FAQAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

peek a boo I got you

avatar
Messages : 37

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t362-ahimsa-shankara-si-l
Dim 30 Oct - 21:28

peek a boo I got you
Ft Belle


Après une énième demande de ne pas bouger, je consentis à rester tranquille, ramenant ma queue autour de mes pattes, restant bien droit pour laisser à l’homme le champ libre. Je voulais profiter de la fête qu’était… Alowine, tout le monde m’en rabattait les oreilles. Je levais les yeux pour apercevoir une banderole dans la rue. Autant pour moi : Halloween… C’était une coutume que nous n’avions pas chez moi, les enfants (et adultes) se déguisaient dans l’espoir de récolter le plus de bonbons. Je croisais le regard de Daemon. C’était l’homme qui avait faillis me transformer en crêpe de panthère et qui m’avais ensuite expliqué un bon paquet de chose sur le fonctionnement de la ville. Il arrivait régulièrement que je me glisse dans sa petite auberge… Enfin… Une auberge sans chambres qui vendait de la boisson… Sans non plus avoir une allure de taverne. Pas de parquet collant par la bière séchée, pas d’éclairage à la bougie… Les poivrots étaient les mêmes par contre… Ils trouvaient ça fantastique de discuter avec un animal et d’avoir une réponse, mais leurs cerveaux imbibés d’alcool les empêchaient d’avoir une réflexion cohérant. C’est ainsi que j’avais demandé à mon… Ami ? Je ne pouvais le considérer comme tel… mais déjà il était plus qu’une vague connaissance… On écrase pas une vague connaissance n’est-ce pas ? Une fois qu’il eut finit, il me montra son œuvre.

« Je ne comprends pas…. Qu’est-ce que c’est ? »


J’avais la face peinturlurée de blanche, et des espèces de peintures rupestres noir m’entouraient les yeux, formant des sortes d’ailes. Kiss ? Quoi ? Il m’expliqua alors qu’il s’agissait d’un ancien groupe de rock… Je savais pas ce que fichait des cailloux dans cette histoire… Il dut décrypter mon expression car il se contenta de m’expliquer vaguement qu’il s’agissait d’un style de musique. De la musique… Avec des cailloux alors ? Je ressortis du bar un peu sceptique, me promettant de demander à Belle quelques informations supplémentaires. Je ne prêtais pas trop attention à toutes ces rumeurs, parce que… Bah personne les partageait avec moi. Mais il se passait quelque chose en ce moment. J’ignorais quoi. Je me stoppais, la truffe à l’air, me mettant à pister une odeur sous les regards intrigués des gens. Il faisait nuit… En une panthère maquillée ça a tendance à intriguer. La vague de chasse s’était calmer et beaucoup espéraient voir « l’animal savant » hé bien le voilà. L’odeur me mena à une vieille maison. Enfin… Quand je dis maison… En réalité la dite maison tenait plus du palace que de la simple bicoque. Je pouvais voir le dos de Belle, la demoiselle était devant le manoir, j’ignorais ce qu’elle pouvait bien faire. En tout cas ce que je savais, c’est que ce bâtiment n’était pas là hier.

« Belle ? »

La porte de la grande maison s’ouvrit alors sous nos yeux. J’entendis une voix nous souhaiter la bienvenue. Dans mon pays, c’était une invitation à entrer, lorsqu’on restait sur le pas de la porte c’était une preuve d’irrespect, c’est pour cette raison que j’entrais à l’intérieur sans me poser plus de questions, tombant sur une créature… Plus morte que vive.

« Vous semblez un peu pâle… »


Ma fourrure était ébouriffée, il se présenta sous le nom de « Mortimer », nous lançant que nous ne ressortirons jamais vivant. Ayant vécu dans la jungle, je savais qu’il ne fallait pas prendre ce genre d’avertissement à la légère. Mon pelage se dressa sur mon échine tandis qu’un grognement bestial s’échappait de ma gorge et que je me jetais sur lui toute griffe dehors, hors de question que je le laisse faire. Mais….. Comment blesser quelqu’un qui était déjà mort d’ailleurs ? Je n’eus jamais de réponse à ma question, puisque l’être s’évapora dans une brume, me laissant tomber dans un grincement sonore au sol, soulevant un nuage de poussière qui me fit éternuer. Un cliquetait m’informa que la porte derrière moi s’était refermée, et qu’il n’existait que deux choix, deux portes qu’il nous était possible de franchir. Ma truffe ne m’était d’aucun secours, la poussière couvrant toute autre odeur de ce qui aurait pus se cacher derrière ces portes.

