FAQAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

My Prince Will Coming soon...perhaps...or not... [Terminée]


Papa Ours
Messages : 57

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 22 Sep - 2:01

Prince Charming
David Nolan

David Nolan, est né à Enchanted Forest où il était berger avant de devenir le Prince Charming. Il est tiré du Conte Blanche-Neige des Frères Grimm où il est le Prince Charmant.
Il semble avoir 30 ans, mais son âge exacte est 58 ans.
Aujourd'hui il est Shérif adjoint à Storybrooke.
Il est Bisexuel et il apparaîtra sous les traits de Joshua Dallas.




Story

Il était une fois...toutes les histoires commencent ainsi. Et celle du Prince Charmant n'est pas différente d'une autre.
Le Prince, n'était au commencement pas plus prince que vous ou moi, il n'était qu'un fils de berger, et le second né. Ses parents étant pauvres, son frère jumeau -James- a été « vendu » à Rumpelstilskin. Il a grandit sans frère, sans même savoir qu'il en avait un. Petit à petit, rongé par le chagrin et la honte, son père s'est mit à boire, et l'a boisson l'a arraché à sa famille...sans vraiment y faire attention, David s'est mis a détester les gens qui boivent pour noyer les problèmes plutôt que de les affronter.
Il a grandit comme berger, auprès de sa mère, sa vie était on ne peut plus simple, mais très prenante. Il n'a jamais songé a devenir autre chose, sa mère était tout pour lui, et partir lui semblait contre nature. Il ne pouvait pas abandonné cette femme qui a avait tant donné de sa personne pour forger l'homme qu'il était devenu aujourd'hui.

Mais on peut dire que sa vie va basculer, ce jour là. Lequel ? Mais le jour où il apprit qu'il avait un frère. Ce jour là, les nuages semblaient avoir décidés de s'accumuler au dessus de leur petite ferme, afin de voiler le soleil et la bonne humeur.
Rumpelstilskin. Il n'oublierait jamais ce nom. Car ce jour là, c'est lui qui a fait basculer sa vie. Sa mère venait de lui annoncer qu'ils n'avaient plus d'argent, et qu'il leur serait très difficile de joindre les deux bouts. Inquiète, elle lui avait même proposé d’épouser une fille de marchand...mais il avait refusé. Il était hors de question qu'on lui impose la femme avec qui il partagerais sa vie. Jamais. Il avait dit a sa mère qu'il trouverait le moyen de les tirer de cette désastreuse situation. Et c'est là qu'il était apparu. Comme un Diable qui sort de boite, comme un cheveux qui vient se poser sur la soupe.
Il y a bien des manière d'apprendre que l'on a un frère qui mène une vie radicalement différente que par la bouche de l'homme le plus tordu du Royaume. Il refusait d'y croire. Et pourtant, il vit sa mère vaciller, sans comprendre. Malgré la tristesse au fond de ses yeux, et la véracité de cette histoire, il avait du mal à y croire. C'était un homme borné et très terre à terre. Il voulait y croire et en même temps, accepter tout cela, c'était se ranger aux idées de ce magicien noir, et prendre la place de ce frère dont il ne savait rien. Il se souvient avoir éprouvé un bouffé de jalousie, à l'encontre de ce frère qui avait eu tout ce qu'il voulait alors que lui et sa mère avait vécu comme des moins que rien toutes ces années. Il en avait voulu à sa mère de lui avoir caché cela. Mais l'on ne peut se venger de quelqu'un qui est déjà mort. D'autant plus lorsqu'on doit prendre sa place, se glisser dans la peau de cet homme qui était une partie de lui tout en étant son exact contraire. Être un prince, il allait devoir apprendre, ce n'était pas inné chez lui. Et pour commencé il devait ôter la vie d'un Dragon, rien que ça. Lui qui ne savait pas tenir une épée. Lui qui ne savait que manier la fourche pour nourrir le bétail. Tu parles d'un guerrier. Il n'avait pas le courage et l'arrogance aveugle de son jumeau. Et malgré les encouragement des gardes qui l'entourait, il ne pouvait être optimiste. Il ne voyait aucune issus favorable a ce combat grotesque. Et pourquoi, lorsqu'on a la foi, lorsqu'on désire plus que tout sauver sa peau, et surtout sauver celle des autres...alors il y a toujours un espoir qui réside quelque part, une toute petite lueur qui peut faire des nous des héros. Et c'est cette lueur qui lui a donné la force de trancher la tête du dragon. Fier de lui, il était rentré au château pour faire face au Roi...mais quelle ne fut pas sa surprise de voir qu'ils avaient des invités, et mieux encore, qu'il était a présent promis à cette femme, Abigail. Pas qu'elle soit laide ou autre, mais ce n'était pas la femme qui faisait battre son cœur. Docile, David n'a rien dit...cependant il croyait en la force de l'amour véritable et quelque part il était certains que ce n'était pas cette femme qu'on avait choisit pour lui. Le Roi avait insisté sur les bienfait de cette alliance entre son royaume et celui du Roi Midas. Et aussi loin qu'il se souvienne, David n'est pas resté sans mot dire face a cette union presque forcée. Mais le roi a su, en lui agitant sous le nez qu'il n'était qu'un pauvre fils de berger, et que son frère était bien mieux que lui dans le rôle du prince...Et que s'il ne voulait pas qu'il arrive malheur à sa pauvre mère, il valait mieux pour lui qu'il fasse ce qu'on lui demandait. La cruauté des hommes, n'avait aucune limite, et David s'était promis ce jour là, de ne jamais devenir comme cela...si un jour il avait un enfant, il serait libre de ses choix, il se l'était juré à ce moment la.

