FAQAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

L'amour a bien des facettes

avatar
Messages : 93

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t488-belle-l-french
Mer 28 Sep - 17:29


Belle se promenait dans la quartier, elle ne cherchait pas une nouvelle demeure, elle avait son petit appartement non loin de la bibliothèque, et même un travail. Non elle se promenait dans le coin, pour s'assurer que tout le monde avait un toit sur la tête, entre les arrivants de Neverland, et tous les enfants perdus, qui avait été accueilli dans le collège, lycée, où de nombreux dortoirs étaient vide, et puis cela leur permettait d'aller en cours pour apprendre ce nouveau monde. Et puis les arrivants de cette nouvelle malédiction. Il y avait beaucoup de monde dans la ville de Storybrooke, et lieux pour dormir ne pousser pas dans les arbres. Belle pensa notamment à Bagheera qui dort dans sous sa bibliothèque certains nuits, ou même à Ruby qui s'enferme dans la chambre froide de chez Granny, les nuits de pleine lune, bien qu'elle contrôle de plus en plus ses transformations.

Belle marchait donc dans la rue pour s'assurer que tout le monde avait un endroit où dormir, certains avaient aussi construit des campements dans la forêt autour de Storybrooke. La jeune femme avait eu l'occasion de croiser une grande femme avec de longs cheveux blonds, qui cherchait sa sœur du nom d'Anna. Elle avait pu lui dire qu'elle n'était pas venu lui donner son nom lors du recensement, enfin d'un semblant de recensement, il y a quelques semaines. Belle vit au loin, une jeune fille arrivait en face d'elle, elle reconnu de suite, la jeune Wendy. Il faut dire que ces deux frères l'avaient attaché, elle et Ariel pour qu'elle ne puisse pas donner la boite de Pandore à Rumple, heureusement elle avait pu les convaincre de la libérer et d'envoyer la boite à Neverland. Et leur petite-grande sœur avait été sauvé.


"Bonjour, Wendy. Tout va bien?" demanda Belle en accourant vers elle. La trouver toute seule dans la rue sans deux petits-grands frères à ses côtés, était bien étrange. En effet, John et Mickaël étaient trés protecteur avec Wendy, qui était la première née, l'ainée de la famille, mais avec le temps passait à Neverland, elle se retrouvait plus jeunes qu'eux, encore les choses étranges de la magie. Belle sourit à la jeune fille, qui devait avoir une quinzaine d'années. Elle était encore jeune, et pourtant tout ce temps passait à Neverland devait l'avoir fait murir plus que nécessaire.  
avatar
Messages : 9

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 15 Jan - 19:09


Come on skinny love
Belle & Wendy


Wendy n'aimait pas particulièrement cet endroit. Bien entendu, ce ne pouvait être pire que sa cage de Neverland où sa liberté fluctuait selon les humeurs du maître des lieux. Mais malgré la joie incommensurable de retrouver ses frères, elle ne parvenait pas à être heureuse ici. Etait-ce à cause du fait qu'elle avait l'air d'une gamine de seize ans qui devait encore aller au lycée alors qu'elle était bien plus âgée en réalité que la plupart des élèves ? Ou bien était-ce la surprotection dont faisaient preuve ses frères depuis son retour, lui donnant la sensation d'être enfermée dans une autre sorte de cage ? Au fond, Wendy tentait de jouer la comédie du bonheur dès qu'elle croisait quelqu'un dans Storybrooke, mais la réalité de ses sentiments était bien moins reluisante. Elle ne parvenait pas à s'adapter. Au fond, elle n'avait jamais quitté Neverland. Tout comme elle n'avait jamais quitté le monde de l'enfance entièrement, sans en être encore une. Bien que les personnes de cette ville soient pleines de bonnes intentions pour la plupart, elle n'arrivait pas à être la gentille jeune fille sociable et à nouer de véritables liens. Ces derniers temps, elle tentait même d'éviter ses frères tellement sa conscience lui pesait. Elle même ne savait plus trop où elle en était. Pendant des années, elle avait rêvé du jour où elle serait libre, et aujourd'hui, la liberté avait un goût amer de solitude et d'incompréhension.

