choses. Trop d’insécurités malgré la petite coalition que nous avions formés.

« Le monde au dehors est tellement dangereux… »


Comme pour prouver mes dires, quelque chose frappa à la porte. Une main, trois coups distincts, puis trois autres. Bien trop forts pour être amicaux… n’est-ce pas ? Ou était-ce un geste inquiet d’un des habitants, sachant pertinemment que la petite donzelle traînait non loin de l’endroit où rôdait la bête. Je regardais la demoiselle avec un sentiment de panique dans le regard. Que faire ?!

avatar
Messages : 94

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t488-belle-l-french
Sam 14 Jan - 18:41


Belle venait de terminer son histoire, elle n'était pas sure qu'une panthère puisse connaitre un requin ou une étoile de mer, mais peu importe, le plus important est qu'on pouvait toujours trouver un ami, et qu'il ne faut pas avoir de préjugés sur les gens. La jeune femme hocha la tête et sourit quand il la remercia de son histoire, même si ce n'était pas elle qui l'avait écrite, il y en avait plusieurs qu'elle pouvait lui raconter. C'est vrai qu'autour d'un feu de camp, ça devait être agréable de se raconter des histoires, et c'était aussi le seul moyen pour eux de se souvenir du passé. Elle voyait pas vraiment comment avec leurs petites pattes, les animaux pouvaient écrire. Belle hocha la tête et se leva pour reposer ce premier livre et en cherchait un autre, elle devrait peut-être prendre une histoire qui se passe dans la jungle, ou un lieu qu'il pouvait connaître. Alors que Belle fouillait dans les étagères, un coup fut donné à la porte. La jeune femme sursauta et se tourna vers la porte. Elle resta un moment figé, sans savoir quoi faire, faire comme ci il n'y avait personne, ou bien aller répondre que tout allait bien.

Finalement, elle se dirigea vers la porte, la personne derrière la porte pourrait avoir l'idée de forcer l'entrée et se retrouver face à Bagheera, et ne serait pas une mince affaire de lui expliquer que l'animal n'était pas dangereux. Enfin si il l'était, mais qu'il ne voulait pas de mal. La jeune femme s'avança vers la porte, et l'ouvrit prudemment de l'autre côté se trouvait un homme armé d'un fusil. Belle ne l'avait pas croisé souvent dans ce monde, ou dans la forêt enchantée, mais il n'avait pas trés bonne réputation, c'était un chasseur capable de tuer sans poser de questions, et sans avoir de remords.

"B'soir P'tite dame! Tout va bien? Une créature rode dans la ville." fit-il d'un ton un peu bourru.
"Ah bon!" répondit la jeune femme, d'un ton crédule et naïf, je n'ai rien vu, il faut dire que je me suis endormi, alors que je lisais..." ajouta-t-elle en remarquant que la lumière était allumée dans la pièce pour qu'elle puisse lire son histoire à Bagheera. Deux autres hommes arrivèrent dans la rue, et appelèrent leur camarade, croyant avoir vu une ombre dans la ruelle adjacente. Le chasseur lui recommanda de fermer sa porte et de se cacher le reste de la nuit. Belle hocha la tête, et referma la porte aprés son départ. Elle soupira avant de se retourner vers la panthère. Elle lui sourit pour la rassurer, le danger était passé.  

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marchens Destiny :: Storybrooke :: Quartier Administratif :: Tour de l'horloge-