« Hm… De quel côté souhaites-tu qu’on commence les recherches Belle ? Il y a une porte en face de nous et une autre à gauche… Moi j’opterais pour celle de face. La gauche ne m’inspire pas de trop… »




avatar
Messages : 93

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t488-belle-l-french
Dim 6 Nov - 19:47


Belle s'était déguisée pour Halloween, c'était le premier qu'elle fêtait vraiment. Il y a deux ans, elle venait juste de sortir de l'asile psychiatrique, elle avait d'autres choses à penser, elle n'avait d'ailleurs pas tout à fait compris ce qu'il fallait faire durant cette soirée. Elle avait lu l'histoire de la fête des morts dans un livre, et n'avait franchement pas compris le lien avec les bonbons, mais peu importe. Ce soir-là, elle était resté avec Rumple à discuter de tout et de rien, mais surtout d'elle, puisque son amant ne parlait que peu de lui. Mais ce soir-là, elle avait tout de même réussit à savoir plusieurs choses sur lui, ce qu'il aimait ou n'aimait pas, et surtout sur sa vie à Storybrooke, sans magie, ou trés peu. L'année dernière, Halloween était tombé au moment où elle était Lacey, donc ce n'était pas vraiment elle qui avait fêter Halloween. Du coup, cette année, elle voulait en profiter. La jeune femme s'était déguisé en araignée, elle avait un costume noir et deux faux bras sortaient de chaque côté de son costume pour représenter les pâtes de l'araignée. Et sur son visage était dessiné une toile d’araignée.

Belle était du genre curieuse, quand elle avait entendu parler d'une maison qui était apparue comme par magie, elle avait décidé d'aller voir cela de plus prés. La jeune femme avait traversé le parc du manoir sans trop de souci, elle avait d'ailleurs cru voir une lumière derrière une fenêtre à l'étage. Belle entendit soudain qu'on l'appelait, elle se retourna pour faire face à Bagheera, il avait de la peinture blanche sur le visage, elle sourit en le voyant ainsi déguisé

"Bonsoir, tu es trés beau dis-dont" fit-elle, ce n'était pas pour se moquer, elle était sincère, bon d'un autre côté la panthère était vraiment trés belle, pas seulement ce soir.  La porte de la maison s'ouvrit et une vois invita à entrer, Bagheera entra sans se poser de questions, Belle hésita quelques instants, mais suivit tout de même la créature. Soudain, la porte derrière elle, claqua, et la panthère sauta sur le fantôme qui s'évapora. La jeune femme ne comprit pas tout à fait ce qu'il venait de se passer. Elle se retourna et tenta d'ouvrir la porte d'entrée, en vain. Elle soupira et regarda la pièce en pénombre.

Bagheera lui fit remarquer qu'il y avait deux portes devant eux, une en face et l'autre à gauche. L'animal proposa de prendre celle en face, la jeune femme haussa les épaules.

"Oui, prenons celle en face" répondit-elle, elle n'avait pas envie de contrarié la panthère, et puis il fallait bien se décider et trouver une sortie à ce manoir. Elle espérait que ce ne serait rien de dangereux, et que tout cela était une farce pour Halloween, rien de plus.
avatar
Kneel before the NPC
Messages : 18