Il avait retrouvé le chemin de la ferme où il avait grandit, pour faire ses adieux à la femme la plus importante à ses yeux à ce moment là. Sa mère lui avait peut-être caché qu'il avait eu un frère, mais ce n'était pas pour le blesser. Et elle avait du terriblement en souffrir. Bien plus que lui. Il ne pourrait sans doute plus la revoir, à présent il devenait un Prince...et un Prince n'a pas a traîner dans une ferme. C'était bien difficile pour lui, de tourner ainsi le dos à sa mère, a sa vie d'autrefois...mais il n'avait pas le choix. Tant que sa mère restait vivante, ça lui suffisait. Elle lui donna une bague, en lui faisant promettre qu'il ne la donnerait qu'à la personne qu'il considérerait comme son âme sœur. Il lui en fit la promesse, et quitta la ferme le cœur lourd.

La route lui semblait si longue. Abigail était bien gentille, mais surtout terriblement agaçante. Elle n'allait jamais s'arrêter de se plaindre. Accroché a sa ceinture, la bague de sa mère, qu'il caressait a travers le velours du tissus, l'aidait a affronté l'ennui et l'agacement que la voix de sa future épouse faisait naître e lui. C'était pire qu'une malédiction que de devoir se marier a une femme qui n'avait aucun intérêt a ses yeux.
Si seulement il pouvait se produire quelque chose pour le sortir de cet ennui...si seulement...

Et il faut croire que le Ciel entendit sa supplication. Notre transports c'était immobiliser en chemin, ce dernier ayant été coupé par un arbre. Nul besoin d'un œil expert pour voir là le piège qui leur était tendu, mais le temps que le jeune Prince le réalise, Abigail criait déjà au voleur. David avait accouru aussitôt pour voir le voleur prendre la fuite. Prenant son courge a deux main, il s'était lancé à sa poursuite, avec une seule idée en tête récupérer la bague que sa mère lui avait offert. Quelle ne fut pas sa surprise en découvrant que ce n'était pas UN voleur, mais UNE voleuse. La surprise de son coté, cette dernière en avait profité pour lui filé entre les doigts, le laissant encore tout ébranlé de cette rencontre fortuite. Son regard le hantais. Il se devait de la retrouver. Pour récupérer le bijoux qu'elle lui avait subtilisé.

Combien de temps est-ce qu'il avait mis a retrouvé la trace de cette voleuse ? Qu'importe...c'était presque devenue une obsession. Et sa surprise fut d'autant plus grande d'apprendre qu'elle était princesse avant d'être voleuse, et que la Reine la recherchait. Ainsi la voleuse de la forêt n'était autre que Blanche-Neige. C'était bien sa veine. Mais il ne laisserait pas tombé pour autant, dusse-t-il employé le chantage pour parvenir à ses fins. Même si, il faut l'avouer, il espérait bien ne pas user de ce moyen mesquin. Et pourtant il l'avait fait, juste pour récupérer cette bague, il y tenait vraiment énormément.
Entre une chose et l'autre, après un échange de paroles et de piques, ils avaient fini par discuter tranquillement, jusqu'à ce que les gardes de la Reine ne les encerclent. Malédiction. Mais il ne pouvait pas la laisser se faire prendre sans rien faire. Pas après tout ce qu'elle lui avait raconté. Alors il l'avait aidé...sans vraiment réfléchir, à échapper aux gardes de la Reine.

