FAQAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

[Flashback] Plus qu'une simple rencontre

avatar
Messages : 48

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 13 Oct - 14:26

Morrigan Owen

Roman Hill

More than friendship
Ici ou ailleurs, être un visage que l'on affiche apporte parfois plus de regrets que de bonheur. La solitude. Elle était lourde a porter par moment. Faire la une des magazines, m'ouvrais peut-être une grande porte pour les conquêtes d'un soir, mais ce n'était pas vraiment ce que je cherchais. J'étais seul. Dans mon appartement j'étais seul. Je n'avais pas vraiment de gens a qui parler même en dehors de celui-ci -pas que j'aime me plaindre ou racconter ma vie, mais il m'arrivais d'être jaloux de tout ces gens que je voyais en groupe à la terasse d'un café, a rire en parlant de la pluie et du beau temps. J'avais bien un ami, un frère...mais il n'avait d'yeux que pour sa copine. Quant à "lui", cet homme que j'avais recontré a l'hopital...et bien, je ne savais pas trop où le ranger. Je regardais le monde a travers la fenêtre de ma chambre en me demandant ce que les autres pouvait bien faire pour faire passer le temps. J'étais sorti de l'hôpital il y a peu, et sous mes bandage, mes brûlures se rappelaient à ma mémoire trop souvent pour que je parvienne a les oublier. Ce dont je ne me rappelais pas c'était comment j'en étais arrivé a sauter dans les flamme pour sauver un ami. C'était tout récent, et pourtant je ne parvenais pas à m'en souvenir. Ni même les circonstance qui avait mené a cet incendie. Mais comme chaque fois que je pensais à tout cela, je poussais un soupir.

Mais l'ennui, et la solitude était toujours là.

Et pour noyer mon ennui, j'avais commencé à fréquenter, comme beaucoup de monde avant moi, le Rabbit Hole. Je ne sais pas vraiment ce que je cherchais, surement pas de me noyer dans l'alcool jusqu'à en perdre la raison, c'était pas bon pour mon image, mais j'y étais. Et j'avais décidé que je devais m'amuser un peu. Après tout, j'avais une reputation d'homme à femmes, de véritable Casanova, alors pourquoi faire mentir cette réputation. Je n'étais pas du genre à essayer de me cacher derrière ce que je n'étais pas, mais ce soir j'avais besoin de me changer les idées. Et puis j'avais assez d'argent pour me permettre de cotoyer cet endroit aussi souvent que je le désirais. Alors pourquoi devais-je m'en priver?

En tant que mannequin, je portais des vêtements classes et fait sur mesure, tout en restant sobre. Noir. C'était une couleur qui m'allait bien. Le noir allait bien à la plupart des gens de toutes manières. J'étais rntré dans la boite, la musique prenant la tête assez rapidement, j'avais comme la plupart des clients, laisser mon cerveau sur le pas de la porte. J'étais ici pour m'amuser, et non pas reflechir au sens de la vie.
Un sourire accroché sur le visage, j'avais laisser courir mon regard sur les serveurs, et les serveuses. Sur les clients potentiellement interessant également. Ce n'était pas le genre d'endroit que je fréquentais tout les soirs, mais il faut reconnaître que le propriétaire savait comment faire pour nous faire oublier tout nos soucis.

J'avais pris place a une des rares tables encore vide, en devorant la foule des yeux. Une des jolies demoiselles qui assurait le service vint prendre ma commande, et je la détaillais du regard, avec un sourire.

"J'aurais bien dit "vous", mais je suppose que vous n'êtes pas sur la carte. Alors un thé glacé..."


Les lumières faisait changer tour à tour ses cheveux de couleur. Elle était plutôt mignonne, il faut le reconnaitre. Elle faisait partie de ces jeunes femme qui n'avait pas besoin de se deguiser pour être belle. En tant que mannequin, je savais reconnaître ce genre de chose au premier regard.

Et je me posais toujours cette question. Je me demandais bien ce qui pouvait tant attirer les filles quand elles venaient postuler dans ce genre d'endroit. Que pouvait bien leur promettre le gérant, pour qu'elles acceptent toutes? Certes, la vie n'était pas cadeau, il fallait bien travailler pour pouvoir vivre...mais tout de même. Je n'étais pas du genre à juger les autres, que ce soit au premier regard, ou sur la base d'une rumeur. Pas plus que je n'aimais les clichés. Et pourtant j'étais bel et bien en train de suivre un des plus gros clichés de l'univers, dans un bar, avec une des femmes qui travaillais à l'intérieur. Comme quoi, il ne faut jamais dire "jamais".
avatar
Invité
Invité