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 6 Nov - 23:15




EVENT HALLOWEEN




Vous avez donc décidé de prendre la porte en face de vous. Est-ce un choix judicieux ? Nous le saurons très vite. Pour le moment voilà que vous vous retrouvez à longer un grand couloir sombre, éclairé par d'étranges lueurs qui se déplacent en flottant dans les airs. Soudain, un fond musical semble sortir des murs lambrissés et plus vous avancez entre ces murs et plus la musique se fait forte. Le parquet grince légèrement sous vos pas et vous percevez peu à peu quelques murmures étranges et pas forcément des plus rassurant tandis que vous poursuivez votre exploration alors que la musique cesse une fois que vous arrivez au bout du couloir. Là, une nouvelle porte se dresse devant vous. Grande et gracieuse, accommodées de dorure, vous poussez quand même les deux imposants battants afin de voir ce qui se cache derrière et une toute nouvelle pièce s'offre donc à vos yeux. Les murmures sont encore perceptibles quelques instants avant de cesser à leur tour et une porte claque, sans que vous ayez le temps de percevoir grand chose ou quiconque. La pièce où vous venez d'entrer est une salle de bal au sol carrelé de blanc et de motifs beiges représentant des arabesques compliquées et élégamment meublées. Elle est longée sur tout un mur à votre droite par une kyrielle de fenêtres encadrées de rideaux blancs écrus et qui accompagnent une élégante porte de verre. A travers la porte vitrée étrangement couverte de buée, vous pouvez apercevoir l'esquisse de ce qui semble avoir été autrefois un jardin d’hiver. En face, une autre porte de bois massif, identique à celle que tu venez d’emprunter pour arriver jusqu’ici. Au plafond, deux grands lustres de cristal à plusieurs branches éclairent la salle et sont de toute évidence devenus le territoire des araignées, immense piège de filaments mortels et blancs, qui pendent, décharnés, vers le sol. En dehors de tout ceci, ce qui attire le regard du visiteur, c’est le grand escalier en « Y » montant aux étages et entourant un grand orgue aux cuivres brillant toujours sous la poussière. C’est sans doute de là que provenait la musique, mais il n’y a plus personne. « La visite vous plait ? » Mortimer et son rire grinçant et moqueur vous surprennent, pourtant il n’y a trace nulle part de ce maudit squelette. « Vous devriez profiter d’une petite danse...qui sait combien de temps vous le pourrez encore... » Un triolet de note d’orgue funeste appui alors ses propos, l’instrument jouant visiblement de lui-même, entamant une mélodie aux airs dansant qui pourrait presque vous donner envie d'entrer en piste, mais cela ne vous aide pas trop à trouver la sortie et même en fouillant la salle rien ne vous apparaît. Sans doute vaut-il mieux continuer votre route finalement.

Plusieurs choix s'offrent à vous: 1) Vous décidez d’emprunter la double porte vitrée ou 2) vous décidez de prendre la porte de bois sur  votre gauche ou bien 3) vous pouvez monter les marches et peut-être examiner cet orgue étrange de plus près ?





avatar
Messages : 37

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t362-ahimsa-shankara-si-l
Mar 8 Nov - 18:05

peek a boo I got you
Ft Belle

Je me retrouvais à côté de la jeune femme qui portait un costume particulier. Penchant la tête sur la gauche, je l’observais de haut en bas.

« Bonsoir Belle et merci ! Dis-moi… Toi tu es déguisée en Kali c’est ça ? »

Kali la déesse de la destruction ! C’était fort, puissant ! ça envoyait un message. C’est alors que je vis la toile d’araignée sur son visage.

« … Ou alors en très grande araignée ! »


Une fois à l’intérieur, ce n’était plus la même histoire. J’avais atterris lourdement sur le sol, ma queue balayant ce dernier d’un geste traduisant mon malaise. Belle accepta de prendre la porte de face, elle semblait aller bien. Je m’approchais de la porte, y donnant un coup de tête, elle s’ouvrit dans un grincement. C’est ainsi que je me glissais dans cette dernière, mes griffes raclant contre le parquet irrégulier, j’étais en travers de la porte, la laissant entrouverte attendant que la jeune femme me rejoigne. Le couloir qui nous fait face est sombre. Et en mon fort intérieur je savais qu’aucune fenêtre ne parviendrait vraiment à l’éclairer. Je tombais nez à nez avec une boule de lumière qui fila en m’apercevant. La poussière m’arrachant un énième éternuement. J’entends finalement quelque chose, mes oreilles se dressent sur mon crâne. Puis me retourne vers Belle pour lui souffler dans un murmure :