Petit à petit l'oiseau fait son nid, et Cupidon lui ne rate jamais un moment pour tirer une des flèches. Ainsi, alors qu'elle venait de l'aider a son tour a échapper aux trolls, passant la bague a son doigts. David ne se souvenait plus vraiment de ce qu'elle avait pu dire, il se souvenait simplement de ce sentiment qui l'avait envahit alors qu'il l'avait vu portant ce bijoux. Il en était certains, c'est cette femme là qui faisait pas battre son cœur et non celle qui 'attendait au château. Mais les bonnes choses ont une fin, toujours. Il récupéra sa bague et leur chemin se séparèrent.

Il avait eu l'espoir que le Roi Georges comprennent ses sentiments, mais non. Ce dernier ne cessa de menaça la vie de sa mère pour que David ploie à ses volontés. Ce qu'il fit, le cœur lourd. L'amour ne devait pas être la raison pour laquelle il laissait sa mère au main de monstres comme le Roi.
Et plus le Temps et plus son cœur se faisait lourd. Il ne pouvait taire ses sentiments plus longtemps, et prit le risque de tout dire à sa future épouse. Il s'attendait à une réaction houleuse, un torrent d'injures...mais rien de tout cela. Il fut même surprit d'entendre qu'il en allait de même pour Abigail, qu'elle ne l'aimait pas plus qu'il ne l'aimait. Ca pour un choc, ça en était un. Il fut alors question de Frederick. Et David jura à Abigail de l'aider a retrouver cet homme qui faisait battre son cœur. Et c'est ce qu'il fit. Peu lui importait les épreuves, il tiendrais sa promesse si cela pouvais lui permettre d'être heureuse, et lui aussi dans le même cas.

~~

Est-il vraiment utile de raconter les nombreuses péripéties qui m'ont à la fois rapprocher et éloigner de la femme qui faisait battre mon cœur. Être Prince n'est pas de tout repos, même n amour. Et cet amour, m'a arraché m'a mère. Mon père, le Roi Georges -je ne le considérait pas vraiment comme mon père, bien que je sache qu'il le soit vraiment- avait sa menace a exécution, et avait ôter a ma mère la vie. Je m'en tenais pour responsable, et bien que je sois capable de le cacher, cela laisse une blessure dans ma chaire qu'il me sera impossible de guérir. J'avais été la cause de la mort de ma mère, simplement pour obtenir l'amour que je désirais.
Long fut le Temps qu'il nous fallut, a Snow et à moi pour récupérer notre royaume et enfin pouvoir nous unir. Mais évidement, il fallait que les astres décident de nous mettre a nouveau à l'épreuve. Le destin, avait prit l'apparence de Regina, la Belle-Mère de Snow...qui nous menaça et nous maudit. Elle avait réussi a gâcher notre jour de bonheur. Mais qu'importe nous allions trouver une solution. Une solution qui ne me plairait pas, et que j'allais regretter tout le reste de ma vie.

Un nom un seul. Rumpelstilskin. Il est a la fois l'homme qui m'a offert une nouvelle vie sur un plateau, et en même temps celui a cause de qui tout cela est arrivé. Je ne voulais pas lui faire confiance et pourtant...je n'avais pas d'autre choix. J'ignore par quel habile moyen, Snow est parvenu a me faire aller dans son sens...toujours est-il que notre enfant, notre fille serait la clé qui mettrait fin à cette malédiction. J'aurais voulu pouvoir oublier tout cela, mais Snow ne me laissait pas se loisir. Et le jour maudit arriva bien plus vite qu'on peut le croire. La naissance de ma fille aurait du m'arracher des larmes de joies. Et pourtant, ce ne fut que des larmes amères. Et c'est avec des regrats immenses que je me séparait d'elle, ne recevant comme cadeau qu'un coup sur le crâne qui me précipita dans les ténèbres.