Jeu 13 Oct - 18:30


Plus qu'une simple rencontre

Les journées se suivaient et se ressemblaient, après tout ainsi va la vie, je ne vais pas me plaindre. Mon job de serveuse me convenait, enfin pas vraiment le lieu de travail mais bon on ne peut pas tout avoir dans une petite ville de province comme Storybrooke. Je travaillais dure et les pourboires aidaient bien pour faire des extras comme acheter de nouveaux meuble pour mon appartement ou changer la déco régulièrement. J’aimais le contact humain et en tant que serveuse j’avais à faire à différents genres de personnes. Il y avait ceux qui sembler noyer leur misère dans l’alcool, ceux qui venait profiter d’un moment entre amis, ceux qui voulait simplement se changer les idées et profiter d’un endroit animé et enfin les pires ceux qui venait chasser.

Attention, je ne catégorise pas les gens, à vrai dire ma vie personnelle est assez solitaire, je peux compter sur les doigts d’une seule main les gens que je fréquente en dehors du travail, j’aime bien ma bulle qu’es mon appartement et m’y ressourcer. Bref passons, comme toujours mes pensées partent dans tout les sens. Je disais que les gens qui m’exaspéraient le plus c’était les prédateurs, ceux qui vous accostent ou ne se gênent pas pour mettre les mains au fesses des serveurs, les miennes comprises. Ils pensent sans doute que c’est comme ça qu’ils vont s’envoyer en l’air. Si ça ne dérange pas plus que ça certains de mes collègues ou même les habitués, moi ça m’exaspère. Je ne compte plus le nombre de baffes qui sont parties contre ma volonté contre ce genre de personnes, que ça soit des hommes ou des femmes.

Je suis gentille, aimable et tout ce qu’on veut, mais j’ai des limites. Comme tout le monde il m’est arrivé d’avoir une histoire d’un soir avec un client, je suis humaine, mais je ne supporte plus ces gens qui nous prennent nous les serveurs pour des morceaux de viandes qu’ils peuvent tâter et malaxer à leur guise. Je n’étais pas strip-teaseuse mais serveuse, merci de pas confondre.

Bref on était en plein coup de bourre, quand je vis un client s’asseoir à une des tables dont j’avais la charge. Tout sourire je m’approchais de lui après qu’il a eu le temps de s’installer correctement. Je lui dis alors.


❝ Bonsoir monsieur, que désirez vous ? ❞

Il m’observa en souriant avant de me répondre avec une pointe d’humour charmeur. J’aimais bien ce genre de clients en général, ça me changeais des lourdauds et de ceux qui me regardaient de haut, comme si mon métier était un métier honteux. Bah non, j’aimais satisfaire les clients, leur apporter un service de qualité, en quoi était ce honteux comme projet professionnel. Puis il fallait bien payer les factures, sans oublier de mettre de l’argent de coté aussi. Je lui répondis alors avec un sourire.

❝ Je ne suis pas à acheter en effet. Je vous amène ça rapidement ! ❞

Alors que j’attendais pour sa commande au bar, je l’observais, il était beau, s’il cherchait de la compagnie pour la nuit, il ne tarderait pas à avoir de la compagnie à sa table.
Je regardais ma montre, bon bah parfait il était mon dernier client pour la soirée. Je remerciais le barmaid et déposais la boisson devant l'homme. Comme bien trop souvent ma manie de parler avant de réfléchir se fit encore sentir quand en déposant le verre devant lui je dis.


❝ Comme je finis ma journée avec votre commande, je peux autre chose pour vous ? ❞

Bon bah maintenant j'allais devoir répondre à son attente, parfois je vous jure je maudissais mon impulsivité. Mais bon, c'était tellement rare que mon dernier client soit une personne aimable...
Roman
Morrigan
© Aliana
avatar
Messages : 48

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 13 Oct - 18:58

Morrigan Owen

Roman Hill

More than friendship

"Je ne suis pas à acheter en effet. Je vous amène ça rapidement !"


Sa réplique me donna juste envie de sourire. A ses yeux je ne devais être rien de plus qu'un de ces mec, lours qui drague tout ce qui bouge en sachant très bien qu'au lever du soleil il la mettrait dehors. Mais je n'étais pas un chasseur, ni même un collectionneur de conquête. A dire vrai je ne savais pas plus pourquoi j'étais venu ici que la raison qui me poussais a lui parler. Mais des fois on fait les choses sans réflechir. Alors je la regardais s'eloigner, admirant son aisance pour se fondre dans la masse. Se faire une place dans ce genre d'endroit, il fallait être quand même assez forte. Et pendant un instant je m'imaginais à sa place. Non je n'étais pas assez fort pour faire semblant...semblant d'aimer ce genre de travail, même quand on abesoin d'argent. Alors oui c'était plus le regardd'un admirateur qui admire les personne ayant un caractère plus fort que le mien...