Ce jour là, Wendy avait décrété qu'elle n'irait pas en cours. Elle avait besoin de trouver du temps pour elle, loin de l'oppression protectrice de Jean et Michel pour réfléchir à la direction que prenait son existence. Elle sortit de la maison familiale en feignant de prendre le chemin du lycée d'abord, mais finit par s'en éloigner pour prendre une direction inverse. Le calme avait une vertu apaisante et lui offrait l'opportunité de remettre ses pensées en place. Elle recherchait souvent le silence depuis qu'elle avait été enfermée dans cette cage à Neverland, simple question d'habitudes difficiles à défaire. Sur le chemin, pourtant, elle aperçut de loin la fameuse Belle French, celle que personne dans cette ville ne se permettait de détester tant elle était une bulle pleine de sympathie et de générosité. Wendy l'avait surtout identifiée comme celle qui était tombée amoureuse du fils de Peter, Mr Gold, Rumpelstilskin pour les intimes... Oui, le temps avait indéniablement un aspect bien singulier entre ces différents mondes, si bien que Gold s'était trouvé alors plus âgé (en apparence, du moins) que son propre père... La seule chose qui parvenait à traverser les mondes en demeurant indemne, ce devait être l'amour, et à ce sujet Belle était particulièrement bien placée pour le comprendre. Malgré le fait que Wendy n'avait aucune aversion pour cette dernière, elle tenta néanmoins de baisser la tête pour passer sans être reconnue. Sans succès. Belle se rua gaiement vers elle, comme elle avait coutume de le faire avec le reste du monde, en lui demandant si tout allait bien.

Si tout allait bien ? Sa raison lui hurlait de répondre tranquillement qu'elle nageait dans le bonheur, puis de passer son chemin. Mais son coeur, bien plus lourd, n'en pouvait plus de se taire. Après tout, si quelqu'un s'y connaissait en amours incompréhensibles et impensables, c'était bien Belle...

- Bonjour Belle... A vrai dire, j'essaie d'échapper un peu à mes frères.

Elle hésita un instant avant d'ajouter plus tristement :

- A tout le monde en fait.

Qu'était-elle en train de faire ? Elle s'était jurée de garder ses sentiments et ses doutes pour elle depuis la disparition de Peter. Si jamais les habitants venaient à savoir ce qu'elle ressentait pour lui (ou du moins, ce qu'elle pensait ressentir), ils en feraient aussitôt sa complice et elle n'avait pas besoin d'être punie pour ce crime. Des décennies d'enfermement avaient suffi, et même l'atroce idée de s'imaginer avoir développé des sentiments envers son geôlier qui se contemplait à torturer son esprit. Mais Belle aussi avait connu cette sensation. Belle aussi avait été enfermée et était tombée sous le charme du monstre qui la retenait. Après tout, entre le père et le fils, y avait-il une grande différence ? Wendy détailla la jeune femme un moment en se mordillant la lèvre. Elle devrait se taire, mais savait qu'elle pouvait lui faire confiance.
AVENGEDINCHAINS


wolves without teeth
You hover like a hummingbird, haunt me in my sleep, you're sailing from another world, sinking in my sea. Oh, you're feeding on my energy. I'm letting go on it, he wants it.
avatar
Messages : 93

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t488-belle-l-french
Sam 21 Jan - 18:09

Belle se tenait face à Wendy, elle comprenait tout à fait la jeune fille, elle-même avait vécu cette situation, lors de la mort de sa mère, son père avait cherché à la surprotéger. Au point, qu'elle avait fugué jusqu'à Arendelle pour découvrir la vérité sur la mort de sa mère. Mais à son retour, la jeune femme était bien différente, car elle avait agit avec.... égoïsme, il fallait le dire, et son amie Anna avait été enlevé par un homme, dont elle n'oublierait pas le visage de si-tôt. C'est pourquoi à son retour, elle n'avait pas hésité à suivre Rumple dans son château pour sauver son royaume de la menace des Ogres. La jeune Wendy, était de retour de Neverland aprés des années, voire bien plus que ça en captivité, auprès de Peter. Ses frères veillait sur elle, ce qui était sans doute bien normal, mais un peu trop. Mais la jeune fille ajouta ... "à tout le monde, en fait". Et Belle ne comprenait pas trés bien ce qu'elle voulait dire. Qu'elle ne veuille pas avoir ses frères sur le dos tout le temps, Belle voulait bien le comprendre, mais tout le monde, ce n'était sans doute pas pour les mêmes raisons.