~~

28 ans. Il était resté dans le noir pendant 28 ans, ouvrant les yeux sur des visages qui ne lui disait rien. On lui souriait, on lui demandait comment il se sentait. Mais il n'avait rien a dire à ces inconnus. Il avait perdu 28 ans de sa vie à dormir. Et pourtant même ce visage qu'il voyait dans le miroir lui semblait étranger. 28 ans, et pourtant il lui semblait encore jeune. C'était étrange. Mais il n'avait pas le temps de penser à tout cela.

Sa vie n'était qu'une succession d’événements décousus et incomplet. Il était attiré par des gens qui ne semblait pas faire partie de sa vie. Il y a avait de nouveau visage, de nouveaux sourires. Il était question de conte de fées, et de personnages, de traîtrises et de malédiction. Il ne comprenait rien a tout ce qui se passait autour de lui. Mais il ne voulait blesser personne, et pourtant c'est ce qu'il faisait. Son cœur n'était que ruines, alors qu'il essayait de se souvenir de tout ce qu'il avait perdu, de tout ce qui clochait dans sa vie.

Il avait fallu que cette jeune femme blonde, nouvellement arrivé, finisse par avoir la foi en quoi, a ce moment là, il ne le savait pas vraiment- pour que tout reprenne son cours normal. Les souvenirs qui affluent, le regard de Snow rempli d'amour. Et les regrets qui viennent retrouvé leurs places. Encore plus lorsqu'on réalise que cette jeune femme blonde de presque trente ans, est le bébé que l'on a « abandonné », dans cet autre monde, le cœur lourd. 28 ans d'une vie qui nous rattrape d'un coup, et qui brise la stabilité de notre esprit. Elle se sentait perdue, abandonnée...malgré tout les efforts de David et Snow pour qu'elle se sente chez elle a Storybrooke. David comprenait ce sentiment, et en même temps il sentait le désespoir de ne pas parvenir a ses faire accepter comme père. Il ne voulait pas s'imposer, il voulait lui laisser le temps. Mais le Temps est assassin, et ronge en secret même le plus solide des hommes.

Mais si l'on croit que mettre fin a une malédiction peut permettre d'être heureux...c'est que l'on est idiot. Ici, a Storybrooke rien n'est normal. Et c'est un en voulant aider la personne qui avait fait tant de mal autour d'elle, qu'il avait de nouveau perdu les personnes si chères à son cœur. Pourquoi est-ce que le destin s'acharnait ainsi sur eux ? Il se posait la question. Les Héros ne pouvaient-ils tout simplement pas être heureux et au calme ? Manifestement non.

Mais lorsqu'une malédiction s'achève, une seconde voit le jour, avec le retour de la magie. Ce n'était une très bonne bonne nouvelle, même clairement pas du tout. Nous allions le regretter amèrement, c'était presque certain.

Pourtant, pas a pas, nous avions réussi a éliminer notre menace. Elle portait un nom : CORA. La mère de Regina, celle a cause de qui tout avait commencé. Cette dernière était comme le Roi Georges, a vouloir décidé de la route que doivent prendre les enfants, ils en oublie de profiter de la vie, et de faire passer le bonheur avant tout. Cela n'effaçait pas le mal que Regina avait pu faire autour d'elle, mais ça la rendait plus humaine quelque part. Mais Cora, n'était pas seule, non. Un malheur n'arrive jamais seul. Le second, portait le nom de Hook. Le Capitaine Crochet, drapant dans sa veste de cuir noir, avait décidé de venir pimenter nos journées. Comme si elles n'étaient pas assez chargées.

~~

Hook. Je parlais de lui. Sa venue n'augurait rien de bon. Que ce soit son apparence, sa façon de parler, sa gestuelle, tout chez lui m'énervais. Il avait le don de me taper sur le système et de faire retentir ma sonnette d'alarme. On ne pouvait pas lui faire confiance. On ne peut pas faire confiance a un homme qui était l'allié de notre ancienne ennemie, un pirate qui plus est. Ce genre de personne n'a pas de figure, la loyauté est un mot absent de leur vocabulaire.
Sa façon de draguer tout ce qui bouge m'insupporte. Il traitait les femmes comme des objets...ou bien était-ce parce qu'il attirait à lui les regards qu'il m'agaçait autant ? Je n'en sais rien. Toujours est-il que, notre nouvelles aventure, on la lui devait. Henry. Nous avions perdu Henry. A cause de lui. On ne pouvait pas lui faire confiance. Et pourtant, il était le seul a pouvoir nous mener là où il se trouvait maintenant. Lui accordé le bénefice du doute, croire qu'il n'avait pas un si mauvais fond que cela...je pouvais le faire ? Oui je le devais. Pour ma famille. Quoiqu'il m'en coûte.