« Il semblerait que quelqu’un s’amuse à jouer les musiciens ici. »

Mon poids tire au parquet des grincements de souffrances, je n’étais pas si lourd que ça hein ! Bon… J’étais plus lourd qu’une panthère de base, j’étais plus grand aussi, plus massif que mes homologues félins. Enfin… J’avais crains un instant que le parquet s’écroule sous mon poids. Une nouvelle fois, je capte un son, une voix. J’ai une ouïe bien trop fine pour mon bien. Mon poil s’hérisse très légèrement sur mon échine. Je ne suis pas du genre à m’effrayer de tout et n’importe quoi mais je préférais être prudent. Je me décalais pour laisser place à Belle de marcher à côté de moi, mon corps plaqué contre un bout de couloir.

« Belle, restons l’un à côté de l’autre afin de nous avoir à l’œil, je n’ai absolument pas confiance en cet endroit ! »


C’est alors que j’aperçois une porte. J’ai envie de courir, de me précipiter vers cette porte qui m’a l’air bien plus… Agréable que ce couloir, mais je me maîtrise, je me contrôle, les voix se faisant de plus en plus présentes, mais restant incompréhensibles pour moi. Je finis par m’assoir face à cette porte. Mon regard l’étudiant de haut en bas. Que pouvait-elle bien cacher ? Quelques squelettes comme l’hôte un peu palot de cette maison ? Mais ce sont généralement les plus belles portes qui cachent les plus obscurs secrets. Je pénètre dans cette pièce la tête haute, le regard se posant sur toute la pièce en même temps, cherchant une potentielle menace. Lorsque mon regard sembla voir quelque chose, par l’embrasure d’une porte de la pièce, cette dernière claque, me faisant faire un bond, tout mes sens en alerte maximal. Etait-ce un visage que j’avais aperçu ? Ou une simple illusion ?! A l’intérieur, nous nous retrouvons dans une grande salle carrelée, qui devait sans doute être lumineuse en journée, mais qui n’était qu’obscurité à cette heure, Il y a une porte, je m’en approche, mon souffle chaud contre la paroi de verre créant de la buée. Un jardin. Un jardin en piteux état, mais au moins il y a de la verdure. Le peu de lumière est offert par de grands lustres qui auraient pu être élégants, si ils n’étaient pas couverts de toiles, Toiles qui descendaient jusqu’au sol. Les araignées étaient travailleuses et productives ici. Et là haut, un objet… Je plissais les yeux…

« Quelle est cette chose en haut des escaliers ? ça ne ressemble à rien que je connaisse. »


Une nouvelle fois, des sons ébouriffent les poils de mon échine. Cette fois il s’agit de rire, et non pas de murmures. Une voix se fait entendre, et je reconnais sans mal à qui elle appartient… Levant le museau à la recherche du squelette, qui sait… Peut être était-il coincé dans une des toiles d’araignées ? De nouveau une musique discordante me fit sursauter. Faut dire qu’un animal à un instinct beaucoup plus… Animal qu’un homme, et qu’au moindre danger, c’était la survie qui comptait. Selon Darwin… C’était pour cette raison que certains animaux n’existaient plus de nos jours, trop idiot pour voir leur survie avant le reste. La musique continuait, bien trop forte pour mes oreilles félines, et bien plus aiguisée que le commun des mortels. J’inspectais la salle, revenant vers la jeune femme au petit trot.

« Il y a deux portes… Tu veux qu’on aille dehors ? Ou qu’on continue dans la maison ? Il ne faut pas s’arrêter et rester ici, sinon l’homme malade va sans doute sortir d’un lustre pour nous embêter… et je ne supporte pas cette musique ! »



avatar
Messages : 93

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t488-belle-l-french
Dim 13 Nov - 16:42


Belle et Bagheera venaient d'entrer dans une pièce où il y avait de la musique, un orgue jouait un air strident et inquiétant, la musique idéale pour ce genre d'endroit et d'ambiance. Le squelette revint les narguer et la jeune fille eut des frissons en le voyant et elle n'avait nul envie de danser, au contraire sortir de là, était ce qu'elle avait envie de faire. La panthère conseilla qu'ils devraient rester ensemble, elle hocha la tête et s'avança vers la créature, sans rien dire. Cet endroit ne lui plaisait pas vraiment, mais en même temps l'idée de partir à la découverte et l'aventure dans cette maison, ce manoir lui plaisait aussi. Elle était un peu contradictoire.