Belle ne voyait pas trés bien comment elle pouvait aborder ce sujet, sans doute un peu triste pour la jeune femme, en vue du ton employer. Elle soupira et se dit qu'il valait mieux il allait directement, plutôt que de chercher plus compliquer.

"Pourquoi tout le monde?" demanda Belle avec un sourire attentive, en lui indiquant un banc non loin, c'était un abri-bus, mais c'était tout de même plus confortable pour discuter que de rester debout au milieu de la route. La jeune bibliothécaire l'invitera sans hésiter chez elle, dés qu'elles auraient un peu parler pour comprendre le sentiment de la jeune fille. Les deux jeunes femmes s'assirent donc sous l’abri bus aussi confortablement que possible pour prendre le temps de discuter de tout ça, et que Wendy lui confie ce qu'il la chagrinait ainsi.
"Aller dis-moi ce qui te chagrine?" interrogea Belle avec un sourire, pour l'encourager à se confier, et elle posa sa main sur le genou de la jeune fille, en toute amitié.
avatar
Messages : 9

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 25 Jan - 23:11

Wendy Darling a écrit:

Come on skinny love
Belle & Wendy


Pour la première fois, Wendy s'apprêtait à partager son inavouable secret, cet indéchiffrable sentiment qu'elle avait mis tant de soin à conserver à l'abri des regards, et ce, bien avant son arrivée à Storybrooke. Car avoir un coeur en miettes était une chose, mais l'avoir à cause de Peter Pan en était une autre. Si elle acceptait de se confier à Belle, c'était simplement parce qu'elle savait qu'il s'agissait de la seule personne entièrement pure et pleine de bons sentiments... et aussi parce qu'elle serait la seule à comprendre. Car au fond, Wendy ne parvenait pas à s'expliquer à elle-même pourquoi elle avait plongé dans cet insatiable envoûtement. Il était un monstre. Elle aurait dû le haïr, vouloir le torturer, être la personne qui l'aurait enfermé dans cette fichue boîte ou même le tuer. Et pourtant, à chaque douleur que Peter lui avait provoqué, elle avait sombré davantage dans ce cercle d'obsession malsaine. Jamais elle ne pourrait en sortir, encore moins maintenant qu'il était hors de portée. Mais toujours vivant, il n'y avait aucun deuil à faire de cet attachement, et c'était encore pire.

Belle avait l'air perplexe. Il fallait avouer que Wendy jouait plutôt bien son jeu depuis son sauvetage de Neverland. Du moins jusqu'à maintenant. Pourquoi fuir tout le monde ? C'était une question qu'elle avait retourné tant de fois dans son esprit. Finalement, il lui paraissait à chaque fois que c'était la meilleure solution à prendre et elle se refermait davantage sur elle-même, jusqu'à imploser.

- Parce que si les gens apprenaient ce que je cache, ils pourraient penser que j'ai de mauvaises intentions... Que je pourrais faire quelque chose qui mettrait tout le monde en danger ici. Et je n'ai pas envie d'être à nouveau surveillée...

Belle lui indiqua un banc au bord de la route, servant vraisemblablement de ce que les gens appelaient ici un abri de bus. Wendy la suivit en traînant le pas et s'assit en se torturant les doigts pour laisser échapper son angoisse. Lorsqu'elle fut prête, elle prit une profonde inspiration, ce qu'elle regretta aussitôt car elle sentit des larmes lui monter aux yeux comme si elles aussi étaient prêtes à sortir après tant de temps d'enfermement.

- Peter...

Elle croisa les yeux de Belle dans l'espoir d'y trouver les mots adéquats. Mais elle ne trouva que l'infini profondeur de ses pupilles. Elle laissa échapper un petit rire nerveux. Après tout, toute cette histoire était ridicule, elle s'était mise dans une situation grotesque où ne pouvait ressortir que la douleur.