Je ne savais plus vraiment quel tournent allait prendre ma vie. Je voulais tellement pouvoir approfondir ma relation avec ma fille, et mon petit fils. Créer cette famille que je n'avais pas eu le temps de voir se construire et s’agrandir. Hors de question de l'agrandir encore. Même si c'était ce que Snow voulait. Je ne voulais pas. Je m'en voulais encore trop de ne pas avoir pu connaître ma fille...ce serait comme la trahir que vouloir profiter d'un enfant en oubliant qu'elle n'a jamais eu le loisir de recevoir l'amour de ces parents. Mais nous parlerions de cela plus tard.

Ce maudit pirate. Pourquoi donc est-ce qu'il n'y avait que lui pour pouvoir nous amener là où se trouvait Henry ? Comment le savait-il d'ailleurs ? Cette histoire sentait mauvais. Je n'aimais pas ça. J'allais devoir garder un œil sur lui...seulement un œil. Rien de plus. Et si jamais il faisait le moindre geste, je lui collerais mon poing dans la figure pour lui remettre les idées en place.
Neverland. Le Pays Imaginaire. Et Dieu seul sait encore quel autre nom cette île pouvait porter. Cet endroit était bizarre. Elle me faisait froid dans le dos. J'avais l'impression e ne pas avoir le droit d'être ici. Comme si cet endroit m'était interdit.
Je me demandais encore pourquoi est-ce qu'on avait emporté le pirate avec nous. Comme si nous ne pouvions pas nous débrouiller sans lui. Et puis, je ne sais pas, je voyais d'un mauvais œil qu'il tourne autour de ma fille. Elle venait tout juste de perdre Neal, et il passait déjà a l'attaque. Il n'avait vraiment aucune figure...je devais protéger ma fille.

Notre séjour sur l'île ne fut pas de tout repos. Nous avions été attaqué par des enfants. Et nous voilà obligé de rester un peu plus longtemps ici. J'avais l'impression qu'on ne trouverais jamais Henry. Et en plus de cela voilà que j'étais obligé de me coltiné le pirate pour partir en éclaireur. Je me sentais mal. Et je sentais son regard sur moi. Il n'avait rien d'autre a faire ? Son regard me mettais mal à l'aise. C'est comme s'il comprenait une chose que personne d'autre n'avait comprit. Je le fusillais du regard, lui passant devant, alors que sa main se refermait sur mon bras. J'essayais de me dégager lorsque le monde se mit a tourner autour de moi. C'est ses bras qui retirent ma chute. Je voyais trouble. Et pourtant j'essayais quand même de me dégager. Il avait plus de force qu'il laissait croire...ou alors c'était juste moins qui devenait trop faible. Impossible. Mais non...C'était le cas. J'étais blessé. Et manifestement il connaissait ce poison. J'avais noté la lueur triste au fond de ses yeux, alors qu'il me regardait. L'attirant à moi, je lui fit jurer de garder sa langue. Me voilà dans de beaux draps. Je partageais avec ce pirate, le secret de ma santé. Il était beau le prince auréolé de lumière tiens. A faire des cachotteries à celles qui me tenaient en si haute estime. Quel beau prince je faisais.

Mais aussi mauvais qu'il soit, il m'avait sauvé la vie. Je me persuadais que ce geste lui avait énormément coûté pour amoindrir le fait que je lui en devait une. Je lui devais la vie. Et ça ne me plaisait pas. Et c'est aussi grâce a lui que nous avions pu retrouvé Henry...Et même Neal.
Nous avions fait le voyage du retour, et je pouvais sentir son regard sur moi. Mais je faisais tout l'éviter, faire comme si de rien n'était. Je tentais de rester froid avec lui, mais je n'étais pas ce genre d'homme. Et quelque part, je voulais croire qu'il n'avait pas un si mauvais fond que ça. Si c'était le cs pour Regina, ça l'était sans doute pour lui aussi.
Je passais une main sur mon visage, essayant de chasser de ma mémoire les quelques instants ou nous avions été seul. J'avais cette étrange impression que je le regardais autrement que comme un ennemi, ou même un ami. Et quelque part, je refusais de comprendre ce que cela pouvait signifier. Et pourtant, quoique je fasse, quand je fermais les yeux, je repensais sans cesse à cela. Absurde. J'avais une femme, et une fille. Et qui plus est, ma fille semblait attiré par ce maudit pirate. Le destin allait-il cesser de jouer avec moi comme il le faisait ? J'étais fatigué de tout cela. Mais j'allais devoir encore faire semblant.