Ils avait d'abord marché dans un grand couloir sombre avant d'arriver dans cette pièce. Peut-être que faire un tour dehors dans ce qui semblait être un jardin serait une bonne idée. A moins qu'ils ne partent par la porte en bois pour continuer dans la maison. Bagheera lui proposa le choix. Belle regarda la salle de bal, elle était vraiment grande, et trés belle avec ses grands lustres. Heureusement que ce n'était pas à elle de faire le ménage, comme elle le faisait dans le manoir de Rumple.


"Je propose d'aller .... par là" fit-elle en indiquant la porte en bois qui s’engouffrait dans la maison. L'idée de trouver la bibliothèque de cet endroit la tentait bien, et ce n'était pas vraiment en allant dehors qu'elle pourrait la trouver. Belle avança vers la porte vitrée et collant tout de même ses deux mains sur la vitre pour regarder dehors à travers la buée. Il n'y avait pas grand chose à voir, mais cet endroit avait dû être fabuleux, et elle imaginait presque les gens dansaient sur ce parquet. Elle retourna auprès de Bagheera, et ouvrit la porte en bois pour s'aventurer dans les couloirs de la maison. Elle avait hâte de découvrir tous les secrets de ce manoir.
avatar
Kneel before the NPC
Messages : 18

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 13 Nov - 19:16




EVENT HALLOWEEN




Vous avez donc décidé de prendre la porte de bois. Est-ce un choix judicieux ? Nous le saurons très vite. Vous voici cette fois dans une pièce au sol carrelé et légèrement moins lumineuse que la salle de bal, peu décorée, en dehors de quelques meubles et présentoirs. La salle ne présente que des chandeliers et divers épées et armes murales ainsi que six armures grises patinées de noir, chacune de styles et d’époques différentes, une arme en main. Deux des armures encadrent une large porte de bois face à vous, deux autres celle que vous venez de franchir alors que les dernières se trouvent de part et d’autres d’une imposante cheminée de pierre et de marbre à l’allure austère et dont le foyer est éteint. Voilà le décor qui s'offre à vous mais ... Est-ce un grincement métallique que vous venez de percevoir ? Pourtant aucune des armures ne semblent avoir bougé. C’est alors que le rire moqueur et machiavélique de Mortimer se fait entendre sans que vous ne notiez pour autant sa présence. « Alors vous continuez l'aventure ? ... Il se pourrait pourtant qu’elle s’arrête ici. » Non vous n’aviez pas rêvé, et le grincement du métal se fait à nouveau entendre tandis que les armures s’animent une à une et descendent de leurs socles, saisissant leurs armes, se dirigeant vers vous de concert bien décidé à vous passer au fil de leurs épées.

Plusieurs choix s'offrent à vous: 1) Vous décidez d'affronter les armures menaçantes ou  2) Vous choisissez d’attendre une ouverture pour emprunter la porte en face





avatar
Messages : 37

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t362-ahimsa-shankara-si-l
Ven 25 Nov - 9:19