Je balayais la salle du regard, captant ceux d'une jeune femme qui fit un grand sourire. Que je ne lui rendit pas. Je n'avais pas envie de me mettre en chasse. Et puis j'attendais quelque chose. Qui revint d'ailleurs assez vite, et je detournais mon regard de l'autre. Je ne savais même pas si les gens reconnaissait mon visage dans la rue. Ni même si ceux qui pretendaient bien m'aimer ne le faisait pas parce que j'avais des connaissances, parce que je pouvais peut-être leur arranger quelque chose. Et que trainer avec moi, être vu avec moi pouvait laisser place a des rumeurs qui pourraient faire d'eux quelque chose qu'il n'était pas.

"Comme je finis ma journée avec votre commande, je peux autre chose pour vous"


Je croisais son regard, lui offrant un sourire un peu moqueur. Je croyais qu'elle n'était pas a acheter..mais manifestement, elle essayait quand même de se vendre. Ou alors elle faisait parti de ces personne qui parle avant de reflechir, et qui le regrette ensuite?

"Me consacrer quelques minutes de votre temps, et prendre un verre avec moi?"


C'était un question, et pas rhétorique. J'attendais une réponse évidement. Et elle me dirais non, que je ne quitterais pas l'endroit en lui crachant au visage qu'elle était une salope. Ce n'était pas mon genre. Et surement pas le sien non plus. Et disons que pour le première fois depuis que j'étais sorti de l'hopital, je prenais plaisir a parler avec quelqu'un. Depuis "lui". La blondinette qui servait ici, avait reussi a chasser mon plus gros soucis de ma tete et ce n'était pas pour me déplaire.

"Et ce n'est pas une foireuse technique de drague, je vous assure. Vous meritez mieux que ça."


Comme la plupart des femmes qui se voyaient réduite à assouvir les fantasmes des hommes parce qu'elle n'avait pas le choix. Oh ceci dit, elle était plutôt mignonne, il ne dirait pas non si il pouvait, avoir plus qu'une simple discussion autour d'un verre, mais il était certains d'une chose, il n'allait pas prendre ça pour acquis.

"Vous devez entendre ça tous les soirs je suppose..."


Ouais je sais. J'étais je le mec lourd de fin soirée donc on veut vite se debarasser. Surtut si j'étais son dernier client. Pourtant il me semblait que dans ce genre d'endroit, les filles travaillaient toutes la nuit. Mais peut-être qu'elle avait reussi a negocier son contrat, puisque manifestement elle n'était pas de celles qui jonglent entre le rôle de serveuse et de danseuse.
avatar
Invité
Invité

Dim 30 Oct - 15:48


Plus qu'une simple rencontre

La réponse fut directe et bien évidemment elle était celle que je craignais. J'avais demandé, à présent je me voyais mal le refuser. Je lui fit un sourire et répondit.

❝ Ok pour le verre, je vais quitter mon uniforme et je vous rejoins. J'en aurait pas pour longtemps. ❞

L'homme se justifiais, s'excusais, alors avant que je ne parte me changer je lui répondit sincèrement.

❝ Ne vous en faites pas pour moi, je n'ai pas pris ça pour de la drague, ou dumoins pas comme de la drague lourde. J'avais le choix de dire oui ou non. Vous ne m'avez pas mis une main aux fesses ou sur la poitrine, comme si c'était la chose la plus normale au monde de faire ça à une femme qui fait simplement son travail de serveuse. Donc ne vous inquiétez donc pas de comment je perçois votre demande, je ne l'ai pas mal prise si ça peut vous rassurer. ❞

Je file alors vers le vestiaire. Je remet mon jean brut, mon pulle noir avec son col en V et mon bonnet assorti au pull. Comme promis je retrouve l'homme pour lui tenir compagnie le temps d'un verre. Maintenant que je ne suis plus en uniforme, il est plus aisée d'agir normalement pour moi, après tout je deviens une cliente et non plus une employée. Je lui demande alors en me présentant.

❝ Me voici comme promis. Je m'appelle Morrigan, et vous êtes? ❞

Si on devait discuter un moment ensemble, ça pouvait quand même être sympa de savoir le prénom de l'autre. Au passage j'avais commandé une Tequila Sunrise, qu'une de mes collègue dépose devant moi. Je bois une gorgée en attendant la réponse du jeune homme...
Roman
Morrigan
© Aliana

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marchens Destiny :: Ever After... :: Archives des RP-