Faire semblant je savais faire ça. ET c'est même ce que je faisais depuis plusieurs semaines. Je me levais tôt, rentrais tard, sous prétexte que mon rôle de Shérif adjoint était très prenant. J'évitais Snow et ses regards, j’éludais les question de ma fille. Je ne savais pas moi même ce qui n'allais pas chez moi. En fait si je le savais, et cela se rappelait à moi à chaque fois que je voyais son sourire de séducteur. Pourquoi est-ce qu'il était encore là ? Il était lui aussi bloqué a Storybrooke.

Mais la vie d'un héros n'est pas aussi trépidante qu'on le croit. Elle devient même lassante.Car lorsqu'on croit que tout est enfin fini, c'est autre chose qui commence. Quand on croit avoir toucher le fond, on peut toujours creuser plus loin...n'est-ce pas ?


Description Psychologique

Il n'y aura pas de description héroïque, ce n'est pas son genre de monter sur un piedestal pour faire valoir son titre. La simplicité est de mise, même pour le Prince Charmant.

David est un homme -au cas où vous en douteriez, je le rapelle- qui a grandit dans la simplicité, et c'est une chose qui ressort chez lui. Il a ce besoin d'aider les autres, comme les autres ont su l'aidé lorsqu'il en avait le plus besoin. Tendre la main, et donner de sa personne ne lui fait pas peur, bien au contraire.
Il essaie de trouver une solution a chaque problème, partant du principe que s'il y a un problème, il y a forcement une solution pour le resoudre aussi cachée qu'elle soit. D'un naturel plutôt optimiste, il ne baissera que très rarement les bras, ne surportant pas de devoir abandonner quitte a sacrifier de sa personne pour atteindre le but qu'il s'est fixé.

Il sait que l'on ne peut pas toujours être d'accord avec tout le monde, et respecte les choix de chacun, allant jusqu'à revenir sur sa position pour s'adapter à la volonté du plus grand nombre, s'il juge cela pertinent. C'est un homme très terre à terre, même s'il sait que la magie existe -et ô combien elle a pu ruiner sa vie à maintes reprises- il n'en possède pas, et pense donc de manière pratique, avant de penser magique.

Cependant, même s'il est du genre a plié devant la volonté du plus grand nombre, quand ça le concerne, ou que cela concerne sa famille, il est plutôt borné. Persuadé de faire le bon choix pour le bien des siens, il peut lui arriver de faire des erreurs, mais la volonté derrière ses actes n'était surement pas celle de vouloir faire du mal, mais plutôt de proteger ceux qui lui sont chers. C'est peut-être le seul domaine, où il endosse la cape de Héros. Preferant se jeter dans la gueuler du loup, plutôt que de risquer de voir sa femme, sa fille ou qui que ce soit de sa famille souffrir avant lui.

C'est une chose qu'il ne peut supporter, ça, de voir sa famille se déchirer. Son coeur souffre chaque qu'Emma le regarde comme s'il était un étranger. Et il ferait n'importe quoi pour la proteger et lui prouver qu'il peut-être le père dont elle a été separé par les caprices du destins, et surtout ceux de Regina.