peek a boo I got you
Ft Belle

La demoiselle indiqua une poste en bois, à côté des escaliers menant à ce que j’avais apparenté à un instrument de musique. Je me redressais alors, marchant d’un pas plein de flegme vers la dite porte, mais ce n’était qu’une façade. En réalité, le moindre de mes muscles était en alerte maximum et mes yeux fauves scrutaient le moindre mouvement. Je la laissais ouvrir la porte. Et c’est là que nous découvrions une nouvelle pièce, bien plus petite que la salle de bal, le sol carrelé et froid m’arracha un frisson. Le sol était très dur pour mes coussinets. Je m’arrêtais à la porte, regardant la pièce, des armures… Bien des armes dont je m’étais servie il y a de cela des années, mais dont le maniement restait gravé dans ma mémoire. J’avais été maître d’arme de la grande citée de Darzee, ce qui en disait long sur ma capacité à « danser » avec une arme dans la main. Mais un grincement me fit dresser l’oreille, fixant toutes les armures qui restaient pour l’instant immobiles. Je redressais la truffe, entendant une nouvelle fois la voix de l’homme un peu pâlot nous expliquant une énième fois que nous allions sans doute mourir… Cet homme devait se sentir assez seul pour proposer cela à chaque pièce. C’est alors que les armures se mirent à bouger, un grondement éclatât dans ma gorge alors que je me plaçais devant Belle, prêt à bondir.

« Je vais les retarder… »


Un rugissement bestial sortit de ma gorge, alors que, tel un éclair noir, d’une agilité féline, je me glissais parmi les armures, jouant des crocs et des griffes, tentant de les faire basculer d’un coup de flan, leur sautant à la gorge pour me servir de mes pattes arrières pour leur asséner de puissants coups. J’étais une bête sauvage entraîné depuis sa prime jeunesse au combat. Ce n’était pas pour rien que j’étais devenu soldat d’Agrabah avant d’avoir été « engagé » par l’ancien roi de Darzee, il me serait sans doute facile de quitter les armures pour suivre Belle, je doutais de pouvoir les vaincre. Une lame siffla près de ma joue, me forçant à bondir en arrière, je tiendrais bon le temps qu’il faudrait. Mais il ne fallait pas non plus que ça tarde. J’attrapais dans ma gueule les franges d’un tapis, tirant d’un coup sec dessus, faisant choir deux armures.




avatar
Messages : 93

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t488-belle-l-french
Mer 30 Nov - 15:42


Belle et Bagheera entrèrent donc dans la nouvelle pièce, pas trés accueillante avec son col froid et dur, et ses grandes armures. Avant que la jeune femme ai pu dire ou faire quoique ce soit les grands bonhommes de fer prirent vie, et elles n'avaient l'air franchement pas trés amicales. La jeune femme regardait de tous les côtés pour trouver quelque chose pour se battre contre ses armures vivantes, mais elle ne ferait sans doute pas le poids. Elle repéra alors la porte en face, sans doute leur seule issue. Bagheera, de son côté, c'était placé devant elle pour la protéger, mais devant la menace grandissante, elle bondit sur les armures pour se battre à coup de griffes et de dents. La jeune femme en profita pour se glisser entre les armures évitant des coups, et des projectiles pour arriver prés de la nouvelle porte. Elle l'ouvrit en silence.

"Bagheera" cria-t-elle pour l'avertir que la porte de secours était ouverte et que tous les deux allaient pouvoir quitter la pièce. En espérant que les dangers qui les attendent de l'autre côté, ne sont pas pire qu'ici. Le duo avait donc profiter d'une ouverture dans la marche des armures pour emprunter la porte de l'autre côté de la pièce. Que vont-ils découvrir derrière cette nouvelle porte, ce manoir recèle bons nombres de secrets, et de dangers.
avatar
Kneel before the NPC
Messages : 18

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 30 Nov - 23:07




EVENT HALLOWEEN




Vous êtes finalement parvenu jusqu'à la porte en face et ce sans vous faire hacher menue. Mais était-ce une bonne ou une mauvaise option ? En tout cas cela vaut mieux que les six armures qui martèlent le bois de l’autre côté. Mais la construction est solide et la porte tiens bon, vous permettant ainsi d’observer la pièce où vous venez de mettre les pieds. Il s’agit en fait d’une grande et impressionnante bibliothèque. Avec des livres nichés jusqu’au plafond sur des étagères massives qui apparaissent timidement à la lueur vacillante de quelques bougies. Vous pouvez également distinguer plusieurs fauteuils de velours confortables et quelques vieux meubles qui pourraient bloquer la porte si vous ne voulez pas courir de risque. Au sol, recouvrant les lames de parquets légèrement cirées et grinçantes, un tapis en peau d'animal dont on ne saurait dire lequel tant les dimensions sont extravagantes. De plus, deux larges fenêtres percent le mur au fond de la salle. En fait, comparé aux autres pièces que vous avez visité jusqu’à maintenant, cette pièce semble presque tirée à quatre épingle. Nulle couche de poussière à quelque endroit que puisse se poser le regard, tout est d’un ordre presque dérangeant même. Le décor aurait pu être simplement chaleureux et apaisant mais l’angoisse continu de vous guetter malgré tout et vous n’arrivez pas à vous en défaire. Ou alors difficilement. Car à première vue, cette pièce ne vous offre pas une seule issue, vous piégeant presque et c’est bien dommage. Mais vous ne pouvez pas simplement rester ici, il vous faut continuer si vous ne voulez pas rester définitivement prisonnier de ce lieux.