- C'est drôle comme on peut facilement tomber sous l'emprise de son geôlier non ? Après tout, tu dois savoir de quoi je parle aussi, il paraît que c'est de famille...

La jeune fille avait lâché ces derniers mots sans aucune rancoeur dissimulée. Jamais elle ne pourrait juger Belle d'aimer celui qui avait enfermé Peter, et qui, paradoxalement, se trouvait être son fils. Elle en voulait au monde entier, mais pas à Belle, car elles étaient bien trop semblables. Elles avaient vécu une partie similaire de leur histoire, captives maltraitées puis amoureuses. Le destin semblait particulièrement cruel lorsqu'il emprisonnait ses pions dans des situations aussi incompréhensibles pour eux-mêmes que pour le reste du monde. Wendy n'avait plus une seule certitude, à part peut-être le fait qu'elle pouvait offrir toute sa confiance à Belle. Du moins, elle l'espérait car elle venait de franchir le point de non-retour. Il n'était plus temps de revenir en arrière et de prétendre être la jeune femme si heureuse et reconnaissante d'avoir été délivrée de ce monstre, à la recherche d'une nouvelle vie, alors qu'elle était constamment harcelée par son ancienne existence.
AVENGEDINCHAINS


wolves without teeth
You hover like a hummingbird, haunt me in my sleep, you're sailing from another world, sinking in my sea. Oh, you're feeding on my energy. I'm letting go on it, he wants it.
avatar
Messages : 93

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t488-belle-l-french
Dim 29 Jan - 16:30


Belle était assise à côté de Wendy, et ne comprenait pas trés bien ce que la jeune femme pouvait avoir à cacher de si grave. Avait-elle fait quelque chose de mal à Neverland, pourtant elle semblait douce, et plutôt gentille. Elle lui faisait penser à elle, quand elle était plus jeune, qu'elle avait plus d'insouciance dans la vie. Quoique la jeune fille paraissait bien tourmenté pour une femme qui pouvait prendre la ville à pleine dent. Puis elle prononça le nom de Peter, et Belle comprit alors. Les deux jeunes femmes se ressemblaient vraiment beaucoup toutes les deux étaient tombées amoureuse de l'homme qui les avaient kidnappé, en plus le père et le fils. Belle eu presque envie de rire, mais elle se dit que ce ne serait vraiment pas correcte vis à vis de Wendy, qui était tourmenté par cette histoire.

"Aimer... est ce qu'il y a de plus difficile. Mais je n'ai jamais caché mes sentiments pour Rumple, et je pense que tu devrais en faire autant. A trop dissimulé de choses, déjà tu risques en souffrir, de ne pas pouvoir en parler, et de porter ce secret toute seule. Et puis les gens ne sont pas idiots, ils vont comprendre que tu caches quelque chose, et c'est là qu'ils penseront que tu peux être dangereuse." fit Belle en posant sa main sur celle de la jeune femme pour la rassurer. Les sentiments qu'elle portait à Peter ne devait pas être facile à vivre, tout comme ceux qu'elle ressentait pour Rumple. Elle aurait aimé qu'il soit un homme différent, mais au fond serait-elle tombé amoureuse de lui, si il avait été quelqu'un d'autre. Mais elle voudrait surtout qu'il la choisisse elle, plutôt que le pouvoir. Mais elle avait espoir que ça soit le cas un jour.

"Si tu en parles, peut-être que tout le monde pourra t'aider, à passer à autre chose, si c'est ce que tu souhaites. Et puis, au moins, tu monteras ton honnêteté. Je me sent pas épier par tout le monde. Et puis, si il pense que tu peux libérer Peter, je le dirais que Rumple est bien plus doué que ça, et que c'est pas toi, qui pourra ouvrir la boite". dit Belle avec un sourire, cela n'avait rien de drôle bien sûr, mais c'était surtout histoire de rassurer la jeune femme sur son histoire. Il n'y avait rien de grave, c'était elle qui compliquée les choses parce qu'elle était inquiète, et sans doute manquait-elle de confiance en elle, et peut-être aussi envers les autres, pour faire la part des choses.

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marchens Destiny :: Storybrooke :: Quartier Résidentiel-