D'un naturel méfiant, surtout lorsqu'il s'agit des personnes qu'il aime, il oublie souvent que l'on ne peut pas juger une personne au premier regard. Ou que du moins les apparences ne sont parfois pas le reflet du coeur. Il a tendance ajuger dès le départ, et a agir en consequence...pour finir par s'excuser d'avoir douter d'une personne. Mais on n'est jamais trop méfiant. La vie lui a trop souvent jouer de sales tour pour qu'il puisse se permettre d'être naïf. Il a une femme, et une fille, et même un petit fils a proteger maintenant. Et même si quelque part il a du mal a accepter le mal qu'on lui fait, il fait d'enormes efforts pour ne pas être rancunier, mais parfois il n'y arrive pas. Pardonner n'est pas une chose facile à faire, pas plus qu'accepter ses torts ceci dit. C'est pourquoi il faut s'estimer chanceux de gagner sa confiance, mais gare a celui qui la perds. Plutôt borné, il va fermer les yeux sur vos bonnes actions, peu importe les efforts que vous pourrez mettre pour regagner sa confiance et vous faire pardonner. Il est plein d'à priri et de prejugés, et ça n'aide pas se defaire des étiquettes qu'il peut vous coller dessus.

Très protecteur, il ne supportera pas de ne pas avoir pu sauver une personne s'il était présent. Il ne se pardonne pas d'avoir du abandonné sa fille, même s'il n'avait pas d'autre choix. Il sait qu'il a fait ce qu'il avait à faire, mais le remords et les regrets sont tenaces. De même qu'il ne se pardonne pas la mort de sa mère. Il s'en tient pour responsable, et c'est peut-être pour cela, qu'il a du mal a se pardonner ses propres erreurs. Il n'est pas tendre avec lui même, et chacune de ses erreurs ebranle son assurance. Il faut dire qu'il n'a pas toujours un homme courageux, et que parfois ce costume de Héros lui semble bien trop grand et trop lourd à porter.

Plutôt discret sur tout ce qui concerne sa vie privé, il se fermera comme une autre si l'on essaie de trop fouiner de ce coté là.
Sur le plan personnel, ayant enormement de mal a accepter d'être "faible", même par moment, il preferera dissimuler ses outes et son mal être derrière des sourire de façade pour n'inquieter personne, quitte a devoir mentir pour cela. Il s'en voudra enormement par la suite, mais c'est plus fort que lui. Il pense a tort que montrer ses peurs et ses faiblesse c'est être indigne du costume de héros, oubliant trop souvent que même les Héros sont des êtres humains, malgré tout ce que l'on attends d'eux. Accepter le changement, que ce soit dans ses sentiments, ou dans sa vie est assez difficile. Mais ce qui se passe chez lui et dans sa tête, ne regarde que lui. On peut lui tirer les vers du nez en le mettant au pied du mur, mais il ne viendra pas se confier de lui-même...



Reality


Pseudo : Mana, Liaminou, Romy, Dave <3....et plein d'autres encore XD
Découverte du Forum : Un soir on m'a demande "Tu veux jouer David, sur un forum OUAT, dans un pairing avec Killian?"...J'avais dis non...
Feedback : LES LEGENDES VAINCRONT!Je vous aime en triple exemplaire, ça marche?
Double Compte :Liam Jones & Roman Hill

Killinours
Messages : 815

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t15-killian-jones-captain
Jeu 22 Sep - 2:32

Dave ♥ (oui c'est très constructif ce que je dis).

Je pense qu'on va bien s’entendre en RP 8D (Me demande pas pourquoi une intuition ~)





Papa Ours
Messages : 57

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 22 Sep - 12:28

Je suis pas certain de cette affirmation, mais on verra bien ce que le destin te propose :D

Killinours
Messages : 815

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t15-killian-jones-captain
Jeu 22 Sep - 13:55


Welcome to Storybrooke


Bienvenu à Storybrooke Dave ! /sur le Jolly Roget aussi/ J'espère que tu te plairas chez nous /moi/. On fait la mise à jour de tes informations, mais tu peux désormais RP. Penses également à remplir ton profil. Tu peux également t'occuper de tes relations ou gérer tes RP.





Messages : 97

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t388-evil-queen-anciennem
Sam 24 Sep - 10:12

Mais c'est que je n'ai pas souhaiter la bienvenue au prince.
Tu es vraiment le bienvenue en mon royaume ?

Tu vas faire du mal à Snow ?

Finalement je t'aime !!


True Love Kiss Will Break Any Curse

Messages : 80

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t488-belle-l-french
Dim 25 Sep - 21:44

(re) Bienvenue parmi nous.
On ne peut plus quitter ce forum, une fois qu'on y est, n'est-ce pas?
Amuse toi bien avec ce petit personnage.
A trés vite!
Belle.

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marchens Destiny :: True Stories :: Racontes moi une histoire :: Les validés-