Mais par où ? 1) La fenêtre ? A moins que 2) Vous ne préfériez fouiller un peu l’endroit pour voir si rien ne vous a échappé et même peut-être trouver quelques indices pour vous mener vers une sortie ?





avatar
Messages : 37

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t362-ahimsa-shankara-si-l
Dim 8 Jan - 22:25

peek a boo I got you
Ft Belle


L’éclat du métal, mon corps bondissant, se tordant tel un torrent d’eau vive pour passer entre tous les projectile, puis une voix me portant mon nom. Il ne m’en fallu pas plus pour me glisser jusqu’à la porte avec l’agilité dont sont pourvus les chats, petits et grands. Une fois la porte passée, je m’écrasais contre pour la refermer dans un claquement sonore avant de finalement regarder tout autour de moi. J’attrape le loquet de la porte entre deux crocs et le tire d’un coup sec, refermant la porte pour de bon. Mon poil était tout ébouriffé, j’inspirais puis expirais à la manière d’un bœuf, tachant, avec du mal, de reprendre mon souffle. Nous nous trouvions dans un temple du savoir, comme celui que Belle possédait. La pièce empestait moins la poussière que les autres que nous avions fais précédemment. Mon regard se posta aux quatre coins de la pièce pour vérifier qu’il n’y ait aucune armures dans cette salle, donc personne qui s’improviserait cuisinier et déciderait de nous hacher menu. Je ne prêtais pas plus attention que cela aux livres, j’avais renoncé à ce luxe depuis longtemps. Vous avez déjà essayé de tourner une page avec des pattes comme les miennes vous ? Je m’approchais d’une vieille commode et la poussais jusqu’à la porte, avant de me poster d’un bon gracieux sur un fauteuil en velours. Tous les sens en alerte maximale. Je regarde la jeune femme, comprenant bien vite quelle sera la teneur de son choix.

« On peut s’attarder un peu ici si tu veux. »


Je restais posé là, reprenant tranquillement souffle et consistance. J’avais échappé aux armures, mais je me sentais fatigué, et je n’avais pas l’habitude de marcher sur un sol aussi dur. Mes coussinets étaient endoloris. D’habitude la terre meuble était le seul sol que je piétinais. On pouvait désormais ajouter le bitume qui sent mauvais, me parquet qui craque et le carrelage dur et froid… Joie…


 [/quote]
avatar
Messages : 93

Voir le profil de l'utilisateur http://marchens-destiny.forumactif.com/t488-belle-l-french
Sam 14 Jan - 17:53


Belle et Bagheera venaient de rejoindre la nouvelle pièce, la porte était solide, et les armures de l'autre côté ne pouvait pas entrer dans la pièce. La jeune femme ne profita pour retrouver son calme et sa respiration, elle allait beaucoup mieux, et se sentait rassurée, même si ils n'étaient pas encore sortit de ce foutu manoir. Enfin elle se retourna pour voir dans quelle pièce, ils étaient arrivés, c'était une gigantesque bibliothèque. Belle regarda les lieux la bouche ouverte par la surprise et commença à faire le tour des lieux en levant la tête de tous les côtés, il y avait des livres partout. Il ne suffirait pas d'une vie pour tous les lire. La panthère s'avança vers l'un des fauteuils et s'y installa d'un bond, il lui proposa de rester un moment pour s'y attarder, Belle hocha la tête encore incapable d'émettre le moindre son.

La jeune femme s'avança vers la première étagère pour y lire les titres des livres, et faire glisser ses doigts le long de leur tranches. Elle espérait peut-être pouvoir emporter un des livres. Mais comment choisir un livre mieux qu'un autre. Chaque livre était important, chacun d'eux avait une histoire à raconter.

"C'est vraiment magnifique" fit enfin la jeune femme en prenant un premier livre entre ses mains, elle n'avait pas réussit à lire le titre et elle espérait en savoir plus sur cet endroit, sur ce manoir, sur tout un tas de choses. Oui, Belle sentait qu'ils allaient s'attarder dans les coins pendant un moment. Elle allait fouiller le coin, et surtout les livres pour trouver une solution et sortir de ce manoir, même si elle avait aussi envie de rester pour lire quelques ouvrages des lieux, une grande et extraordinaire bibliothèque.  
avatar
Kneel before the NPC
Messages : 18

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 19 Jan - 22:21




EVENT HALLOWEEN




Vous avez décidé d’examiner un peu la pièce, mais était-ce une bonne idée ? Les armures frappent toujours à la porte et aucune autre issu n'est possible. Alors que vous observez les rayonnages de livres, examinant les tranches et couvertures de la multitude d'ouvrages que présente la pièce voilà qu'un feuillet volant tombe à vos pieds, contenant le message que voici.

"Si jamais un danger trop pressent vous guette, une porte dérobé se trouve dans cette pièce. Pour la trouver voici ce qu'il vous faudra chercher.

Je suis un conteur, professeur, libérateur
Je fais ressentir la joie, le rire et la peur
Du savoir, je suis le Cerbère
Car je contiens les secrets de la Terre
On a tenté de me mettre au silence
On m'a mal traité, censuré, brûler
Car de l'espoir je peux donner
et mes paroles sont sources de science
Mais depuis un certain temps, on a tendance à m'oublier
Même pour certain je ne suis plus qu'un conte de fée
A une époque, de ce monde j'étais le roi
Tout les grands hommes n'avaient d'yeux que pour moi
Suis-je condamné à devenir un souvenir ?
En attendant, je poursuivrais ma tache jusqu'à mon dernier soupir

Qui suis-je ?

PS: Si le choix vous paraît trop vaste alors sachez que mon héros se vit combattant les géants, mais finalement ce n'était que du vent
"

Cette étrange énigme résolu, vous parvenez à activer le mécanisme secret, faisant ainsi pivoter une des bibliothèques dans un claquement sonore, révélant une porte dérobée qui coulisse à son tour, non sans quelques difficultés. Vous pouvez donc fuir par la galerie secrète. Ici, tout est sombre et mieux vaut s’éclairer avant de s’y aventurer. Une odeur de rance et de renfermé vous enveloppe bien vite alors que vous poursuivez votre avancée en espérant trouver une sortie. Le passage est relativement étroit, ne permettant pas à deux personnes d’avancer côte à côte et des grincements presque inquiétant se font entendre tout autour de vous. «Viens. Viens voir par là. » Une voix de jeune fille, sortie de nulle part vous interpelle alors que vous venez d’atteindre l’endroit où le passage secret bifurque brusquement sur la droite. « Je suis là ! » Vous avez beau vous tourner et vous retourner, personne n'est là. La voix se joue de vous et semble vous faire tourner en bourrique, mais cela vous a permis de remarquer une trappe à demi ouverte au-dessus de vos têtes. Pourtant la voix vous appelle une fois de plus, venant clairement de la droite cette fois et vous invite à la suivre.

Où décidez-vous d'aller ? 1) Vers la trappe ou 2) vous suivez la voix de la jeune fille et suivez la bifurcation

PS: Pour ne pas bloquer votre avancée vous pouvez suivre le passage sans avoir résolu l'énigme, toutefois si vous parvenez à trouver la solution, vous recevrez un indice sur le meilleur chemin à suivre pour sortir en récompense. Alors n'hésitez pas à envoyer votre réponse par mp (à Daemon)






Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marchens Destiny :: Storybrooke :: Le Manoir Hanté-